Chauffeur de bibliobus

-----------------------------------------------

Introduction

Avis aux passionnés de culture et de mécanique : si vous êtes à la recherche d'un métier qui vous permet de rassembler vos passions, ce qui suit va vous intéresser. Depuis 1945, une pratique s'est étendue à travers le territoire français, et ce jusque dans les endroits les plus reculés : le bibliobus. Un métier allant de pair avec cette façon dynamique de promouvoir les livres est ainsi né : chauffeur de bibliobus.
Plein phare sur ces agents culturels de proximité.
© Andrea SEEMANN / FOTOLIA

Témoignage

© Gilles GROULAUD
Gilles Grouleaud, 46 ans, est l'un des deux chauffeurs du bibliobus de la médiathèque André Malraux, à Maisons-Alfort  (94). Cet ancien vendeur nouvellement reconverti dans le service public a accepté de partager sa toute récente expérience.
« Je n'ai jamais vraiment eu de plan de carrière, et je pense que je n'en aurai jamais ! Après de nombreuses années passées dans la vente, j'ai décidé de me réorienter au hasard d'une annonce. Mon contact avec les gens était, jusque là, strictement commercial. Je souhaitais me dégager de cette routine, et le permis poids lourd a été la clef pour y accéder.
Aujourd'hui, me retrouver au service d'un public, au-delà de tout rapport mercantile, me motive particulièrement. Plusieurs aspects de ma profession me semblent très enrichissants. D'une part, j'adore le contact avec les enfants à qui l'on transmet le virus de la lecture. Puis, la notion de service rendu aux habitants, pour qui l'on déplace une bibliothèque, me stimule énormément.
Nos principaux interlocuteurs sont les enfants et leurs instituteurs. Mais on se déplace aussi dans tous les quartiers. Par ce biais, nous avons la chance d'être en contact avec des populations différentes. Ce brassage est très important pour moi. Le bus fait partie du paysage. Je suis heureux d'être ici, aujourd'hui, et je me félicite d'avoir été reçu à l'épreuve écrite du concours, dont la seconde épreuve, orale, se déroulera entre avril et juin prochain, ce qui me permettrait d'être titularisé. »

Adresses et liens utiles

Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) – www.cnfpt.fr
Site dédié à la fonction publique territoriale – www.carrieres-publiques.com
Permis poids lourd – www.stage-permis-conduire.fr
Dossier réalisé par la MAIF, mai 2010.

Mais qu'est ce qu'un bibliobus ?

Véritable diffuseur de culture, le bibliobus est un camion aménagé pour devenir une bibliothèque mobile. Chacune de ces « bibliomobiles » est agencée pour accueillir entre 3 000 et 3 500 livres. À l'instar des établissements classiques, l'organisation de ce bus reprend les rayonnages, le système d'indexation, et chaque document est identifié par un code-barres. Les ouvrages y sont classés par genre et par thématique, selon qu'il s'agisse de romans, de documentaires, de bandes dessinées, de livres pour enfants ou de revues.
Restreints dans leur capacité, les bibliobus ne peuvent se suffire à eux-mêmes, et doivent impérativement s'appuyer sur un fonds plus important. « Bibliothèques à roulettes » – comme on les appelait à leur origine – ils peuvent être municipaux, s'ils dépendent d'une mairie et d'une bibliothèque municipale. Départementaux s'ils dépendent d'une bibliothèque départementale de prêt (BDP). Les chauffeurs de bibliobus sont donc des fonctionnaires territoriaux. On dénombrait en 2004 quelques 135 bibliothèques municipales sur toute la France. Les 96 BDP rassemblent en tout environ 738 véhicules, bibliobus ou médiabus, camionnettes et autres véhicules pour assurer leurs missions.

Mais pourquoi se cantonner aux livres ?

Le principe de médiathèque a également été décliné au format roulant : le médiabus. Ainsi, les équipes travaillant pour ce véhicule, mettent à disposition des usagers, des CD, des DVD et parfois encore des CD-Rom.
Tous les déplacements en bibliobus nécessitent la présence du conducteur et d'un ou d'une bibliothécaire. Sur le terrain, ce binôme aux compétences complémentaires, se répartit les différentes tâches. Le personnel du bibliobus s'occupe des acquisitions et veille à offrir à ses usagers, d'horizons divers, un fonds à leur image : multiple, et adapté à leurs envies et besoins.

Les principales missions du chauffeur de bibliobus

Le chauffeur a bien sûr en charge la conduite du bibliobus dans les différents points de stationnement programmés. La condition sine qua none pour exercer ce métier est bien sûr la possession du permis poids lourd (permis C). Mais conduire n'est pas pour autant l'unique activité que l'on attend de lui. Bien plus qu'un « magasinier ambulant », il est en charge de l'accueil, du renseignement, des inscriptions, de l'orientation, du choix et bien entendu, des opérations matérielles de prêt et retour des documents. En complément de cette activité principale, l'entretien et le nettoyage de son véhicule font partie de ses missions. Lorsqu'il reste au sein des locaux de la bibliothèque, le conducteur peut également être amené à effectuer des travaux de réparation sur les ouvrages.
L'objectif le plus important de cette profession, consiste en la diffusion de la culture par le livre et le rayonnement de la politique en faveur du livre, sur le département ou la commune. Ces acteurs apportent, en effet, de la culture dans les milieux scolaires ou les quartiers dépourvus de bibliothèque. Ils rendent le livre présent et accessible à tous. Ces transmetteurs de savoir servent à combler un manque, notamment dans les écoles et quartiers à forte densité, mais également dans les zones isolées où ils jouent le rôle d'une annexe mobile.

Chauffeur de bibliobus : agent de sensibilisation

Le chauffeur et l'équipe du bibliobus ont une mission particulière par rapport au reste de l'équipe. Il livre les biens culturels au citoyen, qui peut être culturellement ou géographiquement éloigné. Par le bus, élément de l'environnement quotidien, la bibliothèque est démythifiée, et perd du caractère intimidant qui peut – encore aujourd'hui – tenir certains publics à l'écart.
À ce titre, l'action menée par les équipes de bibliobus au sein des écoles, auxquelles elles prêtent des livres, est essentielle. À court terme comme à long terme, puisqu'elle influe sur leur comportement des enfants vis à vis de la lecture.
Ainsi le passage du « livreur de livre » apporte une image positive de l'institution, mais aussi amène certains usagers – adeptes du bibliobus et ainsi décomplexés – à pousser la porte des bibliothèques centrales.
Le fonds offert par le bibliobus est limité en quantité. Une autre partie de la mission du bibliobus consiste alors à amener ses usagers à se tourner vers la bibliothèque pour accéder à une offre plus importante. En effet, ce bus littéraire, joue un rôle en matière de sensibilisation. Sa fréquentation n'est souvent qu'une étape dans la vie du lecteur. Cette tâche d'accompagnateur ou d'incitateur joué par le chauffeur et toute son équipe en est d'autant plus importante.
En outre, la mobilité du bibliobus qui sillonne la ville ou le département, en fait un outil publicitaire non négligeable.

Le recrutement

Le cadre d'emploi dont dépend ce métier a été modifié il y a un peu plus d'un an, pour fusionner tous les agents techniques spécifiques en celui d'adjoint technique.
Ce qui signifie que l'on peut recruter un conducteur de bibliobus sur le grade d'adjoint technique de 2e classe, donc par voie directe, sans concours. Cependant, théoriquement le conducteur de bibliobus doit être reçu au concours d'adjoint technique territorial de 1ère classe (catégorie C) s'il souhaite obtenir sa titularisation.
Enfin, la condition primordiale pour accéder au poste de chauffeur de bibliobus est d'être en possession du permis C, le permis poids lourd.

Conditions d'inscription

Le candidat au concours externe doit être titulaire d'un titre ou d'un diplôme classé au moins au niveau V (CAP, BEP). Il peut également bénéficier d'une qualification reconnue comme équivalente, obtenue dans celle des spécialités au titre de laquelle il concourt. Sportifs de haut niveau et mère de trois enfants sont dispensés de conditions de diplôme.
Il est nécessaire pour prétendre au concours interne, de justifier d'un an au moins de services publics, et ce au 1er janvier de l'année du concours. Les stages et formations ne sont pas pris en compte.

Épreuve écrite d'admissibilité

Cette épreuve est commune aux différents corps de métiers techniques et présuppose une spécialité, au titre de laquelle le candidat concourt. En l'occurrence, pour la fonction de chauffeur de bibliobus, la spécialité est : conduite de véhicule. Au regard du sujet, le candidat doit répondre brièvement à une série de questions, ou constituer ou compléter des tableaux ou graphiques. L'objectif est ici de vérifier les connaissances théoriques de base du candidat dans la conduite de véhicule.
Cette épreuve dure 1h pour un coefficient 2.

Épreuve d'admission

En externe
Lors de son inscription, le candidat choisit une option, au sein de la spécialité dans laquelle il concourt. L'épreuve d'admission consiste en un entretien de 15 minutes pour un coefficient 3. Cette étape a pour objectif de démontrer les aptitudes, les connaissances, ainsi que la motivation du candidat à exercer les missions dévolues au métier.
Ensuite, le candidat est interrogé oralement durant 15 minutes (coefficient 2) afin de vérifier ses connaissances d'une part en matière d'hygiène et de sécurité, et d'autre part de l'environnement institutionnel et professionnel dans lequel il est amené à exercer ses fonctions en cas de réussite au concours.
En interne
Dans ce cas là aussi, le candidat choisit une option, au sein de la spécialité dans laquelle il concourt, lors de son inscription. L'épreuve d'admission en interne consiste en une épreuve pratique, à savoir : une ou plusieurs tâches se rapportant à la maîtrise des techniques et des instruments utilisés couramment dans la spécialité choisie.
La durée de l'examen est déterminée par le jury en fonction de l'option choisie par le postulant. Elle peut se dérouler entre 1h et 4h pour un coefficient 3.
S'ensuit une présentation de 15 minutes portant sur l'expérience, les aptitudes, la motivation du candidat. Le point de départ de cet entretien concerne les méthodes mises en œuvre par le futur chauffeur au court de l'épreuve pratique, notamment dans les domaines de l'hygiène et de la sécurité. (Coefficient 3)
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles