Histoire de la pensée économique et sociale

-----------------------------------------------
L'analyse de l'économiste d'origine autrichienne J. A. Schumpeter est revenue sur le devant de la scène théorique après la fin des Trente Glorieuses, parce qu'elle apporte plusieurs enseignements sur la croissance économique.
Lesquels ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Schumpeter montre que la croissance économique suit une fluctuation cyclique dont la périodicité est déterminée par la survenance de grappes d'innovation.
Schumpeter exprime l'idée que la croissance économique est progressivement destinée à s'éteindre du fait de rendements décroissants.
Schumpeter explique à travers la théorie des cycles que la crise et la récession ne sont que des étapes normales et indispensables d'un processus d'ensemble qu'il qualifie de « destruction créatrice ».
Schumpeter associe à son analyse les apports d'autres auteurs tels que Kondratieff ou encore Kitchin, pour montrer que l'observation des cycles peut laisser apparaître des mouvements d'amplitude variable.
Score : .. /20
Commentaire
• Avec la publication de Business Cycles en 1939, J. A. Schumpeter intègre les travaux de plusieurs auteurs, Kondratieff (théories des cycles longs), Juglar (cycles d'environ 10 ans) et Kitchin (théorie des cycles courts). Il démontre que la croissance est un phénomène par nature cyclique, lié au rythme des innovations et dépendant de l'action d'un type particulier d'agent économique : l'entrepreneur innovateur.
• Le déroulement de ce processus induit des mutations importantes des structures économiques et sociales, ce qu'il nomme la destruction créatrice.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2019, rue des écoles