La philosophie antique

-----------------------------------------------
On nomme « aporétiques » les dialogues platoniciens qui s'achèvent sans qu'une réponse valable soit donnée à la question initialement posée.
Parmi ces dialogues, lequel n'est pas aporétique ?
Cochez la bonne réponse.
Lachès
Charmide
Hippias majeur
République
Score : .. /20
Commentaire
• Le terme grec d'aporia désigne au sens propre l'absence de passage (par exemple un gué pour franchir une rivière). Les dialogues platoniciens sont aporétiques lorsqu'ils nous laissent dans l'embarras ou la difficulté : nous voudrions savoir ce qu'est le courage en soi, et nous ne parvenons qu'à donner des exemples d'actions courageuses – exactement comme Ménon qui donne des exemples d'actions vertueuses, alors que Socrate lui demandait une définition de la vertu en général.
• Notons cependant que cette indécision était voulue par Platon : ainsi, si la République parvient peu à peu, au fil du dialogue, à élaborer une définition de la justice, Lachès, général de talent et militaire courageux, est dans l'impossibilité de fournir une définition du courage qui n'entre pas en contradiction avec elle-même ; façon qu'a Platon de nous dire qu'il ne suffit pas d'être courageux pour savoir ce qu'est le courage…
• De même, le Charmide échoue à définir la sagesse, tout comme le sophiste Hippias, dans le dialogue qui porte son nom, n'arrive pas à donner une définition cohérente du beau.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2019, rue des écoles