La philosophie classique

-----------------------------------------------
Cet ouvrage fragmentaire, inachevé et publié à titre posthume, devait initialement s'intituler Apologie de la religion chrétienne.
Quel est-il ?
Cochez la bonne réponse.
Les Conversations chrétiennes de Nicolas Malebranche (1638-1715).
Les Pensées de Blaise Pascal (1623-1662).
Les Méditations métaphysiques de René Descartes (1596-1650).
Les Principes de la nature et de la grâce de Leibniz (1646-1716).
Score : .. /20
Commentaire
• L'ouvrage que nous connaissons sous le titre des Pensées n'est en fait que la publication d'un ensemble de notes rédigées par Pascal en préparation d'un grand ouvrage, cette Apologie de la religion chrétienne. Les liasses de fragments retrouvés après sa mort par sa sœur ont posé (et posent encore) des problèmes de classement, ce qui explique la multiplicité des numérotations (Brunschwig et Lafuma, pour ne citer que les deux principales).
• Il ne s'agissait pas pour Pascal d'y démontrer l'existence de Dieu (car le théisme n'est pas encore la religion chrétienne), d'autant qu'il y expose clairement la différence irréductible entre foi et raison : « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ». Cela ne veut pas dire qu'on ne sait pas pourquoi on aime, mais que le cœur, saisie intuitive des grands principes et siège de la foi, dépasse les pouvoirs de connaissance de la raison – en d'autres termes, la religion chrétienne est et demeurera un mystère incompréhensible qu'il ne faut pas chercher à expliquer mais devant lequel il faut pleurer, et « pleurer de joie ».
• Même si les Principes de la nature et de la grâce fondés en raison n'ont pas été publiés par Leibniz lui-même, il s'agit d'un ouvrage achevé et complet ; il en va de même pour les Méditations métaphysiques, initialement écrites en latin par Descartes, puis traduites en français. Quant aux Conversations chrétiennes, elles ont été publiées par Malebranche lui-même en 1677.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2019, rue des écoles