10 conseils pour améliorer son orthographe

-----------------------------------------------
Conseil n°1
• Prêter une attention particulière aux formes verbales, en particulier éviter de confondre l'infinitif en -er et le participe passé en .
Conseil n°2
• Pour accorder le verbe avec le sujet, identifier systématiquement le sujet du verbe.
Attention, celui-ci peut se trouver avant le verbe et être repris par un pronom relatif (« qui »).
Le sujet peut aussi être inversé ou éloigné.
Conseil n°3
• Prononcer une phrase à voix haute incite à faire certaines liaisons qui peuvent être autant d'indices de terminaisons de certains verbes ou adjectifs.
Conseil n°4
• S'appuyer sur les effets de symétrie dans la syntaxe d'une phrase permet parfois d'harmoniser l'orthographe des verbes ou des noms.
Ex. : « … toi qui vis naître et nourrir mes premiers feux, pour la seconde fois tu les verras couronner » (Rousseau, La Nouvelle Héloïse)
La construction « vis naître »/ « (vis) nourrir »/ « verras couronner » permet de confirmer la forme infinitive de « couronner ». Cette symétrie syntaxique permet d'éviter le piège de l'homophonie entre l'infinitif et le participe passé pour les verbes du premier groupe (« couronner »/ « couronné »).
Conseil n°5
• Porter une attention particulière aux groupes nominaux. Se demander si le groupe nominal est au singulier ou au pluriel puis veiller à accorder l'adjectif épithète en genre et en nombre avec le nom qu'il qualifie.
Conseil n°6
• Veiller à l'orthographe lexicale :
  • bien placer les accents ;
  • bien orthographier les homophones grammaticaux.
Conseil n°7
• Veiller à l'emploi de la majuscule – à l'origine une lettre décorative, la lettre de majesté, ornant le début d'un chapitre – marque le début :
  • de la phrase ;
  • du vers ;
  • ou de la prise de parole au discours direct.
• La majuscule ne se met pas après les signes de ponctuation du point-virgule et des deux-points (sauf s'ils annoncent une citation).
• La majuscule se place à l'initiale d'un nom propre.
Il peut s'agir :
  • d'un prénom ou d'un nom de famille ; ex. : « Victor Hugo » ;
  • d'un nom de peuple ; ex. : « les Espagnols » (mais « un auteur espagnol ») ;
  • nom géographique ; ex. : « la mer Méditerranée » ;
  • nom d'astre ; ex. : « la Grande Ourse » ;
  • d'un nom d'une marque ; ex. : « un avion Airbus » ;
  • de monument ; ex. : « le Panthéon » ;
  • de rue ; ex. : « la rue de la Liberté » ;
  • nom d'une abstraction personnifiée ; ex. : « la Justice ».
Conseil n°8
• Identifier le temps dominant du texte. Au passé, apparaîtront : l'imparfait pour les descriptions et les faits habituels, le passé simple pour l'enchaînement d'actions et le passé composé pour une action accomplie.
Conseil n°9
• Dans un récit à la première personne, s'interroger sur l'identité du narrateur et respecter les accords, selon qu'il s'agit d'un homme ou d'une femme.
Conseil n°10
• Veiller à l'accord du participe passé (PP) en observant l'auxiliaire utilisé.
• Si le participe passé est employé avec l'auxiliaire « être », il s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Ex. : « Elle est allée au théâtre hier soir ».
• Si le participe passé est employé avec l'auxiliaire « avoir », il s'accorde en genre et en nombre avec le COD, si et seulement si, le COD est placé avant le verbe.
Ex. : « Les musiques qu'il a composées sont très belles. »
« Elle a fini son travail à temps. »
« Ces fleurs ont bien résisté à la chaleur ».
• Quand le COD est le pronom « en » il n'y a pas d'accord.
Ex. : « Des sorties, elle en a souvent refusé ».
• Quand le participe passé est employé avec l'auxiliaire « avoir » et est suivi d'un infinitif, il s'accorde en genre et en nombre avec le sujet de l'infinitif si celui-ci est placé avant le participe.
Ex. : « Les abeilles que j'ai vues butiner sont agressives ».
« Les poèmes qu'elle a voulu apprendre étaient émouvants ».
• « Fait » et « laissé » suivis d'un infinitif sont invariables.
Ex. : « Les perles que j'ai laissé tomber sont fausses ».
• Le participe passé d'un verbe essentiellement pronominal s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Ex. : « Elles se sont enfuies ».
Le participe passé d'un verbe accidentellement pronominal s'accorde en genre et en nombre avec le COD s'il est placé avant le verbe.
Ex. : « Elle s'est lavé les mains à la fontaine ».
Ex. : « Elles se sont retrouvées au cinéma ».
• Le participe passé des verbes « se plaire », « se complaire », « se rire de », « se jouer de », « se rendre compte de » est invariable.
Ex. : « Elle s'est rendu compte de son erreur ».
• Employé sans auxiliaire, le PP a la valeur d'un adjectif qualificatif. Il s'accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.
Ex. : « Fatigués par le spectacle, les comédiens s'accordèrent une soirée de relâche. »
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles