Time (janvier 2007)

-----------------------------------------------

Énoncé

Traduisez l'extrait suivant en français.
« Winter in the Northern hemisphere means one chilling thing for global health officials : it's bird-flu season. Nine countries have announced outbreaks in recent weeks, and infections are expected to accelerate as temperatures drop and migratory birds carry the virus to new areas. A replay of 2006 –when H5N1 killed 80 people and spread to the Middle East and Africa– could well be on the way. Worst-case scenario: the virus might mutate and become easily transmissible among humans, potentially triggering a global pandemic. "Like last year's bird-flu season," says WHO spokesman Peter Cordingley, "this year could be very uncomfortable." Indonesia, where millions of people live in close quarters with live poultry, led the world with 57 human fatalities by the end of 2006. The 18-year-old son of one victim tested positive for H5N1 as well, raising fears of human-to-human transmission. »
Tim Kindseth, Time, "Bird flu takes flight", January 2007

Corrigé

L'hiver dans l'hémisphère nord signifie pour les autorités de santé de la planète une chose qui fait froid dans le dos1 : c'est la saison de la grippe aviaire. Neuf pays ont annoncé des nouveaux cas2 au cours des dernières semaines, et on s'attend3 à ce que les contagions s'accélèrent avec la baisse des températures4 et les oiseaux migrateurs qui transportent le virus dans d'autres régions. On peut prévoir5 une répétition de 2006, une année pendant laquelle le H5N1 a tué 80 personnes et s'est propagé au Moyen-Orient et en Afrique. Le pire qui puisse arriver6 est que le virus mute et se transmette facilement entre les hommes, ce qui déclencherait potentiellement une pandémie7 mondiale. « Comme pour la saison de grippe aviaire de l'an passé,8 a déclaré le porte-parole de l'OMS9 Peter Cordingley, cette année pourrait être très difficile ».
L'Indonésie, où des millions de personnes vivent en contact permanent avec la volaille vivante, était en première position mondiale avec 57 morts à la fin de 2006. Le fils d'une victime âgé de 18 ans a également été testé positif pour le H5N1, ce qui provoque des craintes d'une transmission d'homme à homme.
1. Il y a un jeu de mot avec chilling qui signifie « glacial » mais également « effrayant » ; l'expression « qui fait froid dans le dos » rend bien ce double sens.
2. Notez : the outbreak of a disease = une maladie qui se déclare.
3. Il convient de privilégier la tournure active.
4. Une transposition grammaticale est conseillée ici : le verbe anglais drop est traduit par le groupe nominal « la baisse » en français.
5. could well be on the way = could be expected.
Évitez la tournure passive.
6. variante : « le pire scénario » ou « le scénario catastrophe ». Notez que worst est le superlatif irrégulier de bad.
7. Notez que pandemic, epidemic en dépit de leurs terminaisons trompeuses sont des noms ici.
8. En français, on peut laisser l'incise entre les guillemets alors qu'en anglais il faut obligatoirement fermer les guillemets puis les rouvrir.
9. WHO = World Health Organization.
Il faut traduire les acronymes.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles