ATSEM – Épreuve de QCMCDG Bas-Rhin – 2013

-----------------------------------------------

Énoncé

Sujet
Durée : 45 minutes – Coefficient : 1
L'épreuve comporte 20 questions. Chaque question comporte une ou plusieurs réponses exactes.
Questions
Question 1
Vous êtes chargé(e) d'assurer la taille des crayons de couleur qui serviront aux élèves au cours d'un atelier d'arts plastiques. Cette tâche sera effectuée dans le local qui vous est réservé, en dehors de la présence des enfants. Vous constatez que le seul taille-crayon mis à votre disposition présente un défaut sur le câble d'alimentation : vous pouvez apercevoir le fil de cuivre sous la gaine, qui semble usée. Quelle sera votre attitude ?
a) Vous isolez le câble d'alimentation en utilisant de la bande adhésive prévue pour cet usage.
b) Vous débranchez la fiche et le signalez au service chargé de la maintenance.
c) Vous débranchez l'appareil et effectuez la réparation du câble d'alimentation en utilisant de la bande adhésive prévue pour cet effet.
d) Vous signalez le défaut au service de la maintenance et effectuez votre tâche de façon prudente jusqu'à l'intervention de ce service.
e) Vous effectuez votre tâche (taille des crayons) sans prévenir le service de maintenance, sachant que ce n'est pas de votre responsabilité.
Question 2
Après le retour des enfants dans leurs classes respectives, vous traversez le couloir de l'école et vous constatez que la petite Élodie sanglote de colère devant la porte fermée de sa salle de classe. Vous la connaissez bien et vous savez qu'elle est difficile et capricieuse. Comment allez-vous réagir ?
a) Connaissant l'enfant, vous poursuivez votre chemin pour ne pas intervenir dans la situation.
b) Vous saisissez l'enfant par la main et la reconduisez en classe auprès de son enseignant.
c) Vous consolez l'enfant et l'invitez à vous accompagner dans le local qui vous est dédié, pour qu'elle se calme.
d) Vous la grondez car ce n'est pas la première fois qu'elle fait une colère, puis vous la ramenez dans sa classe auprès de son enseignant.
e) Vous ramenez l'enfant dans la classe du directeur en dénonçant cette situation préjudiciable à l'enfant.
Question 3
L'enseignante de la section des grands élèves propose un atelier de mathématiques. Elle vous demande d'encadrer un atelier regroupant 8 élèves. L'atelier a déjà été expliqué collectivement aux élèves par l'enseignante. L'objectif est de dénombrer et de constituer des collections de 1 à 10 éléments. Chaque enfant dispose d'une fiche de travail pour s'exercer. Steve ne veut pas travailler. Comment allez-vous réagir ?
a) Vous comprenez pourquoi il ne veut pas travailler, parce que cet exercice est beaucoup trop difficile.
b) Vous décidez de ne pas le garder dans l'atelier et le confiez à l'enseignante.
c) Vous reprenez l'explication donnée par la maîtresse pour l'aider à remplir sa fiche de travail.
d) Vous n'intervenez pas du tout, car vous sortiriez des cadres de votre fonction.
e) Vous respectez son inaction et vous vous occupez des sept autres élèves.
Question 4
Au retour des congés de la Toussaint, vous avez la charge d'un groupe de 15 élèves de 4 ans pendant la pause méridienne incluant le temps de restauration. Gabrielle refuse de manger. Quelle sera votre attitude ?
a) Vous ne la forcez pas : elle dînera davantage ce soir, à la maison.
b) Vous lui proposez de goûter, malgré tout, en imaginant un jeu pour lui changer les idées.
c) Vous attirez l'attention du responsable périscolaire sur la nécessité de changer les menus.
d) Vous vous adressez aux parents d'élèves élus au conseil d'école pour signaler que les repas sont inadaptés et posent problème au personnel chargé de l'animation.
e) Vous faites part du problème à la maman de Gabrielle au moment de la sortie des classes.
Question 5
Pendant l'atelier peinture, Raphaël, 2 ans, se couvre les mains et les cheveux de gouache mélangée d'une couleur indescriptible. L'enseignant ne l'a pas vu. Comment réagissez-vous ?
a) Vous l'emmenez devant le miroir pour lui montrer que ce qu'il a fait n'est pas vraiment beau.
b) Vous le conduisez auprès de l'enseignant : il faut qu'il soit nettoyé le plus vite possible.
c) Vous l'emmenez auprès de l'enseignant pour qu'il décide ce qui doit être fait.
d) Vous arrêtez l'atelier, rassemblez tous les enfants auprès de l'enseignant et rangez le matériel de peinture.
e) Vous rappelez fermement à l'enseignant qu'il doit être plus attentif à ce qui se passe à l'atelier peinture.
Question 6
Vous intervenez quotidiennement au moment du réveil des enfants de la section des petits, à la fin du temps de sieste (temps scolaire). La maman de Lucas vous a demandé en début de journée au moment de l'accueil (temps scolaire) de réveiller désormais son fils à 15 heures précises. Elle affirme qu'une heure de sieste lui suffit et qu'en cas de sieste plus longue, Lucas ne parvient à s'endormir que tardivement le soir, et qu'il éprouve ensuite des difficultés à se réveiller le matin pour venir à l'école. Comment réagissez-vous ?
a) Vous comprenez bien la demande de la maman et vous réveillez systématiquement Lucas à 15 h.
b) Vous répondez à la maman que son fils est sous la responsabilité de l'école pendant le temps scolaire et qu'il serait souhaitable de prendre rendez-vous avec le directeur pour trouver une solution adaptée.
c) Vous répondez à la maman qu'il n'est pas question que Lucas soit réveillé à 15 h car tous les autres enfants doivent dormir au moins jusqu'à 15 h 30, afin de respecter le planning de service des ATSEM.
d) Vous réveillez l'enfant à 15 h mais vous n'en informez pas l'enseignant, pour éviter d'avoir à vous justifier.
e) Vous répondez à la maman de Lucas qu'elle doit s'adresser à l'enseignant.
Question 7
Julio a 4 ans. Il est en moyenne section et vient chaque jour à l'école en portant une couche. Régulièrement, la couche est pleine. L'enseignant fait alors appel à vous pour effectuer le change. Comment réagissez-vous ?
a) Vous jugez cette situation intolérable : la demande systématique de l'enseignant pour effectuer le change de cette couche pleine est la marque d'un manque de respect vis-à-vis de vous.
b) Vous vous tournez vers l'enfant qui est la cause de tous ces soucis, en lui demandant d'arrêter de faire dans sa couche.
c) Vous donnez un ultimatum à l'enseignant : si le problème de la couche n'est pas réglé avant la fin de la semaine, vous ne changerez plus les couches de Julio.
d) Vous évoquez le problème avec les parents de Julio au moment de l'accueil (temps scolaire) pour régler la question directement.
e) Vous provoquez une réunion avec l'enseignant et le directeur pour envisager une solution.
f) Vous exprimez votre exaspération à l'enseignant.
g) Vous changez la couche de l'enfant.
Question 8
Vous préparez activement le marché de Noël qui aura lieu prochainement dans votre école maternelle. Vous êtes chargé(e) d'assembler des petits objets décorés par les enfants. Pour ce faire, vous utilisez un pistolet à colle thermofusible branché sur le secteur. Face à cette tâche, quelle(s) peu(ven)t être votre(vos) réaction(s) ?
a) Vous exigez un autre type de colle car vous n'avez pas le droit d'utiliser un pistolet à colle.
b) Pressé(e) par le temps, vous décidez de vous avancer en travaillant dans un coin de la classe de l'accueil de loisirs où vous intervenez après la classe, tout en surveillant les enfants qui vous sont confiés.
c) Vous utilisez le pistolet à colle avec précaution dans le local réservé aux ATSEM.
d) Vous utilisez le pistolet à colle sans souci, car vous avez l'habitude de vous en servir et il ne représente aucun danger pour vous.
e) Vous refusez d'assembler les petits objets décorés sous prétexte que c'est le rôle des enfants.
Question 9
Chaque matin, vous accompagnez l'enseignante de la classe des petits en salle de motricité. Vous constatez que Jasmine, 3 ans, ne participe pas aux activités proposées par l'enseignante dans la salle de jeux. Vous pensez qu'elle doit avoir un problème. Comment réagissez-vous ?
a) Vous alertez les parents car vous considérez que la situation est anormale et nécessite l'avis d'un pédiatre.
b) Vous faites part à l'enseignante et aux parents que vous considérez que le manque de réaction de l'enfant est préoccupant.
c) Vous faites part de votre observation à l'enseignante car vous considérez que le manque de réaction de l'enfant est préoccupant.
d) Vous observez l'enfant mais vous n'intervenez pas car cela est exclu de vos missions.
e) Vous intervenez auprès de l'enfant pour l'encourager à participer aux activités.
Question 10
Vous êtes en charge de l'accueil du matin (temps périscolaire). Léa, 4 ans, arrive tous les jours avec des vêtements qui répandent une odeur désagréable, le visage et les mains souillées. Il est probable qu'elle dorme avec les habits portés la veille et qu'aucune toilette corporelle n'ait été effectuée après le réveil de l'enfant. Comment réagissez-vous ?
a) Vous faites part de vos observations au responsable périscolaire.
b) Vous évoquez vos observations à la maman et lui demandez de veiller à améliorer l'hygiène des vêtements et l'hygiène corporelle de sa fille.
c) Vous prenez contact avec le 119 (numéro d'appel national de l'enfance en danger).
d) Vous déposez plainte auprès de la gendarmerie pour signaler une situation de maltraitance.
e) Vous ne réagissez pas, cette situation ne vous concerne pas.
Question 11
Vous assurez le service périscolaire jusqu'à 18 h 30, réservé aux enfants d'âge maternel. Régulièrement, Thomas, 5 ans et demi, est rejoint par son frère de 8 ans, Gustave, qui est scolarisé en CE2, à l'école voisine.
Vous appréciez beaucoup la visite de Gustave, un garçon très calme qui intervient auprès des petits comme un grand frère, avec tact et intérêt. De plus, les parents de Gustave n'ont pas trouvé de mode de garde pour prendre en charge leur aîné avant leur retour au domicile.
Une de vos collègues ATSEM vous fait l'observation que Gustave n'a pas à venir dans les locaux pendant ce temps périscolaire. Comment réagissez-vous ?
a) Vous renvoyez immédiatement Gustave.
b) Vous conseillez d'accueillir Gustave qui est heureux de venir.
c) Vous avez une conversation ferme avec votre collègue pour lui rappeler que vous assumez cette situation et qu'elle n'est pas en droit de vous dicter ce que vous devez faire.
d) Vous vous adressez à votre employeur pour signaler cette situation.
e) Vous avertissez les parents en fin de journée qu'il n'est plus question que Gustave revienne à la garderie.
Question 12
Maïté, 4 ans, est en situation de handicap. Elle se déplace avec difficulté. Elle utilise désormais un fauteuil roulant qui lui permet de mieux participer aux activités de l'école. L'enseignant s'adresse régulièrement à vous pour l'aider à circuler dans l'école. Le moment du passage aux toilettes vous semble compliqué. Qu'est-il attendu de vous devant cette situation ?
a) Vous devez faire en sorte que cette enfant puisse avoir sa place à l'école et vous avez un rôle primordial.
b) Vous jugez que l'aide apportée relève d'une spécialiste que vous n'êtes pas : il faudrait faire appel à une AVS (auxiliaire de vie scolaire) et vous refusez d'intervenir.
c) Vous demandez à participer aux réunions du projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour faire préciser votre rôle dans l'intégration de Maïté.
d) L'enseignant ne devrait pas faire appel à vous.
e) Vous considérez que l'école ne peut pas accueillir d'enfants handicapés puisqu'il existe des institutions spécialisées plus adaptées et mieux équipées.
Question 13
Cyril fréquente l'école assez rarement. Il est en section des petits. Lorsqu'il vient, il est timide, ne recherche pas la compagnie des autres enfants, ni celle des adultes. Il n'a pas l'air en bonne santé, a les yeux cernés et est instable sur ses jambes. La mère qui élève son fils avec son nouveau concubin semble débordée depuis la naissance récente d'un petit garçon. Elle est nerveuse et se plaint beaucoup de Cyril, avec qui elle n'est pas tendre. Comment réagissez-vous devant cette situation ?
a) Vous considérez que la vie privée des familles ne vous regarde pas et vous laissez le soin à l'enseignant de réagir, le cas échéant.
b) Vous vous adressez à l'enseignant pour évoquer vos inquiétudes vis-à-vis de cette situation.
c) Vous appelez le 119 (numéro d'appel national de l'enfance en danger).
d) Vous tentez de rapprocher Cyril des autres enfants.
e) Vous n'engagez rien car tout doit être pris en charge par l'enseignant.
Question 14
Une enseignante remplace la maîtresse titulaire de la classe pendant son absence en congé de maternité. L'enseignante remplaçante vous demande de réorganiser cette classe dont la disposition ne lui convient pas, de procéder à un rangement complet de la salle et à l'élimination d'une quantité importante de travaux d'enfants et de jeux inutiles. Quelle sera votre attitude ?
a) Vous effectuez toutes les tâches demandées.
b) Avant d'effectuer les tâches demandées, vous vous adressez au directeur de l'école.
c) Vous refusez d'effectuer les tâches demandées car vous considérez que l'enseignante remplaçante n'a pas à vous donner d'ordre.
d) Vous refusez d'effectuer les tâches demandées car vous connaissez l'enseignante titulaire et vous savez qu'elle n'accepterait jamais une telle réorganisation.
e) Vous faites part à l'enseignante remplaçante que cette réorganisation sera peut-être mal vécue par les enfants de la classe.
Question 15
Un exercice d'évacuation est organisé une fois par trimestre dans l'école maternelle où vous exercez. Quelle(s) action(s) peu(ven)t vous être demandée(s) au cours de ces exercices ?
a) décompter les enfants d'une classe
b) vérifier si les extincteurs sont en ordre de marche
c) enclencher l'alarme
d) téléphoner aux parents
e) chronométrer la durée de l'exercice d'évacuation
f) rendre compte au directeur d'école des difficultés rencontrées
Question 16
Vous êtes muté(e) dans une nouvelle école. Quelles sont les actions prioritaires que vous allez sélectionner pour vous permettre de vous adapter au mieux à votre nouveau lieu de travail ?
a) consulter la partie pédagogique du projet d'école
b) demander un entretien avec le représentant des parents d'élèves élu au conseil d'école
c) prendre rendez-vous avec le directeur d'école
d) consulter les plannings de service des ATSEM
e) organiser une réunion avec les parents des élèves
f) rencontrer les ATSEM en poste à l'école
Question 17
L'enseignant vous informe qu'il organise une sortie à la ferme pour la classe des petits. Vous y participerez en tant qu'accompagnateur(trice) pour cette sortie à la journée à laquelle participeront également quatre parents d'élèves. Quelle(s) action(s) actions peu(ven)t vous être demandée(s) dans la liste suivante ?
a) préparer des vêtements de rechange
b) construire le programme de la journée
c) préparer la trousse de secours
d) rédiger le formulaire de sortie à la journée
e) prendre l'initiative de réserver le lieu de la sortie et vérifier si les enfants peuvent manger sur place
f) préparer les étiquettes avec les prénoms des enfants
Question 18
L'une des classes dont vous avez la charge est laissée chaque soir dans un état indescriptible : jeux dispersés, chutes de papier découpé jonchant le sol, lavabos et essuie-mains maculés de peinture. Comment réagissez-vous ?
a) Vous vous adressez à l'enseignant pour lui demander d'être plus attentif au comportement de ses élèves.
b) Vous assurez votre service car vous êtes à la disposition des enfants et des enseignants et vous ne pouvez pas vous autoriser à réagir : les enfants sont libres de faire comme bon leur semble.
c) Vous vous adressez à l'enseignant pour rechercher une solution éducative.
d) Vous rendez les enfants attentifs à leur comportement au cours des ateliers et vous les associez, avec l'appui de l'enseignant, au meilleur usage des locaux.
e) Vous interrompez votre service et vous vous adressez à votre employeur pour dénoncer cet état de fait inadmissible.
f) Vous sollicitez votre médecin pour obtenir un congé de maladie et faire une pause bien méritée.
Question 19
Vous avez l'habitude de travailler en atelier avec la classe des moyens, dans le cadre de la journée d'école. L'année scolaire s'est écoulée pour moitié et vous constatez que Khaled présente des aptitudes que d'autres enfants n'ont pas encore au même âge. Vous considérez que cet enfant pourrait changer de classe au cours de l'année pour rejoindre une grande section et saisir sa chance de passer au CP l'année suivante. Comment allez-vous réagir ?
a) Vous vous adressez aux parents pour signaler ce que vous avez constaté et leur dire qu'ils demandent à changer leur enfant de classe en suivant vos conseils avisés.
b) Vous évoquez vos observations à l'enseignant.
c) Vous parlez à l'enfant pour lui dire qu'il va changer de classe avant la fin de l'année car il travaille vraiment bien et qu'il pourra passer au CP l'année prochaine.
d) Vous observez en silence mais gardez tout pour vous car vous savez que votre avis n'a aucune importance.
e) Vous évoquez vos observations au directeur de l'école sans en faire part à l'enseignant.
Question 20
Au cours de la récréation de l'après-midi, sur temps de classe, Jérémie, 4 ans, enfant très agité, s'est heurté violemment à Allan, 5 ans et demi, un autre enfant turbulent. Jérémie saigne de la bouche. Il arrive en courant dans votre local où se trouve l'une des armoires à pharmacie de l'école. Il est accompagné par Allan et un autre camarade. Il appuie la main sur sa bouche en criant. Vous êtes impressionnée par cette scène. Quelles sont les actions qui seront attendues de vous devant cette situation ?
a) asseoir l'enfant
b) gronder l'enfant de ce qu'il a provoqué
c) mettre des gants à usage unique
d) prévenir immédiatement les parents
e) sortir la fiche de renseignements de l'enfant
f) noter les soins prodigués dans le registre de soins de l'école
g) donner un comprimé contre la douleur avec un verre d'eau

Corrigé

Réponses aux questions
Question 1
Réponse : b) vous débranchez la fiche et le signalez au service chargé de la maintenance.
C'est la solution la plus simple : débrancher la fiche et signaler le problème au service de maintenance. Il est toujours de la responsabilité de celui qui détecte un problème (ici, le défaut sur le câble d'alimentation) d'en informer celui qui peut le résoudre (ici, le service de maintenance).
Néanmoins, aucun texte légal ou réglementaire n'interdit à un ATSEM de réparer un câble électrique : il faudrait, pour bien comprendre, remplacer la notion d'interdit par la notion de raisonnable. Il n'est pas raisonnable de réparer un câble électrique quand on n'est pas électricien, et l'ATSEM qui le réparera assumera la responsabilité d'une éventuelle catastrophe (un incendie causé par la réparation de mauvaise qualité, l'électrocution d'une collègue si la réparation est mal réalisée, etc.).
Question 2
Réponse : b) vous saisissez l'enfant par la main et la reconduisez en classe auprès de son enseignant.
Même si l'enfant est difficile et capricieuse, il n'est pas question de la laisser pleurer, seule, dans le couloir. Vous n'avez aucune raison de la gronder, puisque vous ignorez ce qui s'est passé, et ce qu'elle fait là. Il n'est pas non plus nécessaire d'alerter le directeur : les solutions les plus simples sont souvent celles qui causent le moins de problèmes…
Question 3
Réponse : c) vous reprenez l'explication donnée par la maîtresse pour l'aider à remplir sa fiche de travail.
Malheureusement, à l'école, on ne fait pas toujours ce que l'on veut, et Steve ne peut pas rester inactif : vous reprenez donc l'explication donnée par l'enseignante, tout en surveillant les autres, pour aider Steve à remplir sa fiche de travail ; toutefois cela ne doit pas vous empêcher d'essayer de comprendre pourquoi il ne veut pas travailler.
Question 4
Réponses : b) vous lui proposez de goûter, malgré tout, en imaginant un jeu pour lui changer les idées et e) vous faites part du problème à la maman de Gabrielle au moment de la sortie des classes.
On ne force jamais un enfant à manger, mais on peut toujours l'encourager, par le jeu et la discussion, et en discuter avec ses parents, pour adopter une stratégie commune.
Question 5
Réponse : c) vous l'emmenez auprès de l'enseignant pour qu'il décide ce qui doit être fait.
Voici la réponse prudente, qui respecte les prérogatives de chacun : à l'enseignant de décider ce qui doit être fait (il n'empêche que l'enfant doit être nettoyé le plus vite possible).
Question 6
Réponses : b) vous répondez à la maman que son fils est sous la responsabilité de l'école pendant le temps scolaire et qu'il serait souhaitable de prendre rendez-vous avec le directeur pour trouver une solution adaptée et e) vous répondez à la maman de Lucas qu'elle doit s'adresser à l'enseignant.
Ce sont les réponses officielles attendues par le centre de gestion qui a élaboré ce questionnaire. Sur le principe, la réponse e) pourrait suffire.
Question 7
Réponses : e) vous provoquez une réunion avec l'enseignant et le directeur pour envisager une solution, f) vous exprimez votre exaspération à l'enseignant et g) vous changez la couche de l'enfant.
Ici encore, ce sont les réponses officielles. Or il n'est pas évident que le directeur doit être associé à la discussion que l'enseignant et l'ATSEM peuvent avoir ensemble, sauf si l'ATSEM, une fois son exaspération exprimée, n'a pas l'impression d'être entendu. L'enfant n'a bien évidemment pas à souffrir des débats menés au sein de la communauté éducative, et sa couche doit être changée tant qu'une solution satisfaisante n'est pas mise en place.
Question 8
Réponse : c) vous utilisez le pistolet à colle avec précaution dans le local réservé aux ATSEM.
L'ATSEM peut utiliser, avec précaution, un pistolet à colle dans le local réservé aux ATSEM, et en aucun cas à proximité des enfants, dans un coin de la classe. Cependant l'ATSEM peut exiger d'être formé à l'utilisation de ce pistolet, et refuser de s'en servir s'il ne s'en sent pas capable.
Question 9
Réponses : c) vous faites part de votre observation à l'enseignante car vous considérez que le manque de réaction de l'enfant est préoccupant et e) vous intervenez auprès de l'enfant pour l'encourager à participer aux activités.
L'ATSEM fait toujours part de ses observations à l'enseignante, et non aux parents, quand il considère que c'est nécessaire ; ce qui ne l'empêche jamais de discuter avec l'enfant, pour comprendre ce qui se passe, pour l'aider, le rassurer ou l'encourager.
Question 10
Réponse : a) vous faites part de vos observations au responsable périscolaire.
Évidemment, cette situation vous concerne ! Vous devez en faire part au plus vite au responsable périscolaire, et veiller à ce qu'il fasse ce qui est nécessaire : vous verrez bien si la situation s'améliore. Rien ne vous empêche en outre d'appeler le 119 : on ne signale pas au 119 un enfant en danger, ou maltraité, on appelle pour se renseigner, pour savoir comment réagir face à une situation qui concerne le bien-être d'un enfant (le 119 est un numéro anonyme et gratuit). La gendarmerie n'a rien à voir dans cette histoire : Léa n'est pas maltraitée, mais l'absence d'hygiène est une carence éducative qui va permettre aux services sociaux d'intervenir (à noter : on ne peut porter plainte que quand on est soi-même victime : il ne faut pas confondre plainte et signalement).
Question 11
Réponse : d) vous vous adressez à votre employeur pour signaler cette situation.
C'est à la collectivité de régler cette question : elle pourra peut-être accorder une dérogation, ou une dérogation provisoire, ou tolérer la situation tant qu'elle ne pose de problème à personne (mais que répondre aux parents d'un autre grand frère s'il s'étonne de la présence de Gustave alors que son fils n'a pas été admis ?).
Question 12
Réponses : a) vous devez faire en sorte que cette enfant puisse avoir sa place à l'école et vous avez un rôle primordial et c) vous demandez à participer aux réunions du projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour faire préciser votre rôle dans l'intégration de Maïté.
Dans un monde idéal sans problème budgétaire, une auxiliaire de vie scolaire (AVS) serait sûrement très utile à Maïté, mais l'ATSEM appartient à la communauté éducative : il lui appartient de faire en sorte que cette enfant puisse avoir sa place à l'école. Par ailleurs, il peut être tout à fait utile, et intéressant, qu'il participe aux réunions du projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour faire préciser son rôle dans l'intégration de Maïté.
Question 13
Réponses : b) vous vous adressez à l'enseignant pour évoquer vos inquiétudes vis-à-vis de cette situation, c) vous appelez le 119 (numéro d'appel national de l'enfance en danger) et d) vous tentez de rapprocher Cyril des autres enfants.
Vous vous adressez d'abord à l'enseignant pour évoquer vos inquiétudes vis-à-vis de cette situation, et pour voir s'il partage ou non votre point de vue. Vous appelez le 119 (numéro d'appel national de l'enfance en danger) s'il ne réagit pas très vite, ou pour vous informer sur ce qu'il est possible de faire. Enfin, vous tentez évidemment de rapprocher Cyril des autres enfants, pour qu'il se sente mieux, et apprécie peut-être davantage les moments qu'il passe à l'école, ce qui l'encouragera peut-être à vous raconter les détails de sa vie quotidienne.
Question 14
Réponses : b) avant d'effectuer les tâches demandées, vous vous adressez au directeur de l'école et e) vous faites part à l'enseignant remplaçante que cette réorganisation sera peut-être mal vécue par les enfants de la classe.
Avant d'effectuer les tâches demandées, l'ATSEM demande confirmation au directeur de l'école, pour ne pas être tenu responsable de ce « grand nettoyage » par l'enseignante titulaire, lorsque celle-ci reviendra. L'ATSEM peut aussi indiquer à l'enseignante remplaçante que les enfants de la classe pourraient mal réagir à cette réorganisation.
Question 15
Réponses : a) décompter les enfants d'une classe, c) enclencher l'alarme, e) chronométrer la durée de l'exercice d'évacuation et f) rendre compte au directeur d'école des difficultés rencontrées.
Il faut régulièrement vérifier que les extincteurs sont en ordre de marche, mais ce n'est pas le travail de l'ATSEM, et ces vérifications ne doivent pas être réalisées au moment d'un exercice ou d'une alerte. On ne téléphone pas aux parents, mais rien n'interdit, le soir, de leur raconter que l'exercice a eu lieu, et qu'il s'est bien passé (c'est rassurant).
Question 16
Réponses : a) consulter la partie pédagogique du projet d'école, c) prendre rendez-vous avec le directeur d'école, d) consulter les plannings de service des ATSEM et f) rencontrer les ATSEM en poste à l'école.
L'ATSEM n'a pas à entrer en relation avec le représentant des parents d'élèves élu au conseil d'école (ou alors juste en tant que parent de son propre enfant). Il ne peut bien sûr pas organiser une réunion avec les parents des élèves.
Question 17
Réponses : a) préparer des vêtements de rechange, c) préparer la trousse de secours et f) préparer les étiquettes avec les prénoms des enfants.
L'enseignant pourra proposer à l'ATSEM de construire avec lui le programme de la journée et même, avec son accord, de réserver le lieu de la sortie, ou de vérifier si les enfants peuvent manger sur place, mais l'ATSEM ne peut pas en prendre l'initiative.
Question 18
Réponses : a) vous vous adressez à l'enseignant pour lui demander d'être plus attentif au comportement de ses élèves, c) vous vous adressez à l'enseignant pour rechercher une solution éducative et d) vous rendez les enfants attentifs à leur comportement au cours des ateliers et vous les associez, avec l'appui de l'enseignant, au meilleur usage des locaux.
L'ATSEM s'adresse à l'enseignant pour lui demander d'être plus attentif au comportement de ses élèves et pour rechercher une solution éducative. Quand il travaille avec les enfants, il les rend attentifs à leur comportement et les associe, avec l'accord et l'appui de l'enseignant, à un meilleur usage des locaux (ranger avec les enfants est un acte tout à fait éducatif).
Question 19
Réponse : b) vous évoquez vos observations à l'enseignant.
L'ATSEM s'adresse toujours en priorité à l'enseignant, quand cela concerne le temps scolaire.
Question 20
Réponses : a) asseoir l'enfant, c) mettre des gants à usage unique, e) sortir la fiche de renseignements de l'enfant et f) noter les soins prodigués dans le registre de soins de l'école.
L'ATSEM n'est pas autorisé à donner un comprimé, et doit toujours penser à mettre des gants à usage unique, tant pour se protéger lui-même que l'enfant, avant de soigner un élève. Si les soins dépassent les compétences de l'ATSEM, il convient d'abord d'appeler le SAMU, qui l'autorisera à les prodiguer, ou lui enverra quelqu'un (médecin, pompiers, etc.).
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles