Choisir une école spécialisée

-----------------------------------------------

Choisir une école spécialisée

De nombreux métiers sont accessibles à partir de formations préparées en écoles spécialisées, et sanctionnées par un diplôme reconnu par l'État ou par des professionnels. Les études durent entre deux et six ans selon les écoles et les secteurs. Motivation indispensable.
Admission
Les écoles spécialisées se préparent après le bac, mais aussi après un bac + 2, + 3 ou + 4. Sélection à l'entrée.
On ne s'inscrit pas dans une école spécialisée à la légère. Un objectif professionnel précis est requis, de même qu'une réelle motivation. Car, à quelques exceptions près, il n'existe pas de diplômes intermédiaires permettant de s'insérer à mi-parcours. Les « systèmes d'équivalence » avec d'autres filières sont rares. Aussi, en cas d'échec ou d'abandon, les possibilités de réorientation sont-elles limitées. En clair, une fois admis, il faut tenir le coup.
Pour y entrer, il faut non seulement posséder le bac (le bac scientifique est demandé pour certains cursus comme par exemple les écoles d'audiovisuel), ou un diplôme de niveau plus élevé selon le cas, mais aussi franchir le cap de la sélection : concours, examen, test ou entretien…
Certaines formations, comme par exemple infirmier ou psychomotricien sont soumis à un « numerus clausus », c'est-à-dire un nombre de places limité, ce qui augmente d'autant plus la sélectivité.
Une année préparatoire à l'issue de la terminale est souvent utile, particulièrement pour affronter les concours d'entrée dans les écoles paramédicales ou les écoles d'art. Parfois, une expérience préalable constitue un autre critère de sélection (c'est le cas notamment des écoles du secteur social).
Enfin, de nombreuses écoles n'ouvrent leurs portes qu'à des étudiants déjà diplômés (bac + 2, + 3, ou + 4). Pour les écoles privées, renseignez-vous : elles sont souvent onéreuses.
Rythme de travail
Un emploi du temps souvent chargé et beaucoup de travail personnel.
Quel que soit le secteur, les écoles spécialisées proposent généralement des emplois du temps assez chargés. Ils le sont d'autant plus lorsqu'une partie du temps est consacrée à l'apprentissage sur le terrain.
Diplômes
Les diplômes délivrés par toutes les écoles spécialisées sont multiples. Ceux des écoles privées ne se valent pas tous.
Il peut s'agir de diplômes d'État (DE), spécialement dans les secteurs du social et du paramédical, ou de diplômes spécifiques à l'école.
Certaines professions exercent un contrôle étroit sur les formations de leur secteur (les experts-comptables, par exemple).
D'autres écoles, généralement dans le domaine artistique, dispensent des diplômes sans le moindre agrément, mais leur sérieux est reconnu dans la profession.
Dans des secteurs tels que les arts, l'audiovisuel, le tourisme et le commerce, les écoles privées sont nombreuses et de qualités inégales. Sachez que l'État n'exerce aucun contrôle dans une école privée hors contrat. En revanche, une école privée sous contrat respecte les programmes fixés par l'État. Le contrôle pédagogique et les diplômes délivrés sont identiques à ceux des établissements publics. L'établissement est en revanche entièrement libre en matière de sélection.
Au programme
Les enseignements sont plutôt théoriques la première année, auxquels s'ajoutent des enseignements plus pratiques les années suivantes.
Avant de pouvoir aborder la pratique, les étudiants doivent avoir les connaissances de base dans le secteur concerné. Ainsi la première année est souvent la plus théorique (un exemple : les écoles d'audiovisuel qui proposent une première année d'études commune à toutes les spécialités). Dès la deuxième année, l'emploi du temps comporte des enseignements plus pratiques. Ainsi, dans une école de journalisme, les élèves pourront réaliser un journal de l'école avec l'aide de professionnels. Dans une école de stylisme, il s'agira de mettre sur pied un défilé de mode…
Organisation des études
Les étudiants effectuent en général leurs études dans de bonnes condition.
Il s'agit de petites promotions qui bénéficient d'un bon encadrement pédagogique. Les enseignants sont très disponibles et collaborent étroitement avec les élèves. En outre, la plupart de ces écoles sont bien équipées. C'est d'ailleurs un point essentiel à vérifier lorsqu'il s'agit d'une école privée : dans le domaine audiovisuel par exemple, les écoles doivent disposer entre autres de bancs de montage et de caméras.
Validation des études
Ces formations font généralement l'objet d'un contrôle continu tout au long des années de formation et d'un examen d'obtention du diplôme en fin de dernière année d'études.
Découverte professionnelle
Menant à un métier précis (infirmière, commercial, assistant de service social, architecte, clerc de notaire, vendeur…), les écoles spécialisées font entrer leurs étudiants de plain-pied dans le monde professionnel.
Elles sont nombreuses à être organisées parla profession (transport, hôtellerie, tourisme…). Les enseignements sont généralement dispensés par des professionnels. Par ailleurs, les stages font souvent partie intégrante de la formation. Dans les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers), par exemple, les stages cliniques en milieu hospitalier ou extra-hospitalier représentent 50 % de la formation.
Et après
Les diplômés s'insèrent plus ou moins facilement selon les secteurs. La plupart du temps la poursuite d'études n'est pas nécessaire, sauf pour acquérir une spécialisation.
L'insertion professionnelle
Les diplômés de certains secteurs (social, paramédical, architecture, droit, commerce, police…) s'insèrent plutôt bien sur le marché du travail. En revanche, ceux des métiers artistiques, de la communication, du journalisme, connaissent plus de difficultés…
Les poursuites d'études
Qui dit poursuite d'études dit généralement spécialisation. Par exemple, les architectes peuvent compléter leurs études par l'un des sept DPEA (diplômes propres aux écoles d'architecture) existants (architecture navale à Nantes, constructions parasismiques à Marseille…). Certains masters professionnels leur permettent également de se spécialiser en urbanisme. De même, les infirmiers peuvent, après deux ans d'exercice professionnel, passer un concours pour se former en deux ans aux métiers d'infirmier-anesthésiste, infirmier de bloc opératoire ou, en un an, à celui de puériculteur(trice).
Info +
Choisir son école
Dans des secteurs tels que les arts, l'audiovisuel, le tourisme ou le commerce, les écoles privées sont nombreuses et de qualités inégales.
Bien choisir son établissement nécessite de l'investigation : depuis quand l'école est-elle ouverte ? Sa longévité implique souvent qu'elle ait fait ses preuves.
Autres questions à poser : « Comment l'école sélectionne-t-elle ses élèves ? » Il peut être préférable de s'orienter vers une école qui instaure une sélection. Quel est le montant des frais de scolarité, et que recouvrent-ils ? Quels sont les résultats aux examens ? L'insertion est-elle bonne à la sortie de l'école ?
Pour toute information, ne pas hésiter à prendre contact avec les anciens élèves et à se renseigner sur les partenariats éventuels de l'école avec les entreprises.

Les différentes écoles

Les écoles paramédicales
Elles préparent aux métiers de pédicure, d'ergothérapeute, d'orthoptiste… et délivrent un diplôme d'État (DE),un certificat de capacité ou de qualification. À noter : les formations d'audioprothésiste, d'orthoptiste et d'orthophoniste sont dispensées à l'université.
Durée : de 1 an pour l'aide-soignant à 6 ans pour l'ostéopathe. 3 à 4 ans, le plus souvent.
Accès : elles recrutent sur examen ou concours. Sélection sévère, notamment pour kiné et orthophoniste. Une année de préparation est souvent nécessaire. Les formations d'assistant dentaire, d'auxiliaire de puériculture et d'aide-soignant ne nécessitent pas le bac.
Les écoles du secteur social
Elles préparent aux métiers d'assistant de service social, d'éducateur de jeunes enfants, d'éducateur spécialisé, d'animateur…et délivrent un diplôme d'État (DE).
Durée : 2 à 3 ans.
Accès : sur concours avec le bac. Sélection sévère, notamment pour assistant de service social. Une préparation est alors nécessaire. Les animateurs doivent avoir une expérience de l'animation.
Les écoles d'art
Elles préparent aux métiers du graphisme ou du design pour la publicité, l'édition, la communication, l'aménagement d'espace… Privées ou publiques, les écoles se distinguent surtout par leur réputation auprès des professionnels.
Durée : 3 à 5 ans.
Accès : sur dossier ou concours. D'autres établissements concernent la danse, la musique, l'art dramatique. Pour la musique et la danse, il faut déjà avoir suivi des cours au conservatoire. De même, les grandes écoles d'art dramatique n'admettent pas de débutants.
Les écoles d'architecture
Vingt écoles publiques préparent au métier d'architecte et deux à celui de paysagiste. Deux autres écoles forment également des architectes.
Durée : 6 ans pour obtenir la capacité à exercer la maîtrise d'œuvre.
Accès : sur dossier, avec le bac. Les bacheliers S sont les plus représentés.
Les écoles de communication
Celles qui admettent des bacheliers forment aux métiers d'attaché de presse ou de chargé de relations publiques. Les plus nombreuses sont privées et onéreuses. Durée : 4 ans. Accès : sur dossier, tests et entretien (bac ou plutôt bac + 1). Sur les douze écoles de journalisme reconnues parla profession, seules trois recrutent avec le bac et délivrent un DUT.
Durée : 2 ans.
Accès : sur concours ; les admis ont souvent un bac + 1 ou + 2. Pour l'audiovisuel, seule l'École de l'image - Les Gobelins recrute avec le bac.
Les écoles de commerce
Celles qui recrutent au niveau bac forment aux métiers de la distribution, de la vente et de la gestion. Elles sont souvent privées et de qualités inégales. Parmi elles, les écoles consulaires (dépendant des chambres de commerce et d'industrie) organisées en réseau.
Durée : 1 à 3 ans.
Accès : sur concours.
Les écoles de notariat
Elles forment au métier de clerc de notaire.
Durée : 4 ans.
Accès : sur dossier avec le bac. Les titulaires de la capacité en droit intègrent la 2e année.
Les écoles de l'armée et de la police
L'armée, dont fait partie la gendarmerie, recrute ses sous-officiers parmi les bacheliers et les non-bacheliers. Les officiers sont recrutés parmi les diplômés de l'enseignement supérieur.
Durée : 1 an, dans l'une des écoles spécialisées (terre, air, Marine nationale, gendarmerie).
Accès : sur tests (culture générale, psychologiques).
Une vingtaine d'écoles de police forment les gardiens de la paix.
Durée : 1 an.
Accès : sur concours avec le bac.
Conditions particulières : avoir 17 ans au minimum, la nationalité française, une bonne condition physique…
Les écoles industrielles
Quelques écoles préparent aux fonctions s'exerçant dans l'industrie : qualiticien, chargé de la maintenance, de gestion de production, des achats… Peu nombreuses, on en trouve en chimie, dans l'environnement, la sécurité de l'entreprise, l'emballage, la mécanique, le textile. Les plus représentées concernent le technico-commercial, l'électronique et surtout l'informatique.
Durée : 2 à 4 ans
Accès : sur dossier voire tests et entretien avec un bac S ou STI.
Info +
À bac + 2, + 3 ou + 4, d'autres écoles
Certaines écoles ne recrutent qu'après plusieurs années d'études supérieures. C'est le cas de la plupart des écoles de journalisme ou de documentation, mais aussi des formations professionnelles pour devenir avocat, magistrat, des écoles de la police (lieutenant de police, commissaire…), des écoles d'officiers, des grandes écoles d'art, de cinéma…
Des formations en un an
Il existe aussi, après le bac ou après un bac + 2, des formations en un an:mention complémentaire ; certificat de spécialisation agricole ; certificat consulaire ; formation complémentaire d'initiative locale… Ces formations sont proposées dans les établissements publics ou privés qui préparent à des BTS et des DUT.
À consulter au CIO ou dans votre CDI
Les métiers du paramédical et des soins
Les métiers du paramédical et des soins
Les métiers de l'animation et du social
Les métiers de l'animation et du social
Les métiers de l'architecture, de l'urbanisme et du BTP
Les métiers de l'architecture, de l'urbanisme et du BTP
Les métiers du graphisme et du design
Les métiers du graphisme et du design
Les métiers de l'artisanat d'art
Les métiers de l'artisanat d'art
Les métiers du transport et de la logistique
Les métiers du transport et de la logistique
Les métiers du marketing et de la vente
Les métiers du marketing et de la vente



------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles