Étudier en Allemagne

-----------------------------------------------

Les formalités pour étudier en Allemagne

Les démarches administratives
En tant que citoyen de l'Union Européenne, votre seule obligation pour vous rendre en Allemagne est de posséder une Carte d'Identité ou un passeport valide.
Vous devrez néanmoins déclarer tout séjour supérieur à 3 mois et récupérer une déclaration de domicile (Anmeldebescheinigung) auprès de la mairie (Einwohnermeldeamt) de votre lieu de résidence si vous louez un logement.
Le calendrier des inscriptions
Attention : les inscriptions se font par semestre (session d'hiver et session d'été). Une fois sur place, ne laissez pas passer les dates de renouvellement ou vous devrez rentrer en France !
Une fois votre candidature acceptée et votre niveau d'allemand validé, vous devrez généralement vous présenter en personne au service des inscriptions de l'université ou de l'école que vous avez choisie : n'oubliez aucun justificatif administratif ou vous serez quitte pour un nouvel aller/retour. C'est d'autant plus important que vous disposerez de quelques jours seulement pour cette inscription !
Les deux sessions semestrielles
L'année universitaire allemande est découpée en deux semestres ou sessions.
La session d'hiver commence administrativement le 1er octobre et se termine le 31 mars. Les cours s'étendent en général de mi-octobre à mi-février.
Les inscriptions pour la session d'hiver sont closes le 15 juillet.
La session d'été démarre le 1er avril et s'étend jusqu'au 30 septembre. Les cours, eux, se déroulent généralement entre mi-avril et mi-juillet.
Les inscriptions pour la session d'été sont closes le 15 janvier.
Inscription en première année dans les établissements en accès libre
L'université Humbolt à Berlin
L'université Humbolt à Berlin
Si vous êtes titulaire du bac, il vous suffit de récupérer un formulaire d'admission auprès de l'établissement que vous convoitez.
Il s'agit d'un Antrag auf Zulassung zum Studium ou Antrag auf immatrikulation.
Le plus simple est de vous renseigner auprès du service ou bureau des relations internationales de l'établissement (Akademisches Auslandsamt - AAA). Il est préférable de les contacter au moins six mois voire un an avant le début de votre séjour.
Les conditions principales pour pouvoir vous inscrire sont d'être titulaire au moins du Baccalauréat et de réussir un test d'allemand reconnu, le DSH (voir « Le niveau d'allemand demandé »).
Uni-assist, passage obligé pour plus de 100 universités et écoles
Uni-assist est une association regroupant plus de 100 universités et écoles allemandes. C'est une création de la conférence des présidents d'universités et des écoles supérieures spécialisées d'Allemagne (HRK) et l'office allemand des échanges universitaires (DAD - Deutscher Akademischer Austauschdienst).
Son objectif est d'aider les étudiants étrangers à s'inscrire dans les universités membres et de soulager celles-ci des procédures administratives et de la sélection des candidats. Si vous souhaitez vous inscrire dans l'une des universités ou écoles membres d'Uni-assist, vous devrez utiliser ce service.
Moyennant 30 € pour une candidature et 15 € par candidature supplémentaire, vous pourrez ainsi postuler en une seule fois auprès d'une ou plusieurs des 101 universités et écoles membres.
Inscription dans les établissements a procédure d'admission centralisée
L'école supérieure technique (Fachhochschule) de Bochum
L'école supérieure technique (Fachhochschule) de Bochum
Certaines filières universitaires comme la biologie, la chimie, la pharmacie, la médecine ou la psychologie et certains cursus d'ingénieurs font appel à une admission commune sélective appelée ZVS (Zentralstelle für die Vergabe von Studienplätzen) à laquelle peut s'ajouter une sélection propre à l'établissement visé.
Les filières et cursus concernés sélectionnent en fonction des notes obtenues à l'Abitur (notes du bac pour les étudiants français) et du nombre d'années depuis l'obtention de celui-ci. Ces deux critères comptent pour 40 % de la sélection, les critères spécifiques de l'établissement comptant pour les 60 % restant.
Les taux d'admission varient en fonction de l'année et de la zone géographique car ils sont souvent déterminés en fonction du tissu économique local.
Les écoles supérieures techniques (Fachhochschulen) utilisent pour la plupart la même procédure ZVS (commune et spécifique) mais exigent généralement de l'étudiant qu'il ait effectué un stage pratique dans le secteur choisi. Les termes de ce stage dépendent de chaque école. Sachez que les Fachhochschulen réservent 5 % de leurs places aux étudiants étrangers. C'est une opportunité à saisir !
Pour obtenir toutes les infos sur ces filières sélectives et leur procédure d'admission, consultez le site du ZVS
Inscription en cours de cursus et reconnaissance des diplômes
Les équivalences de diplômes
Attention : même dans le cadre du système LMD censé favoriser la mobilité étudiante en Europe, chaque université allemande décide ou non d'accorder une équivalence de diplôme. La correspondance théorique est la suivante : Licence/Bachelor, Master/Master.
De nombreuses écoles et universités peuvent exiger en plus du diplôme, que le candidat fasse la preuve d'un très bon niveau d'allemand, de notes minimales obtenues dans certains modules de sa formation française, d'attestations de stages dans le domaine visé, etc.
Il est courant de devoir passer un examen de contrôle des connaissances voire de suivre des cours complémentaires pour accéder à un Doctorat.
Les étudiants titulaires d'un BTS ou d'un DUT devront défendre leur candidature en mettant en avant les contenus pédagogiques de son cursus et les notes obtenues. Même avec un bon dossier, le BTS ou le DUT ne sont généralement reconnus qu'en partie (plus facilement en Fachhochschule qu'à l'université).
Les pièces à fournir sont les éléments classiques : copies des diplômes et/ou relevés de notes ainsi que leur traduction en allemand.
Les trois types d'inscription
Selon votre parcours d'études français, vos diplômes et votre niveau d'allemand, vous pouvez bénéficier de trois types d'inscription :
  • direkte allgemeine Hochschulzugangsberechtigung (HZB) : vous avez le droit d'entamer directement des études supérieures à l'université dans n'importe quelle discipline.
  • fachgebundene Hochschulzugangsberechtigung : vous n'avez droit qu'aux disciplines dans lesquelles vous avez déjà suivis des cours universitaires en France
  • Studienkolleg : vous pouvez vous inscrire en année préparatoire aux études supérieures. Une fois cette année préparatoire effectuée et l'examen de fin d'année (Feststellungsprüfung) obtenu vous pourrez vous inscrire dans l'enseignement supérieur allemand avec le statut fachgebundene Hochschulzugangsberechtigung.

Le niveau d'allemand demandé

Un bon niveau d'allemand est indispensable !
L'attestation DSH de l'université de la Sarre
L'attestation DSH de l'université de la Sarre
La grande majorité des cours est en allemand. Les universités exigent donc des candidats qu'ils maîtrisent la langue.
Le test de langue allemande retenu pour cela est le DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang ausländischer Studienbewerber). Il est organisé par l'université visée.
Certains étudiants sont dispensés du DSH : les titulaires d'un diplôme de l'Institut Goethe, ceux qui ont obtenu l'Abi-bac (bac bilingue français/allemand), et les étudiants qui ont réussi le test DAF.
Apprendre l'allemand ou se perfectionner en France
Pour les non germanophones, il existe de nombreux moyens pour se former : les antennes françaises du Goethe Institut, les services de formation continue des universités (contacter chaque université), les CCI (Chambres de commerce et d'industrie) et bien sûr les écoles et autres institut de langues privées.
Apprendre l'allemand sur place
Préparation au DSH
La plupart des universités allemandes préparent au DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang), le test d'allemand reconnu par tous les établissements, mais il faut déjà posséder un niveau d'allemand minimum.
Chaque établissement possède ses propres modalités d'admission et d'organisation. Il existe également des cours de préparation pendant d'été.
Année studienkolleg
Cette année de transition, proposée par de nombreuses universités, permet aux étudiants qui possèdent de bonnes connaissances en allemand d'obtenir un niveau équivalent à celui exigé pour un diplômé de l'Abitur (équivalent du bac).
Une fois obtenu l'examen de fin d'année (Feststellungsprüfung) l'étudiant peut s'inscrire auprès de l'université convoitée en prenant contact avec son service des relations internationales.
Pour plus d'informations, consultez le site internet consacré à l'année studienkollegs

L'enseignement supérieur allemand

Les universités (universitäten)
On compte environ 450 établissements d'enseignement supérieur en Allemagne, dont 102 universités.
La plupart des universités sont publiques et sont financées par les régions (Länder). Elles sont théoriquement gratuites mais ont la possibilité de demander jusqu'à environ 500 € de frais de scolarité par trimestre.
L'année universitaire est découpée en 2 semestres : le semestre d'hiver commence le 31 octobre (les cours s'étendent eux de mi-octobre à mi-mars) et le semestre d'été le 1er avril (les cours démarrant vers mi-avril pour se terminer mi-juillet).
La mise en place progressive de l'équivalent du LMD
L'Allemagne est en retard par rapport à la France dans l'application du cadre LMD.
Le LMD s'appelle BAMAD en Allemagne : Bachelor (équivalent à la Licence), Master et Doktorat.
La mise en place du système BAMAD ne sera achevée qu'en 2010. Pour l'instant, les deux modes d'organisation des études cohabitent au sein des universités.
L'ancien système encore en vigueur
Il se compose d'un 1er cycle (Grundstudium) de 2 ans consacré à des cours généralistes et fondamentaux dans la discipline choisie et d'un 2nd cycle (Hauptstudium) d'au moins 2 ans d'approfondissement, de spécialisation et d'initiation à la recherche.
Le diplôme de fin de 1er cycle s'appelle Zwischenprüfung pour les filières lettres et sciences humaines et Diplom-Vorprüfung pour les sciences et l'économie/gestion.
Le 2nd cycle se termine par un travail de recherche (mémoire de fin d'études ou Diplomarbeit) et sa soutenance. L'étudiant doit en plus passer plusieurs examens écrits et oraux afin d'obtenir le Diplom en sciences et économie/gestion ou le Magister Artium (MA) en lettres et sciences humaines.
Après avoir obtenu son Diplom ou son Magister Artium (MA), l'étudiant doit obtenir l'accord d'un directeur de thèse pour poursuivre ses études dans le cadre d'un doctorat (Promotion).
Enfin, l'étudiant titulaire d'une Promotion pourra préparer une thèse (Dissertation) se terminant au bout de 3 à 5 ans par une soutenance finale (Rigorosum).
Le nouveau système BAMAD généralisé en 2010
Le nouveau cadre de diplômes, respectant le système LMD, se met progressivement en place et devrait être généralisé en 2010.
Les cursus sont organisés en Bachelor (équivalent Licence) et Master. Le Bachelor doit être généralement acquis en 3 ans (4 ans maximum). Le Master est le même que notre master en 2 ans.
Les cursus d'études approfondies
Ces études de spécialisations (Aufbaustudiengänge) se déroulent sur 2 à 4 semestres et sont accessibles aux étudiants déjà titulaires d'un diplôme d'enseignement supérieur. Les cours sont souvent dispensés en anglais.
Ce sont des cursus particulièrement intéressants pour des étudiants étrangers.
Les fachhochschulen (FH)
L'école supérieure technique (Fachhochschule) de Bochum
L'école supérieure technique (Fachhochschule) de Bochum
Ce sont des écoles récentes dont la finalité est plus pratique et technique que les universités.
L'Allemagne en compte plus de 150, toutes profondément intégrées à l'espace économique et social. Les cursus sont variés : de l'économie aux arts appliqués en passant par les techniques industrielles.
Les cours se déroulent sur 4 ans et sont généralement dispensés en groupes restreints. Chaque étudiant doit passer 2 semestres en stage.
Le diplôme de fin d'études est le Diplom FH qui confère à son titulaire le grade d'ingénieur FH. Son obtention est liée à la soutenance d'un mémoire et à la réussite de plusieurs examens écrits et oraux.
Avec la mise en place progressive de l'harmonisation européenne des diplômes, les Fachhochschulen sont de plus en plus nombreuses à prendre l'appellation Universities of Applied Sciences et à proposer un cursus Bachelor / Master en 3 à 5 ans (avec stages obligatoires)
Les autres formations
Les écoles d'art (kunsthochschulen ou musikhochschulen)
L'école supérieure d'art (kunsthochschule) de Stuttgart
L'école supérieure d'art (kunsthochschule) de Stuttgart
Ces écoles, très nombreuses en Allemagne, proposent des cursus artistiques et musicaux à l'exception de l'histoire de l'art, de la musicologie, de l'histoire de la musique et de l'architecture (ces formations sont enseignées en universités ou en Fachhochschulen).
L'admission dans ces écoles est souvent liée à des tests de compétences et d'aptitudes artistiques ou à la présentation d'œuvres déjà réalisées. La durée des études varie de 3 à 5 ans selon le diplôme.
Les formations courtes
Elles recoupent les secteurs de formations que l'on peut trouver en France dans le cadre d'un BTS ou d'un DUT comme la banque, la vente ou l'industrie.
Les cursus durent 3 ans en moyenne. Toutes les informations sont disponibles auprès des agences pour l'emploi locales (voir les adresses sur le site de l'agence nationale pour l'emploi allemande).
Vous trouverez la liste de ces formations ainsi que leurs description, débouchés, et contenus sur www.berufenet.de
Choisir son futur établissement
Le site du DAAD fournit un moteur de recherche des formations en anglais.
Il permet de trouver une université ou un diplôme précis et inclus évidemment une localisation géographique.
Vous pouvez également consulter le classement des universités allemandes réalisé conjointement par le DAAD et l'hebdomadaire Die Zeit.
Les 9 universités allemandes les plus en vue
Ludwig-Maximilians-Universität (Munich)
un amphi de la LMU
un amphi de la LMU
La Ludwig-Maximilians-Universität (LMU) a été fondée en 1472. C'est la plus grande université de Munich avec 42 000 étudiants (dont 17 % d'étrangers), 150 cursus et 700 professeurs. C'est également l'un des établissements allemands faisant le plus de recherche. L'université a une excellente réputation à l'étranger et propose un large éventail de formations : sciences humaines, sciences sociales, droit, économie, sciences de la nature, médecine…
Visitez le site de la Ludwig-Maximilians-Universität
Technische Universität (Munich)
Le hall de l'institut de mathématiques et d'informatiques de la TU
Le hall de l'institut de mathématiques et d'informatiques de la TU
La Technische Universität (TU), fondée en 1868, accueille 21 000 étudiants, dont plus de 20 % d'étrangers pour 400 professeurs et propose 127 cursus. Les domaines de prédilection de la TU sont les sciences de la nature et de la vie, les sciences de l'ingénieur et la médecine. Elle collabore étroitement avec le monde industriel.
Visitez le site de la Technische Universität de Munich
Universität Konstanz (Constance)
La bibliothèque de l'université de Constance
La bibliothèque de l'université de Constance
L'Université de Constance n'a que 40 ans d'histoire mais fait déjà partie des universités les plus renommées d'Allemagne. Elle compte 170 professeurs et 10 000 étudiants qui se répartissent entre 40 cursus dans 4 domaines principaux : sciences de la nature, sciences humaines, droit et économie. Elle est également renommée pour son cadre naturel : au bord du lac de Constance entourée par l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Elle possède une école doctorale d'excellence en biologie chimique qui accueille de jeunes diplômés en chimie, biologie, informatique et sciences de l'information.
Visitez le site de l'Université de Constance
Albert-Ludwigs-Universität (Freiburg)
Le frontispice de l'université de Freiburg
Le frontispice de l'université de Freiburg
La Albert-Ludwigs-Universität de Freiburg n'est pas très éloignée de la France et de la Suisse. Fondée en 1457, elle accueille 20 000 étudiants (dont 3 600 étudiants étrangers) et 500 professeurs et propose 140 cursus différents. Elle marie depuis ses origines les sciences humaines, les sciences sociales et les sciences de la nature.
Visitez le site de l'Université de Constance
Universität Karlsruhe (TH)
Une salle de l'institut d'économie et de management de la Fridericiana
Une salle de l'institut d'économie et de management de la Fridericiana
L'Université de Karlsruhe (aussi appelée la « Fridericiana ») est toujours bien placée dans les classements internationaux et fait partie des meilleures universités techniques d'Allemagne. Elle accueille 18 000 étudiants (dont 3 700 étrangers) endacrés par 277 professeurs et propose 43 cursus essentiellement en sciences et économie. Elle est reconnu pour son enseignement scientifique et a hébergé de nombreux prix Nobel de physique et de chimie. elle compte parmi ses anciens étudiants, Carl benz, l'inventeur de l'automobile.
Visitez le site de l'Université de Karlsruhe
Ruprecht-Karls-Universität (Heidelberg)
L'Université d'Heidelberg
L'Université d'Heidelberg
L'Université d'Heidelberg, fondée en 1386, est la plus ancienne d'Allemagne mais elle est également considérée comme l'une des meilleures universités du monde. Elle attire 26 000 étudiants (dont 5 000 étudiants étrangers) et propose 146 cursus au sein desquels enseignent 380 professeurs. Traditionnellement ancrée dans les sciences humaines, l'Université d'Heidelberg est aujourd'hui également reconnue pour l'excellence de ses enseignements en médecine et sciences de la nature.
Visitez le site de l'Université d'Heidelberg
Rheinisch-Westfälische Technische Hochschule (Aix-la-Chapelle)
La RWTH de nuit
La RWTH de nuit
La RWTH d'Aix-la-Chapelle est une école supérieure technique internationalement réputée pour ses formations d'ingénieurs mécaniques et d'électrotechniciens. Elle abrite 30 000 étudiants (dont 5 000 étrangers) et 436 professeurs et propose 92 cursus. Elle s'est récemment distinguée en créant une chaire sur les carburants issus de la biomasse, se projetant ainsi vers un secteur d'avenir.
Visitez le site de la RWTH d'Aix-la-Chapelle
Georg-August-Universität (Göttingen)
La célèbre rotonde de la bibliothèque de l'université de Göttingen
La célèbre rotonde de la bibliothèque de l'université de Göttingen
La Georg-August-Universität de Göttingen date de 1737. Elle accueille aujourd'hui 24 000 étudiants (dont 11 % d'étrangers) et 400 professeurs et propose 124 cursus différents. On y trouve des disciplines trés récentes comme la biologie moléculaire, la bioinformatique ou les neurosciences. Au cours de son histoire, l'université de Göttingen a accueilli 40 prix Nobel !
Visitez le site de la Georg-August-Universität de Göttingen
Freie Universität (Berlin)
La Freie Universität (FU) de Berlin n'a que 60 ans d'existence mais fait déjà partie des universités allemandes les plus connues dans le monde. Avec ses 400 professeurs, elle propose une centaine de cursus à ses 34 000 étudiants (dont 15 % d'étudiants étrangers). Ses domaines de prédilection sont les langues, le droit et les sciences de la nature et son institut de sciences politiques « Otto Suhr » est réputé.
Visitez le site de la Freie Universität

Financer ses études en Allemagne

Couts de scolarité
Jusqu'en 2007 les universités allemandes étaient pratiquement gratuites. Mais depuis, une réforme a autorisé les universités à prélever jusqu'à environ 500 € de frais de scolarité par semestre.
Á ces frais de scolarité s'ajoutent la « taxe sociale », (compter de 20 à 80 € par semestre) qui finance les œuvres universitaires.
La carte d'étudiant franco-allemande ne coûte que 3 € et donne accès à de nombreuses réductions et services. Vous pourrez vous la procurer auprès du CROUS de votre académie.
Les étudiants bénéficiant de la sécurité sociale française (qu'ils soient couverts par leurs parents ou qu'ils bénéficient du régime étudiant) ne sont pas obligés de souscrire une couverture maladie allemande. Il suffit pour cela de se procurer la Carte européenne d'assurance maladie auprès de leur centre de Sécurité sociale.
Vous trouverez de nombreuses informations pratiques sur la vie étudiante sur le site du Centre des oeuvres universitaires allemandes (Studentenwerk)
Aides financières
Un étudiant français peut garder le bénéfice de sa bourse pour effectuer une partie de son année universitaire en Allemagne mais la source d'aides la plus importante est celle du DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst), l'Office allemand d'échanges universitaires. Le DAAD centralise en effet toutes les bourses et aides étudiantes allemandes.
Téléchargez le guide complet des bourses DAAD.
Il existe également de nombreuses bourses au mérite et aides mises en place par des organismes ou des fondations. Vous trouverez la liste de ces aides financières dans la rubrique bourses du site du DAAD.
L'office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) propose également des bourses d'études.
Sans oublier les programmes de l'union européenne Erasmus ou Leonardo da Vinci détaillés dans l'article « Financer ses études à l'étranger : les aides internationales ».
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles