Étudier en Espagne

-----------------------------------------------

Étudier en Espagne : les formalités administratives

En tant que citoyen de l'Union Européenne, votre seule obligation pour vous rendre en Espagne et y étudier est de posséder une Carte d'Identité ou un passeport valide. N'oubliez pas non plus votre Carte Européenne d'Assurance Maladie, disponible auprès de votre centre de Sécurité sociale.
Facilitez votre inscription avec Erasmus
L'Espagne est le pays qui accueille le plus grand nombre d'étudiants européens dans le cadre du programme Erasmus. Les deux avantages principaux du programme Erasmus résident dans la simplification des démarches administratives (c'est votre établissement français qui gère votre inscription) et l'aide financière accordée aux étudiants (environ 100 € par mois).
Vous avez donc tout intérêt à partir en Espagne dans ce cadre. Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre université ou école.
L'inscription en premier cycle
UNED, passage obligé pour les bacheliers
L'espace dédié aux étudiants de l'UE
L'espace dédié aux étudiants de l'UE
Votre diplôme du baccalauréat est votre porte d'entrée dans l'enseignement supérieur espagnol. Hors Erasmus, vous devrez vous adressez à l'UNED (Universidad Nacional de Educación a Distancia). C'est cet organisme gouvernemental qui est chargé d'étudier et d'instruire les dossiers des nouveaux bacheliers.
En tant que membres de l'Union Européenne, les candidats français à l'inscription en 1er cycle sont dispensés de l'examen de sélection habituellement subi par les étudiants non espagnols (la Selectividad para etranjeros).
En revanche, vous n'échapperez pas à la sélection par la nota de corte (voir « l'enseignement supérieur espagnol »)
Si tout se passe bien, votre Bac sera validé comme équivalent du bachiller espagnol (diplôme de fin d'études secondaires) et vous obtiendrez un certificat appelé Credential qui vous ouvrira les portes du 1er cycle.
Préparez votre dossier pour l'UNED
Vous pourrez télécharger le formulaire officiel de demande de credential sur le site de l'UNED.
Pour les titulaires d'un BTS ou d'un DUT
Il n'existe pas, en Espagne, de formation en 2 ans. La formation de Tecnico Superior même si elle s'en rapproche, est une formation professionnelle non universitaire. Si vous êtes déjà titulaire d'un BTS ou d'un DUT, il vous faudra donc obtenir l'homologation de votre diplôme ainsi qu'une validation partielle de vos études auprès de l'université que vous visez.
Vous pourrez ensuite intégrer un cursus de Diplomatura, Ingeniero Tecnico ou Arquitecturo Tecnico (voir « l'enseignement supérieur espagnol »).

Soignez votre espagnol

Comme c'est le cas pour tout séjour d'études à l'étranger, il est nécessaire d'avoir un bon niveau d'espagnol pour pouvoir assister cours sans trop de difficultés. Ce niveau est vérifié par le biais des tests de langue.
Les tests de langue espagnole
Généralement, les universités espagnoles font passer un test de langue en juin ou septembre. La réussite de ce test, de niveau baccalauréat, conditionne votre admission.
Les étudiants déjà titulaires du DELE intermédiaire ou supérieur (voir ci-dessous) sont généralement exonérés de cette épreuve sur présentation des justificatifs. La confirmation des exonérations n'intervient que quelques jours avant l'examen, donc préparez-vous sérieusement pour ne pas avoir de mauvaise surprise !
La plupart des autonomias (régions) mettent en place une épreuve unique, valable pour toutes les universités de la région.
Le DELE (Diploma de español como lengua extranjera)
Le test DELE, presque indispensable…
Le test DELE, presque indispensable...
Le DELE (Diploma de español como lengua extranjera) est un titre officiel certifiant un degré de compétence et de connaissance de la langue espagnole, réservé aux ressortissants de pays non hispanophones.
Il est délivré sous l'autorité du Ministère de l'éducation et de la culture espagnol.
Le DELE est l'équivalent du TOEFEL ou du GMAT en anglais, ou bien du test DAF en allemand.
Les différents degrés de compétence certifiés par le DELE sont les suivants :
  • Diploma de Español Nivel A1 : le candidat possède des notions élémentaires
  • Diploma de Español Nivel B1 (Certificado Inicial) : le candidat est capable de comprendre les expressions de tous les jours et de s'exprimer de manière simple.
  • Diploma de Español Nivel B2 (Diploma Intermedio ou Basico) : le candidat est capable de tenir une conversation
  • Diploma de Español Nivel C2 (Diploma Superior) : connaissance avancée de la langue et de la culture espagnole
L'institut Cervantès vous permettra de passer le test pour obtenir le DELE en France.
Le coût de l'épreuve dépend de son niveau : 90 € pour l'Inicial, 120 € pour l'Intermedio et 135 € pour le Superior.
Les tests sont généralement organisés en mai et novembre.
Chaque examen comporte 5 épreuves : compréhension de la lecture, expression écrite, grammaire et vocabulaire, compréhension orale, expression orale.
Vous pouvez découvrir le type d'exercices proposés sur le site de l'institut Cervantès.
Vous pouvez également passer un test pour déterminer votre niveau.
Perfectionner votre niveau d'espagnol en france
Vous trouverez dans les CIO toutes les adresses de cours d'espagnol en France.
L'institut Cervantès qui veille au rayonnement de l'Espagne, de sa culture et de sa langue, propose des cours d'espagnol dans ses centres de Paris, Lyon, Bordeaux et Toulouse.
Prendre des cours d'espagnol en Espagne
Le site internet de l'institut Cervantès met à disposition la liste des cours d'espagnol pour non hispanophones sur place.
Vous pourrez rechercher le vôtre en fonction du type de cours que vous recherchez (nombre d'heures, espagnol professionnel, préparation du test DELE), du lieu (ville ou province) et du niveau…
Vous pouvez également vous renseigner auprès des 160 écoles officielles de langue (Escuelas oficiales de idiomas) qui proposent des cours d'espagnol pour les non hispanophones. Vous trouverez la liste des écoles de langue espagnoles sur leur portail officiel : www.eeooiinet.com.
Ces écoles disposent de peu de places et la procédure d'inscription est assez longue, mais c'est la solution la moins onéreuse pour prendre des cours d'espagnol sur place.
Les universités espagnoles dispensent également des cours d'espagnol en sessions d'été. Renseignez-vous sur le portail des universités espagnoles, Universia.
Les cours en langue régionale
(1)catalan, (2)valencien, (3)galicien, (4)basque…
(1)catalan, (2)valencien, (3)galicien, (4)basque...
Il existe plusieurs langues co-officielles en plus de l'espagnol : le catalan (Catalogne et Baléares), le valencien (variante de catalan parlée dans la région de Valence), le galicien (en galice) et le basque (Pays Basque).
Dans ces régions (autonomias), les cours sont enseignées dans les deux langues. À Barcelone, les cours sont majoritairement en catalan !
Attention : si vous n'avez pas de place dans le cours dispensé en castillan (l'espagnol officiel), vous n'aurez d'autre choix que celui de vous inscrire au cours en langue régionale !

L'enseignement supérieur en Espagne

Le secondaire
En Espagne, l'enseignement est obligatoire entre 6 et 16 ans.
À la fin de l'enseignement secondaire obligatoire, les élèves reçoivent le titre de Graduado en Educacion Secundaria.
Ils peuvent ensuite poursuivre leurs études dans le cadre d'une formation professionnelle (Grado medio), débouchant sur le diplôme de Tecnico dans la spécialité choisie (artisitique, sportive ou technique) ou bien préparer le Bachillerato (équivalent de notre niveau Bac) en 2 ans qui les mènera à l'enseignement supérieur.
Le Bachillerato propose plusieurs spécialités qui conditionneront les choix de filières possibles dans le supérieur : Sciences et technologie (Cientifico Tecnologica), Sciences de la nature et de la santé (Ciencias de la Salud), Sciences humaines (Humanidades), Sciences sociales (Ciencias Sociales) et Art (Artes).
L'accès à l'université et la nota de corte
Universidad Politécnica de Madrid
Universidad Politécnica de Madrid
Chaque université est libre de déterminer le nombre de places qu'elle propose pour chacune de ses filières. Elles mettent donc en place des notes minimales, appelées Notas de Corte, que les candidats doivent obtenir pour pouvoir entre dans la filière convoitée.
La nota de corte minimum est 5/10 (donc la moyenne) mais certaines filières atteignent des niveaux très élevés (le record étant attribué à la faculté de médecine de Las Palmas avec 9,18/10 !).
la nota de corte des candidats est une note générale égale à la moyenne pondérée de leurs notes des 2 années de préparation du bachillerato (60%) et de leur note à la l'examen de Selectividad (40%).
Le candidat accède à la filière et à l'université convoitée si sa note générale est égale ou supérieure à la nota de corte de la filière. Dans le cas contraire, il devra viser une autre université moins exigeante pour sa filière ou bien une autre filière.
En quoi les étudiants français sont-ils concernés ?
Les étudiants étrangers doivent eux aussi respecter la nota de corte de la filière choisie.
Pour les bacheliers français, c'est la moyenne obtenue au Bac, divisée par 2 qui donne la note générale du candidat .
Ainsi, même avec une mention passable, un bachelier français peut s'inscrire dans de nombreuses formations de 1er cycle mais les filières les plus prestigieuses ou sélectives (comme la Médecine) leur seront fermées à moins d'une mention Très Bien.
L'enseignement supérieur non universitaire
Escuela de Arte de Zaragoza
Escuela de Arte de Zaragoza
3 cursus cohabitent avec les études universitaires classiques :
  • Les études supérieures d'art (ensenanzas artisticas superiores) : les écoles supérieures d'art préparent à des diplômes en 3, 4 ou 5 ans.
  • Les écoles d'art (grado superior de artes plasticas y diseno) : études professionnelles en 2 ans, elles prolongent le grado medio du secondaire et octroient le titre de Tecnico superior.
  • Les études supérieures de sport (ensenanzas deportivas de grado superior) : études professionnelles en 2 ans, elles prolongent également le grado medio du secondaire et octroient le titre de Tecnico superior.
  • L'enseignement technique supérieur (cyclos formativos de grado superior) : formations professionnelles en 2 ans, dans le prolongement du grado medio du secondaire et octroient le titre de Tecnico superior.
L'université espagnole
Les étudiants ont la possibilité de s'inscrire dans trois types d'établissements universitaires : publics (52 universités), privées laïques (12 universités) et privées catholiques (11 universités).
Quel que soit le type d'université, les diplômes obtenus sont officiellement reconnus sur tout le territoire espagnol. Néanmoins, les universités ont la possibilité de proposer des diplômes spécifiques et non reconnus officiellement (c'est par exemple le cas de certains MBA prestigieux).

Préparer un diplôme en Espagne

Les cycles et les diplômes
Le cycle court ou Diplomatura
Universitat Autònoma de Barcelona
Universitat Autònoma de Barcelona
La Diplomatura est un cycle court à forte dominante professionnelle permettant néanmoins de poursuivre dans un 2nd cycle d'ingénieurs ou d'architecte voire d'autres filières par un système de passerelles.
Parmi les formations concernées par le titre de diplomado, on trouvera celles de documentalistes, bibliothécaires, les télécommunications, la formation des enseignants, la biochimie, la psychopédagogie…
Le cycle de diplomatura permet également d'obtenir un titre d'ingénieur spécialisé : Ingeniero Tecnico ou Arquitecto Tecnico.
Le cycle long généraliste ou Licenciatura
La Licenciatura est un cycle long équivalent à nos 1er et second cycles cumulés. Le diplôme de Licenciado s'obtient en 4 à 6 ans selon les filières.
Le cycle long d'ingénieur ou d'architecte
Les écoles techniques supérieures (escuelas técnicas superiores et escuelas politecnicas superiores) préparent au diplôme supérieur d'ingénieur (Ingeniero) ou d'architecte (Arquitecto) en 5 à 6 ans selon la spécialité.
Le Doctorado
Les étudiants titulaires d'une licenciatura, d'un diplôme supérieur d'ingénieur ou d'architecte peuvent postuler à un doctorat en 3 à 4 ans et obtenir le titre de doctor.
L'organidation des études et des cours
Le calendrier
L'année universitaire commence généralement début septembre et s'achève au début du mois de juin.
En dehors des congés estivaux, les étudiants bénéficient de deux périodes de vacances : du 21 décembre au 8 janvier pour Noël et une semaine entre fin mars et début avril pour les fêtes de Pâques.
Il y a deux sessions d'examen, une en janvier/février et une en juin. Il existe une session de rattrapage en septembre.
Le système de notation espagnol
Un diplôme avec matricula de honor
Un diplôme avec matricula de honor
L'échelle de notes espagnole est sur 10 et s'accompagne de mentions :
  • 0 à 4,9 : note éliminatoire (suspenso)
  • 5 à 6,9 : passable (aprobado)
  • 7 à 8,9 : mention bien (notable)
  • 9 à 10 : mention très bien (sobresaliente)
  • 9 à 10 : mention très bien avec félicitations du jury (matricula de honor). Un étudiant qui a réalisé une année particulièrement brillante peut recevoir les félicitations du jury même s'il n'obtient pas 10 à ses examens.
Les cours
Les cours sont de vrais cours magistraux et restent très théoriques.
Les amphis sont régulièrement bondés et le manque d'espace est criant dans de nombreuses universités.
Choisir son université
De nombreuses universités espagnoles bénéficient d'une réelle renommée internationale. Dans le classement annuel du quotidien El Mundo, on retrouve les 10 universités considérées comme les meilleures pour l'ensemble de leurs formations :
  • Universidad Politécnica de Madrid
  • Universidad Complutense de Madrid
  • Universitat Pompeu Fabra
  • Universitat Autònoma de Barcelona
  • Universitat Politècnica de Catalunya
  • Universitat de Barcelona
  • Universidad Autónoma de Madrid
  • Universidad de Navarra
  • Universitat d'Alacant
  • Universidad Carlos III de Madrid
L'université de Salamanque, la plus ancienne d'Espagne
L'université de Salamanque, la plus ancienne d'Espagne
Mais la plupart des universités espagnoles excellent particulièrement dans un domaine précis.
Ainsi, l'université Pompeu Fabra de Barcelone est-elle réputée pour le droit, l'économie et les sciences humaines. Pour le droit seul, l'université de Grenade est fortement recommandée.
Si vous souhaitez suivre un cursus de sciences humaines ou sciences sociales, rendez-vous sans hésiter à l'université de Salamanque, fondée au XIIIème siècle. Vous pourrez également postuler à l'université Alcalá de Henares, à l'université de Valladolid, Burgos ou à l'université autonome de madrid.
En Administration des Entreprises, l'université Carlos III de Madrid tient le haut de panier, Pompeu Fabra étant considérée comme juste en-dessous de celle-ci.
Si vous cherchez une fac de médecine, optez pour l'université autonome de Madrid, celle de Las Palmas étant très sélective.
Si c'est plutôt les sciences physiques et la chimie qui vous attirent, dirigez-vous vers l'université de Barcelone.
Dans les domaines de la traduction, l'interprétariat et l'étude des langues vivantes, restez en Catalogne et choisissez l'université autonome de Barcelone.
Pour les carrières d'ingénieurs, les universités polytechniques de Madrid, Valence et Barcelone sortent du lot mais de nombreuses esculelas tecnicas superiores sont reconnues pour leur formation d'ingénieurs de qualité.
3 écoles de commerce et de gestion espagnoles sont particulièrement reconnues pour la qualité de leur enseignement : l'ESADE (Escuela Superior de Administracion y Direccion de Empresas) implantée à Madrid et Barcelone, l'IE Business School (Madrid) et l'IESE Business School (Barcelone et Madrid). Ce sont des écoles privées plutôt chères.

Financer ses études en Espagne

L'état prend en charge une grande partie du coût des études dans le cas des universités publiques, ce qui permet de limiter les frais d'inscription (500 à 1000 €). Ceux-ci varient en fonction de la ville, de l'université et de la filière.
Les universités privées et religieuses demandent des frais d'inscription importants (de 2 400 à près de 10 000 €).
N'oubliez pas que le programme Erasmus+ représente le cadre idéal pour effectuer un séjour d'études en Espagne.
Les aides spécifiques à l'Espagne
Les bourses de 2nd cycle
L'Espagne possède un système de bourses d'études supérieures ouvert aux étudiants étrangers de moins de 35 ans, les Becas MAEC-AECID. Il s'agit de plusieurs bourses attribuées en fonction du type et du niveau d'études suivi, généralement en 2nd cycle et pour des études liées à la langue et à la culture espagnole.
Ces bourses sont en général valables une année et peuvent représenter jusqu'à 1200 € mensuels.
Pour plus d'infos consultez le site des Becas MAES-AECID qui dépend du ministère des relations étrangères et de la coopération espagnol.
Vous pouvez également télécharger la liste des bourses MAES-AECID pour l'année 2009-2010, incluant leur description, durée et montant.
L'aide au logement
L'Institut de la jeunesse a mis en place, avec les Organismes de jeunesse de certaines régions, un programme offrant une information générale sur la location des logements, une information juridique spécialisée, et surtout une bourse d'appartements en location pour les jeunes (18/35 ans) à des prix inférieurs à ceux du marché.
Il s'agit du programme de Bolsa de vivienda joven (Bourse de Logement Jeune).
Par ailleurs l'Institut de la jeunesse offre la couverture d'une assurance de caution et une assurance multirisque du logement pendant la première année de location.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles