Étudier à l'université

-----------------------------------------------

Étudier à l'université

L'université couvre des domaines de formation très nombreux et délivre des diplômes nationaux : licence, master, doctorat (LMD). Les formations organisées en parcours associent plusieurs disciplines. Objectif : multiplier les possibilités d'orientation et les passerelles.
Durée des études
De trois ans au minimum à huit ans au maximum
Le premier diplôme obtenu est la licence, au terme de trois années d'études supérieures (soit bac + 3). Les étudiants qui décident de poursuivre repartent pour deux années qui mènent au master professionnel ou de recherche (au total bac + 5). Il faut compter encore trois années d'études pour prétendre au doctorat (bac + 8).
Admission
Le seul passeport exigé pour entrer à l'université est le bac.
Suivre des études, dans la filière de son choix, est un droit : il n'y a, en principe, pas de sélection à l'entrée. Mais les capacités d'accueil sont limitées et les étudiants nombreux. Avant de s'inscrire dans une filière, il est important de se renseigner de manière précise sur les contenus, les exigences et les profils de bac les mieux adaptés. Les universités pratiquent presque toujours la sectorisation géographique, en particulier en Île-de-France.
Rythme de travail
15 à 25 heures de cours hebdomadaires, mais beaucoup de travail personnel.
Moitié moins d'heures de cours qu'au lycée:la tentation peut être grande de se laisser vivre. Mais attention à ne pas trop abuser de cette liberté, car le temps des partiels arrive vite (dès février). Le taux d'échec de fin de première année, qui avoisine les 50%,est parlant. Il faut donc être autonome, savoir organiser son travail et avoir un certain goût pour la théorie et les recherches personnelles. Il faut compter environ 18 heures de travail personnel en plus des heures de cours : travailler chez soi et en bibliothèque, faire des fiches, lire des ouvrages.
Diplômes
Licence, master et doctorat sont les trois principaux diplômes délivrés par l'université.
Des diplômes intermédiaires « ancien système »perdurent : le DEUG, la maîtrise… Licence, master et doctorat sont des diplômes nationaux habilités par le ministère de l'Éducation nationale. Ils confèrent des grades, niveaux de référence pour l'ensemble des pays européens. Sont également délivrés par l'université : le DEUST et la licence professionnelle.
Au programme
Les études universitaires couvrent des domaines de formation très diversifiés.
Elles ouvrent sur de nombreux débouchés : sciences, lettres et langues, mais aussi droit, sociologie, géographie… Les diplômes comportent des intitulés de domaines, de mentions et éventuellement de spécialités.
Chaque université définit le nombre et les intitulés de domaines qu'elle propose. Si certains intitulés sont identiques pour un grand nombre d'universités (droit, économie et gestion, lettres et langues, sciences humaines et sociales, sciences et technologies, STAPS…),on trouve aussi des intitulés particuliers : droit et sciences sociales, économie appliquée, arts et communication, sciences du vivant…
L'université est une référence en matière d'enseignement fondamental mais aussi de formations professionnelles très bien reconnues par les entreprises (licences professionnelles, master pro…) : des cursus qui permettent à la fois l'acquisition d'une culture générale solide et de compétences dans un secteur précis.
Validation des études
Selon les universités, l'évaluation se fait par contrôle continu ou examen terminal, ou par une combinaison de ces modalités.
Les crédits, ou ECTS, sont transférables en France et dans tous les pays de l'espace européen (30 crédits correspondent dans tous les cas à un semestre validé) et capitalisables (c'est-à-dire définitivement acquis, quelle que soit la durée du parcours de l'étudiant). La licence est validée par 180 crédits, le master par 120 crédits supplémentaires.
Organisation des études
La licence est découpée en six semestres, le master en quatre semestres.
Chaque semestre est composé d'unités d'enseignement (UE) obligatoires et optionnelles qui correspondent elles-mêmes à un nombre de crédits. Cours magistraux en amphi alternent avec travaux pratiques (TP) et travaux dirigés (TD). Les UE correspondent à des heures de travail en termes de cours magistral, TP, TD, travail personnel. Chaque université met en place des parcours types : il s'agit d'un ensemble d'unités d'enseignement organisées de manière cohérente en vue d'objectifs de formation précis (voir page 4  : « construire son parcours à l'université ».
Découverte professionnelle
Stages et apprentissage : les deux formules permettent de se familiariser avec le monde professionnel à l'université.
De nombreuses universités ont mis les stages à l'honneur dès la seconde année universitaire. Un exemple : en géographie, à Clermont-Ferrand 2, les étudiants sont invités à faire des stages de longue durée, par exemple dans des bureaux d'études ou des collectivités territoriales, s'ils veulent être acceptés ensuite dans un master pro aménagement.
Licence professionnelle et master professionnel sont des diplômes universitaires accessibles aussi en apprentissage. Quand ces diplômes sont préparés par l'apprentissage, le taux d'insertion dans la vie active est très bon et les salaires d'embauche sont parfois supérieurs à ceux des jeunes diplômés au parcours plus classique.
Et après
De nombreuses passerelles sont possibles au cours d'un cursus universitaire. C'est à bac + 5 que les universitaires sont appréciés sur le marché du travail.
Les poursuites d'études
Licence, master et doctorat constituent le parcours « classique » à l'université. Cependant, de nombreuses passerelles sont possibles à différents stades du cursus. Ainsi, il est possible d'intégrer un IUP (institut universitaire professionnalisé) à l'issue de la L2 ou après la licence. De même, l'entrée en licence pro s'effectue à l'issue d'une deuxième année de licence. Par ailleurs, les admissions parallèles ont la cote et constituent, pour les diplômés universitaires, une véritable voie d'accès aux écoles de commerce et d'ingénieurs.
L'insertion professionnelle
Les diplômés de haut niveau (master et éventuellement doctorat) connaissent une insertion comparable à celle des sortants d'écoles d'ingénieurs ou de commerce. Mais la filière de formation reste un déterminant majeur des conditions d'insertion. Les profils scientifiques et plus particulièrement ceux qui ont une vocation industrielle (électronique, automatisme, maintenance…) sont les mieux placés sur le marché du travail. Les diplômés en gestion connaissent également des conditions d'insertion favorables. Les profils littéraires, sciences humaines et droit nécessitent le plus souvent l'acquisition d'une double compétence (langue et informatique ; lettres et communication ; art et gestion…), très appréciée des employeurs.
Info +
Les études de santé sont aussi du ressort de l'université : études de médecine, de pharmacie, d'odontologie (dentiste), mais aussi de kinésithérapie, de sages-femmes
L'université prépare également aux diplômes d'ingénieur, au sein de nombreuses écoles d'ingénieurs universitaires.
Les IUT (instituts universitaires de technologie) au sein des universités, préparent aux DUT (diplômes universitaires de technologie)
À consulter
Université mode d'emploi
Université mode d'emploi




Info LMD

À la rentrée prochaine, vous serez peut-être étudiant(e) à l'université… Mais, connaissez-vous bien le LMD ?
En 2006, le schéma LMD aura été adopté par toutes les universités françaises. À l'exception des études de santé, les formations universitaires sont désormais organisées en trois grades. La licence (bac +3), le master (bac +5) et le doctorat (bac +8) sont à la fois des grades et des diplômes nationaux, reconnus dans toutes les universités de l'espace européen. Ce sont aussi des paliers d'insertion professionnelle. (Le DEUG et la maîtrise, diplômes désormais intermédiaires, continuent d'être délivrés aux étudiants qui en font la demande.)
Les objectifs du système LMD
  • Encourager la mobilité étudiante grâce à un système commun de validation : les crédits ECTS.
  • Proposer trois grades de formation, communs à l'ensemble des pays de l'espace européen.
  • Favoriser la réussite des étudiants avec des parcours de formation diversifiés et personnalisés.
Licence
Premier diplôme du dispositif LMD, la licence allie pluridisciplinarité et orientation progressive. Objectif : vous aider à réaliser votre projet professionnel grâce à un parcours de formation construit par et pour vous.
Six semestres = 180 crédits ECTS
Organisée sur six semestres, toute licence est structurée en unités d'enseignement (UE) et en crédits ECTS. Chaque semestre est validé par 30 crédits, capitalisables à vie et transférables dans toutes les universités de l'espace européen. La licence est obtenue après avoir validé 180 crédits, par acquisition de toutes les UE ou par compensation.
Une formation en unités d'enseignement (UE)
Votre licence vous permet d'acquérir une formation de base dans la (les) discipline(s) correspondant à l'intitulé de la mention. Elle se compose d'unités d'enseignement fondamentales (enseignements théoriques, méthodologiques, TP et TD) qui représentent au moins 50 % des crédits ECTS, d'unités d'enseignement optionnelles obligatoires, d'enseignements transversaux (informatique, langue vivante, méthodologie du travail universitaire, recherche documentaire…) et d'unités d'enseignement libres à choisir dans une liste proposée par chaque université (culture, sport, autre langue, projet associatif…).
Une orientation progressive
Votre licence vous permet d'acquérir une formation de base dans la (les) discipline(s) correspondant à l'intitulé de la mention. Elle se compose d'unités d'enseignement fondamentales (enseignements théoriques, méthodologiques, TP et TD) qui représentent au moins 50 % des crédits ECTS, d'unités d'enseignement optionnelles obligatoires, d'enseignements transversaux (informatique, langue vivante, méthodologie du travail universitaire, recherche documentaire…) et d'unités d'enseignement libres à choisir dans une liste proposée par chaque université (culture, sport, autre langue, projet associatif…).
Domaine de formation
Les licences sont organisées par domaine de formation, recouvrant une ou plusieurs disciplines sous des intitulés propres à chaque université : domaine droit ; domaine économie et gestion ; domaine sciences humaines et sociales ; domaine lettres, langues, arts ; domaine sciences et technologies….
Mention
À l'intérieur d'un domaine de formation, les licences se déclinent en mentions correspondant aux enseignements fondamentaux mono-disciplinaires (mathématiques ; informatique ; sociologie ; histoire…), bi-disciplinaires (mathématiques-informatique ; sociologie-histoire…) ou encore pluridisciplinaire (électronique, électrotechnique et automatique ou EEA…).
Spécialité
Seules les licences de langues étrangères ou de sport comportent une mention assortie d'une spécialité qui précise la(es) langue(s) étudiée(s) (anglais, allemand, espagnol, anglais/allemand, anglais/espagnol…) ou le type de pratique sportive visée (éducation et motricité, activités physiques adaptées, entraînement, management du sport…).
Parcours
Majoritairement en dernière année de licence, les mentions s'individualisent en parcours-types correspondant aux poursuites d'études possibles. Généralement, les universités proposent un ou des parcours préparant aux concours de l'enseignement (professorat de l'enseignement secondaire, professorat des écoles) ou à la poursuite d'études en master.
Parcours = UE fondamentales + UE transversales + > UE optionnelles + UE libres.
Master
Deuxième diplôme du LMD, le master opère une spécialisation en vue d'une orientation progressive vers les finalités recherche ou professionnelle.
Quatre semestres = 120 crédits ECTS
Comme la licence, le master est positionné dans un domaine de formation et s'inscrit dans une mention. Organisé en quatre semestres valant 30 crédits chacun, et assorti d'un stage (en entreprise ou en laboratoire), le master comporte des parcours-types à finalité professionnelle (master pro) ou à finalité recherche (master recherche). Attention aux langues : votre diplôme ne sera validé que si vous maîtrisez au moins une langue vivante étrangère (à noter : la maîtrise, diplôme intermédiaire délivré en fin de M1 à la demande de l'étudiant, reste le niveau de référence pour se présenter au concours de l'agrégation).
Inscription
L'inscription en 1re année de master (M1) est de droit pour les titulaires d'une licence dans un domaine de formation compatible, sauf pour certaines filières sélectives (par exemple, les masters IUP). Elle est soumise à l'appréciation de l'équipe de formation pour les étudiants venus d'autres domaines. L'accès en 2e année de master (M2) fait l'objet d'une sélection.
Mention
Le choix de la mention s'effectue à l'entrée d'un parcours master (M1). Elle défi nit les compétences académiques et professionnelles acquises par l'étudiant au terme du cycle master. Son intitulé peut faire référence à une discipline ou à une association de disciplines et/ou à des champs professionnels.
Voie recherche ou professionnelle
Le master peut (ou non) comporter un tronc commun de un à trois semestres selon les formations. Le choix (et la sélection) entre finalité recherche ou professionnelle intervient généralement à l'issue du tronc commun.
Spécialité
Généralement, le choix définitif de la spécialité intervient à l'entrée en 2e année de master (M2). Subdivision de la mention, la spécialité met l'accent sur certaines spécificités de la formation. Elle peut être couplée ou non avec la voie (recherche ou pro).
Doctorat
Préparé au sein d'une école doctorale, le doctorat se déroule sur 3 à 4 ans. Formation à et par la recherche en trois ans (voire quatre), le doctorat comprend, en plus des travaux de thèse, des formations complémentaires scientifiques, générales et d'ouverture professionnelle. Cet ensemble de cours, conférences et séminaires est destiné à faciliter l'insertion professionnelle du doctorant.
… et les DUT ?
En 2006, la plupart des DUT font partie du système LMD. Organisé en quatre semestres valant 30 crédits chacun, le diplôme universitaire de technologie se compose d'une majeure correspondant au cœur des compétences attendues dans le domaine professionnel visé. Cette majeure est complétée par trois types de modules visant soit à améliorer l'insertion professionnelle immédiatement après l'obtention du DUT, soit à préparer l'accession à la licence professionnelle, soit à permettre une poursuite d'études vers un master, via une L3.
… et les CPGE, et les BTS ?
Pour le moment, les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) et les BTS ne sont pas intégrés dans le système LMD mais le seront prochainement. Concernant les CPGE, la procédure courante de poursuite d'études à l'université prévoit des conventions conclues entre un lycée et une (ou des) université(s). Ces conventions fonctionnent sous le régime dit de l'inscription cumulative et permettent de valider tout ou partie des crédits ECTS par le biais d'équivalences. Pour les BTS, la poursuite d'études en licence professionnelle appartenant à un domaine compatible avec la formation délivrée en BTS s'effectue sur dossier de candidature. L'admission dans une licence généraliste sera soumise à une procédure de validation qui relève de la compétence de chaque université.
… et les études de santé ?
Actuellement, médecine, dentaire et pharmacie sont hors LMD. L'accès en deuxième année de médecine ou de pharmacie est soumis à un concours au terme de la 1re année du premier cycle d'études de médecine ou de pharmacie. Pour ceux qui échouent, les universités peuvent proposer des équivalences dans certains domaines de licence (Sciences de la vie, chimie, psychologie…). Attention ! L'offre de réorientation post-PCEM1 ou post-PCEP1 peut différer selon les universités. L'intégration des études de santé dans le LMD est à l'étude.
Pour vous aider
Au lycée
Le professeur principal effectue la synthèse de vos résultats dans les différentes disciplines. Une vision d'ensemble dont vous pouvez tirer parti pour vous aider dans votre choix d'orientation. Les différents professeurs peuvent vous aider à faire le point dans une discipline particulière, ou à mieux appréhender la manière dont elle sera traitée à l'université.
Le professeur documentaliste met à votre disposition au CDI une documentation riche et abondante, et vous aide dans votre recherche. Il peut également vous conseiller dans le choix des ouvrages qui répondront à vos questions.
Le conseiller d'orientation-psychologue, lors de sa permanence au lycée, ou au CIO (centre d'information et d'orientation), vous aide à affiner votre projet d'études ou votre projet professionnel. Outre un entretien, vous pouvez lui demander un bilan approfondi.
À l'université
L'équipe pédagogique vous propose un dispositif d'accueil, d'information et de soutien pour faciliter votre orientation, assurer la cohérence de votre parcours et favoriser la réussite de votre projet de formation. Propres à chaque université, ces dispositifs combinent généralement des approches collectives (semaine d'accueil, module d'exploration du projet professionnel, réunion en fi n de semestre des étudiants par petits groupes sous la responsabilité d'un professeur référent…) et des approches individualisées (entretien, bilan personnalisé…).
Le Service Commun Universitaire d'Information et d'Orientation (SCUIO) informe et aide les étudiants tout au long de leur cursus universitaire. Il met à votre disposition un fonds documentaire et vous propose l'aide de documentalistes. Des conseillers d'orientation psychologues peuvent vous recevoir en entretien et vous guider dans la construction de votre parcours de formation. Documentalistes et conseillers peuvent vous aider à définir un projet professionnel ou vous accompagner dans votre recherche de stages ou d'emploi (élaboration du CV, rédaction de la lettre de motivation, préparation à l'entretien d'embauche

Le dico du LMD

Accompagnement
Un dispositif d'accueil, d'information et de soutien est mis en place par les équipes pédagogiques pour les étudiants.
Capitalisation
Chaque UE validée est définitivement acquise et capitalisable, quelle que soit la durée du parcours. Mais, s'il y a interruption des études pendant quelque temps, une actualisation des connaissances peut être demandée.
Compensation
La compensation est la possibilité que des notes supérieures à la moyenne puissent en compenser de moins bonnes. C'est une moyenne effectuée sur l'ensemble des notes obtenues dans les crédits d'une même UE et entre les UE d'un même semestre.
Crédits
Ils constituent la monnaie européenne d'échange universitaire. Chaque semestre validé donne droit à 30crédits européens. Ils sont acquis définitivement et sont valables dans l'ensemble des établissements européens.
Diplôme national
La licence, le master et le doctorat sont des diplômes nationaux. Créés après habilitation par le ministère de l'Éducation nationale, ils confèrent les mêmes droits à tous leurs titulaires quels que soient les établissements qui les ont délivrés.
Diplôme intermédiaire
Les étudiants qui le désirent peuvent se voir délivrer le DEUG à la fin du L2 (120 crédits) et la maîtrise après le M1 (60 crédits après la licence).
Domaine
Dans le cadre du LMD, l'offre de formation est structurée en « domaines » pouvant recouvrir plusieurs disciplines. Ils définissent des grands champs de compétence et se déclinent en mentions. Chaque établissement détermine ses propres domaines de formation. Un domaine peut recouvrir plusieurs disciplines.
ECTS
European Credit Transfer System : nom européen des crédits (voir Crédits).
Équipe pédagogique
Prend en charge pour chaque semestre tout ce qui concerne la pédagogie, le suivi des étudiants, la mise en place du tutorat…
Grade
La licence (L), le master (M), le doctorat (D) sont des diplômes (voir ce mot),mais aussi des grades qui sanctionnent les étapes terminales des différents cycles:bac + 3, + 5 et + 8. Ces grades sont lisibles dans l'ensemble des pays européens.
Mention
Déclinaison du domaine de formation. Dans un domaine, il y a plusieurs mentions.
Mobilité
Les études suivies dans un autre établissement français ou étranger pourront être automatiquement validées.
Parcours type
Les parcours types sont proposés par l'université. L'étudiant pourra personnaliser le sien, en fonction de ses projets, en passant un contrat avec l'équipe pédagogique.
Passerelle
Permet de se réorienter ou d'accéder à d'autres cursus.
Semaine d'accueil
Les établissements font précéder la rentrée universitaire par une semaine consacrée aux nouveaux étudiants afin de leur expliquer le fonctionnement de la fac et des études.
Semestre
L'année universitaire est divisée en 2 semestres. Les enseignements sont découpés en un certain nombre de semestres : 6 pour la licence, 4 pour le master. Un semestre validé vaut 30 crédits.
Supplément au diplôme
Au moment de la délivrance de leur diplôme, les étudiants reçoivent, dans le nouveau système LMD, ce document qui résume les compétences et aptitudes qu'ils ont acquises.
Spécialité
Déclinaison de la mention, principalement en master pour préciser les compétences données par la formation.
Unité d'enseignement
Un semestre est composé d'unités d'enseignement, elles-mêmes découpées en « éléments constitutifs d'unité ».Chaque UE a une valeur définie en crédits, est transférable d'un parcours à l'autre, et est capitalisable.

Construire son parcours à l'université

De bac + 3 à bac + 8, l'université offre plusieurs possibilités de diplômes, chacun avec ses spécificités. Souplesse des parcours, multiplicité des choix, diversité de l'offre : l'université constitue pour les étudiants un véritable espace de liberté.
Construire sa licence
Les formations sont organisées en parcours. L'étudiant choisit progressivement des UE (unités d'enseignement) pour se spécialiser et construire son parcours selon ses motivations, ses aptitudes et ses objectifs (poursuites d'études ou projet professionnel)
L'orientation progressive au cours de la licence repose sur la mise en place d'un tronc commun pendant un ou deux semestres, l'acquisition de compétences plus spécifiques ensuite et l'approfondissement enfin, en vue d'une poursuite d'études en master ou de l'accès aux concours de l'enseignement.
Les parcours offrent des possibilités de choisir, d'associer deux ou plusieurs disciplines (biologie/informatique, droit/langues, économie/maths…), d'introduire des variantes. Ils intègrent aussi l'acquisition de compétences transversales : langues vivantes étrangères, informatique, préparation à l'insertion professionnelle…
Des dispositifs sont mis en place pour accueillir les nouveaux étudiants, les conseiller et les encadrer : semaine d'accueil, tutorat, mises à niveau…L'étudiant est guidé dans la construction de son parcours par les enseignants, les personnels des SCUIO (services communs universitaires d'information et d'orientation) et les tuteurs. Ainsi, dans certaines universités, les enseignants proposent une réunion en fin de semestre pour faire le point et effectuer des réajustements si nécessaire.
Les parcours peuvent comporter une période d'études dans une ou plusieurs universités françaises et européennes.
Les différents diplômes
Le DEUST (diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques)
Il se prépare en deux ans. Objectif : l'insertion professionnelle. Il existe plus de 100 spécialités de DEUST sur un créneau pointu très adapté au marché du travail local. Suivant les universités, l'admission se fait directement après le bac, ou après L1 ou L2, surdossier, voire sur entretien ou tests…
La licence
La licence, généraliste ou professionnelle, se prépare en trois ans (L1, L2, L3) après le bac.
La licence, organisée en mentions, vise la poursuite d'études en master ou la préparation des concours administratifs ou de l'enseignement.
La licence professionnelle a pour objectif de favoriser l'insertion en préparant à un métier dans un secteur précis. Déclinée en spécialités et présente dans tous les secteurs, elle colle au plus près à la réalité du monde du travail. L'admission se fait à l'issue d'une 2e année de licence validée (120 crédits), d'un DUT, d'un BTS ou d'un DEUST. D'une durée de deux semestres, l'année L3 de la licence pro comprend 12 à 16 semaines de stages en entreprise. Le bilan est très positif, avec une insertion professionnelle réussie à 75 %.
Le master
Le master, professionnel (P) ou de recherche (R), est organisé en quatre semestres (deux années de deux semestres chacune). L'accès en première année de master est de droit pour tout étudiant titulaire d'une licence dans un domaine compatible. L'accès en deuxième année est sélectif : généralement sur dossier. On désigne par M1, M2 les deux années successives de formation menant au master. Le choix d'une orientation en master de recherche ou master professionnel se fait à des moments différents selon les universités. Mais des passerelles sont possibles entre master P et master R.
Le master professionnel,, organisée en mentions, vise la poursuite d'études en master ou la préparation des concours administratifs ou de l'enseignement.
Le master recherche a pour objectif la poursuite d'études en doctorat et la préparation d'une thèse, pour devenir enseignant-chercheur ou chercheur, en recherche fondamentale ou appliquée dans les secteurs public ou privé.
Le doctorat
Troisième niveau du LMD, le doctorat, accessible aux titulaires d'un master recherche, se prépare en six semestres minimum (3 ans). Au programme: des travaux originaux de recherche, menés au sein des laboratoires de l'université. En plus de leurs travaux de recherche et de la rédaction de leur thèse, les doctorants complètent leur formation dans une école doctorale.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles