Quelles études après un bac S ?

-----------------------------------------------

Études courtes ou études longues ?

Scientifique, le bac S prédispose à la poursuite d'études supérieures dans le domaine des sciences et technologies, de la médecine ou des activités physiques et sportives. Dotés d'une solide culture générale, rigoureux et méthodiques, ils réussissent aussi en droit, économie, sciences humaines… À choisir en fonction de ses aptitudes et de ses objectifs.
Motivés par des études longues ? Vous pouvez vous inscrire à l'université pour y préparer une licence (bac + 3), puis un master (bac + 5). Les domaines envisageables sont divers : maths, biologie, chimie, physique, géologie, sciences pour l'ingénieur, économie, langues… Sans oublier médecine et pharmacie qui mènent au diplôme d'État de docteur, en 6 à 11 ans.
Vous pouvez aussi viser une école de commerce ou d'ingénieurs, en passant un concours l'année du bac ou en faisant d'abord des prépas.
Désireux d'entrer rapidement dans le monde du travail ? Vous pouvez préparer un BTS ou un DUT (bac + 2) dans des domaines aussi variés que la biologie, l'informatique, les statistiques… Vous pouvez intégrer une école spécialisée (architecture, comptabilité, paramédical…), sur concours, en vue d'obtenir un diplôme professionnel.
Où vont les bacheliers S ?
Près de six sur dix s'inscrivent à l'université (en licence ou en PCEM) ; Plus de deux sur dix choisissent les classes préparatoires. Plus d'un sur dix prépare un DUT ou un BTS ; un sur dix va en école spécialisée (notamment en école d'ingénieurs).

Université : la licence avant le master

La majorité des bacheliers S optent pour un parcours universitaire. Un certain nombre s'inscrit en premier cycle d'études médicales (PCEM) ou pharmaceutiques (PCEP), en vue de faire des études longues en santé. Les plus nombreux s'inscrivent en licence (3 ans), avant de se spécialiser dans le cadre d'un master (2 ans). Plusieurs domaines leur conviennent bien.
Sciences et technologies
C'est là que se dirigent la majorité des bacheliers S. Ils étudient, au choix, les maths (fondamentales ou appliquées), l'informatique, la physique, la chimie, les sciences de la vie (biologie, biochimie), les sciences de la Terre (géologie, environnement), les systèmes industriels (électronique, automatique, mécanique) ou le génie des procédés (matériaux).
Économie - Gestion
Les bacheliers S sont nombreux dans ces filières qui forment en cinq ans (master pro) à la gestion, au commerce, à la comptabilité, aux métiers des assurances ou de la banque.
  • La licence sciences économiques convient bien aux S familiers des raisonnements scientifiques. Centrée sur la modélisation mathématique des phénomènes économiques, celle-ci fait appel aux techniques quantitatives de gestion (maths, statistiques).
  • La licence administration économique et sociale (AES), pluridisciplinaire (droit, économie-gestion, sciences humaines) convient à des S moins matheux et dotés d'une bonne culture générale.
Santé
C'est l'université qui forme aux professions médicales : médecin, pharmacien, dentiste et sage-femme. Des études difficiles, qui nécessitent une grande capacité de travail.
  • Les différents cursus commencent par un premier cycle d'études : PCEP pour les étudiants en pharmacie ou PCEM pour ceux de médecine, odontologie (chirurgie dentaire) et sage-femme.
  • En fin de 1re année (PCEM1), les étudiants passent un concours et émettent des vœux d'orientation dans tel ou tel cursus. L'affectation dépend du rang de classement.
Les études sont longues : au moins 9 ans pour médecine, 6 ans pour dentaire et pharmacie, 5 ans pour sage-femme, et débouchent sur un diplôme d'État, obligatoire pour exercer.
Sport
Les bacheliers scientifiques représentent presque la moitié des effectifs en licence sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS). Normal, les disciplines scientifiques (biologie, physiologie, anatomie…) occupent une bonne part du programme. S'y ajoutent des sciences humaines… et du sport !
Attention, tous les étudiants de cette filière ne seront pas professeurs d'EPS, faute de place aux concours. Mieux vaut envisager un double profil, par exemple sport et commerce, afin d'élargir les débouchés.
Le saviez-vous ?
Quelques bacheliers S choisissent un cursus universitaire en sciences humaines, droit, sciences politiques, lettres ou langues. Et ils y réussissent plutôt bien.

Classes préparatoires : cap sur les grandes écoles

Les prépas recrutent sur dossier les meilleurs d'entre vous. Voie d'accès aux grandes écoles, elles exigent de grandes capacités d'organisation et de travail, une bonne résistance physique et psychologique, pour supporter les deux années de préparation aux concours.
Les prépas scientifiques
En 1re année, les élèves choisissent entre MPSI (maths - physique - sciences de l'ingénieur), PCSI (physique-chimie-SI), PTSI (physique-technologie-SI) ou BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), selon leurs goûts et capacités. Pour être admis, il faut être excellent en maths, physique, sciences industrielles, et aussi en lettres et langues qui ont leur importance aux concours.
En 2e année, les prépas MP, PC, PSI, PT succèdent aux PCSI, MPSI ou PTSI. Elles offrent des chances équivalentes d'intégrer une école d'ingénieurs ou une ENS.
  • La filière MP (maths-physique) s'adresse aux matheux qui ont un goût prononcé pour l'abstraction.
  • La filière PC (physique-chimie) s'adresse aux élèves forts en physique-chimie et intéressés par une approche expérimentale.
  • La filière PSI (physique-sciences de l'ingénieur) s'adresse aux élèves motivés par les réalisations des hautes technologies avec une approche expérimentale.
  • La filière PT (physique-technologie) s'adresse aux scientifiques motivés par la technologie et la production industrielle.
  • Les prépas BCPST mènent aux écoles agronomiques et aux écoles vétérinaires. Elles ouvrent l'accès aux écoles d'ingénieurs en géologie-environnement ou chimie et aux ENS.
Les autres prépas
Les bacheliers S représentent la moitié des effectifs des 200 prépas économiques et la majorité des admis dans les 25 prépas lettres et sciences sociales B/L.
  • Les prépas économiques et commerciales option scientifique sont faites pour vous. Axées sur les maths (9 heures par semaine), elles forment aussi à la culture générale, aux langues vivantes (deux, dont l'anglais) et aux sciences humaines, présentes à tous les concours. Ces classes fournissent le plus gros contingent des écoles de commerce très cotées (« Les parisiennes » : ESCP-EAP, HEC, ESSEC, EM Lyon, et les écoles du réseau Écricome…). Quelques S optent néanmoins pour l'option économique de ces prépas (7 % des effectifs).
  • Les prépas lettres et sciences sociales B/L, quoique littéraires, recrutent surtout des bacheliers S. Normal, les maths et les sciences économiques et sociales y sont obligatoires, à côté de la philo, de l'histoire-géo, des langues, du français. Objectif : les 50 places en sciences sociales des ENS Ulm, Cachan et Lyon, et celles des Écoles nationales de la statistique.

BTS-DUT : deux diplômes professionnels

Recrutant sur dossier, les BTS et DUT associent cours théoriques et pratique professionnelle (stage obligatoire). Ils permettent une insertion sur le marché du travail au terme de deux ans. La poursuite d'études à bac + 3 est néanmoins encouragée, notamment en licence pro.
Les brevets de technicien supérieur (BTS)
Seuls 6 % des bacheliers S préparent un BTS, en lycée ou en école privée. Vous intéressent, notamment avec le profil sciences de l'ingénieur, les spécialités : analyses biologiques ; assistance technique d'ingénieur ; chimiste ; informatique de gestion ; informatique et réseaux pour l'industrie et les services techniques ; systèmes électroniques…
Les diplômes universitaires de technologie (DUT)
Près de 15 % des bacheliers S s'inscrivent à l'université (en IUT) pour préparer un DUT. Vous intéressent, notamment avec le profil sciences de l'ingénieur, les spécialités : chimie ; génie biologique ; génie électrique et informatique industrielle ; informatique ; mesures physiques ; statistique et traitement informatique des données…

Écoles spécialisées : le choix d'un métier

Elles préparent en 2 à 5 ans des diplômes spécifiques, en vue d'un métier. Certaines sont adaptées à votre bac. Recrutement sur concours. Attention ! Inscriptions en début d'année de terminale.
Ingénieurs
Nombre d'écoles d'ingénieurs recrutent directement après le bac, sur concours ou sur dossier, pour 5 ans. Les ENI (Écoles nationales d'ingénieurs), les écoles de la FESIC (Fédération d'écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres), les INSA (Instituts nationaux des sciences appliquées), les écoles du GEIPI (Groupement d'écoles d'ingénieurs à prépa intégrée), 12 écoles de la FIP (Formation d'ingénieurs en partenariat) et 5 écoles universitaires (UTC, UTT, UTBM, ESISAR, ISEL).
Certaines d'entre elles ont des prépas intégrées, ce qui signifie que l'admission en cycle ingénieur (3e année) est soumise au contrôle continu et non à un concours, comme c'est le cas des écoles d'ingénieurs recrutant sur prépas scientifiques.
Santé
Ces écoles préparent en 3 ans, au diplôme d'État (DE), obligatoire pour exercer une profession paramédicale : infirmier, orthoptiste, technicien en analyses biomédicales… Recrutement sur concours. Une préparation est recommandée.
À noter : certaines écoles de kinés, ergothérapeutes, psychomotriciens imposent de passer par PCEM (cf. études de santé à l'université).
Commerce, gestion, comptabilité
Quelques bacheliers S s'inscrivent dans une école de ce domaine. Une quarantaine d'écoles de commerce en 4 ou 5 ans proposent un recrutement dès le bac. D'autres forment en 2 ou 3 ans à la vente (instituts de force de vente, écoles de commerce de distribution…). Certaines écoles sont spécialisées dans la filière comptable. Elles préparent à différents diplômes : DECF à bac + 3, DESCF à bac + 5, et diplôme d'expert-comptable.
Architecture
Les écoles d'architecture recrutent, sur dossier, éventuellement après entretien et tests (bon niveau en maths exigé). Les S y sont majoritaires. Les études menant au diplôme d'architecte DPLG, obligatoire pour exercer, durent 6 ans.

Pas de bonne orientation sans une bonne information !

Avant de vous inscrire renseignez-vous sur la filière que vous aimeriez suivre. Quelles sont les réorientations possibles, les débouchés professionnels offerts…
Profitez des « portes ouvertes » organisées dans les établissements supérieurs, des salons et des forums, pour y rencontrer des étudiants, des professeurs.
N'hésitez pas à vous rendre au centre de documentation et d'information (CDI) de votre lycée ou au centre d'information et d'orientation (CIO) de votre secteur. Des adultes (conseiller d'orientation-psychologue, documentaliste, enseignant…) peuvent vous renseigner et vous aider dans vos démarches.
De nombreux ouvrages y sont à votre disposition dont les publications de l'Onisep :
Après le bac
Après le bac
Le guide des écoles d'ingénieurs
Le guide des écoles d'ingénieurs
Le guide des écoles de commerce
Le guide des écoles de commerce
Choisir les sciences pour réussir
Choisir les sciences pour réussir
Les métiers du médical
Les métiers du médical
Les métiers du paramédical
Les métiers du paramédical
Les métiers de l'aéronautique
Les métiers de l'aéronautique
Les métiers de l'électronique et des télécoms
Les métiers de l'électronique et des télécoms
Les métiers de l'énergie
Les métiers de l'énergie
Les métiers des biotechnologies
Les métiers des biotechnologies
Les métiers de l'architecture, de l'urbanisme et du BTP
Les métiers de l'architecture, de l'urbanisme et du BTP
Les métiers du sport et des loisirs
Les métiers du sport et des loisirs
Les métiers de la banque finance
Les métiers de la banque finance
Les maths
Les maths
La physique
La physique
La chimie
La chimie
La biologie
La biologie
Les sciences pour l'ingénieur
Les sciences pour l'ingénieur

À consulter : www.onisep.fr où vous trouverez tous les métiers et toutes les formations.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles