Quelles études après un bac STG (Sciences et technologies de la gestion) ?

-----------------------------------------------

Études courtes ou études longues ?

Munis d'un bon bagage économique et technologique, les bacheliers STG peuvent envisager des poursuites d'études variées : BTS et DUT, dans la suite logique de leur bac, mais aussi classes préparatoires, écoles de commerce, études comptables et financières, cursus universitaire… À choisir en fonction de ses aptitudes et de ses objectifs.
Désireux d'entrer rapidement dans le monde du travail ? Vous pouvez préparer un BTS ou un DUT (bac + 2) dans des domaines en rapport avec votre profil de bac : la gestion, l'administration, la communication, mais aussi le tourisme, le commerce, le transport… Vous pouvez aussi intégrer une école spécialisée (vente, comptabilité, paramédical, social…), en vue d'obtenir un diplôme professionnel.
Motivés par des études longues ? Vous pouvez vous inscrire à l'université pour y préparer une licence (bac + 3), puis un master (bac + 5). Les domaines envisageables sont divers : économie-gestion, sciences humaines, voire droit, lettres, langues. Un bon niveau dans les disciplines générales est recommandé. Vous pouvez aussi tenter une école de commerce, en passant un concours l'année du bac ou en passant d'abord par les classes prépas économiques qui vous sont réservées.
Où vont les bacheliers STG ?
Plus de cinq sur dix préparent un DUT ou un BTS; plus de deux sur dix s'inscrivent à l'université (en licence principalement) ; les autres intègrent une école post-bac, des classes prépas, ou… travaillent.

BTS-DUT : deux diplômes professionnels

BTS et DUT associent cours théoriques et pratique professionnelle (avec stage obligatoire). Ils permettent une insertion sur le marché du travail au terme des deux ans d'études. La poursuite d'études est néanmoins encouragée, en licence pro (1 an à l'université) ou en école de commerce (sur concours post-bac + 2). Recrutement sur dossier.
Les brevets de technicien supérieur (BTS)
Près de 45 % des bacheliers STG préparent un BTS du domaine des services, en lycée ou en école privée. Le choix de tel ou tel BTS dépend de la spécialité suivie en terminale :
  • Après la spécialité communication et gestion des ressources humaines : assistant de direction ; assistant de gestion de PME-PMI ; assistant secrétariat trilingue ; communication des entreprises…
  • après la spécialité comptabilité et finance d'entreprise : assurance ; banque ; comptabilité et gestion des organisations (bon niveau en maths) ; assistant de gestion de PME-PMI ; professions immobilières ; transport…
  • après la spécialité gestion des systèmes d'information : informatique de gestion…
Les diplômes universitaires de technologie (DUT)
Moins de 10 % des bacheliers STG s'inscrivent à l'université (en IUT) pour préparer un DUT. Le choix de tel ou tel DUT dépend de la spécialité suivie en terminale
  • Après la spécialité mercatique : techniques de commercialisation ; gestion administrative et commerciale ; gestion logistique et transport…
  • après la spécialité communication et gestion des ressources humaines : carrières juridiques (qualités d'expression écrite et culture générale exigées) ; carrières sociales (une expérience de l'animation est demandée) ; gestion administrative et commerciale ; gestion des entreprises et des administrations ; gestion logistique et transport ; information-communication (option communication d'entreprise)…
  • après la spécialité comptabilité et finance d'entreprise : gestion des entreprises et des administrations (option finances-compta-bilité en particulier) ; gestion administrative et commerciale ; gestion logistique et transport ; statistique et traitement informatique des données (très bon niveau en maths)…
  • après la spécialité gestion des systèmes d'information : gestion des entreprises et des administrations ; statistique et traitement informatique des données (très bon niveau en maths)…
Zoom
Il existe des passerelles entre les diplômes de la filière comptable. Ainsi, le BTS comptabilité-gestion des entreprises ainsi que le DUT GEA option finances comptabilité permettent d'obtenir des dispenses de crédits pour le DECF. Ce qui favorise la poursuite d'études jusqu'à bac + 3. De même de nombreuses équivalences sont possibles entre les licences et masters pro en comptabilité (université) et les DECF et DESCF.

Écoles spécialisées : le choix d'un métier

Elles délivrent au bout de 2 à 5 ans des diplômes spécifiques, en vue d'un métier. Certaines sont adaptées à votre bac. Recrutement sur concours le plus souvent. Attention ! Inscription en début d'année de terminale.
Commerce, gestion, comptabilité
  • Une quarantaine d'écoles de commerce en 4 ou 5 ans proposent un recrutement dès le bac. Elles accueillent volontiers les STG qui ont suivi les spécialités communication et gestion des entreprises ou mercatique. Attention, certaines sont spécialisées dans le commerce international (écoles du concours Sésame). Deux langues exigées.
  • D'autres écoles, souvent rattachées aux chambres de commerce et d'industrie, forment en 2 ou 3 ans à la vente (instituts de force de vente - IFV, écoles de commerce de distribution - ECD…). Elles intéressent particulièrement les STG qui ont suivi la spécialité mercatique.
  • Certaines écoles se sont spécialisées dans la filière comptable. Elles préparent au DCG (diplôme de comptabilité et gestion) à bac + 3, au DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et gestion) à bac + 5, et au diplôme d'expert-comptable. Pour les STG qui ont suivi la spécialité comptabilité et finance d'entreprise (bon niveau en maths).
Santé, social
Ces écoles préparent en 3 ans, voire 4 ans, au diplôme d'État (DE), obligatoire pour exercer une profession sociale : assistant social, technicien de l'intervention sociale et familiale, éducateur… ou paramédicale : infirmier, orthophoniste (très bon niveau en français). Les autres métiers de santé (kinésithérapeute, pédicure, sage-femme…), requièrent le bac S.
Tourisme, hôtellerie
Il existe nombre d'écoles spécialisées sur ce créneau, privées et chères. Certaines proposent des mentions complémentaires (MC), de niveau bac, en un an : télébilletterie et service voyages, accueil dans les transports… D'autres mènent à des diplômes spécifiques en 2 ou 3 ans. Deux langues étrangères sont souvent demandées dans ces deux secteurs.

Université : la licence avant le master

Le nouveau bac STG (qui remplace le bac STT - sciences et technologies tertiaires) devrait permettre d'envisager un cursus universitaire. À une condition : choisir un parcours adapté à son profil et être motivé. On s'inscrit d'abord en licence (3 ans), avant de se spécialiser en master professionnel ou recherche (2 ans).
Économie - gestion
Les bacheliers STG des spécialités gestion ou comptabilité des entreprises peuvent entreprendre ces filières qui mènent en 5 ans à la gestion, aux ressources humaines, au commerce, marketing, aux métiers des assurances, de la banque, finance…
  • La licence administration économique et sociale (AES), pluridisciplinaire et structurée autour de trois matières : droit, économie-gestion et sciences humaines, est la plus adaptée.
  • La licence de sciences économiques, plus « matheuse », fait appel aux techniques quantitatives de gestion (maths, statistiques). Un très bon niveau en maths est indispensable.
Sciences humaines et sociales
Les bacheliers STG peuvent envisager un parcours en sciences humaines et sociales.
  • Les licences de philosophie, psychologie, sociologie, histoire, géographie… requièrent une bonne culture générale, des qualités d'expression, de la rigueur, voire des compétences en statistiques (sociologie, géographie et psychologie). La psychologie mise à part, des débouchés existent : enseignement, documentation, journalisme, aménagement, urbanisme… Ceux qui sauront se spécialiser ou acquérir une double compétence peuvent envisager les ressources humaines, le marketing…
D'autres domaines
Certains sont tentés par la licence en droit qui mène après 5 à 8 ans d'études aux métiers d'avocat, magistrat, notaire, juriste d'entreprise, et aux emplois de la fonction publique… Ces parcours sont exigeants et vous pouvez y rencontrer des difficultés (capacités d'analyse et de synthèse requises). Si vous avez gardé deux langues en terminale, la licence langues étrangères appliquées (LEA) peut vous intéresser. Basée sur l'étude des langues appliquées au droit, à l'économie, la gestion, l'informatique… elle offre des débouchés en entreprise .

Classes préparatoires : cap sur les grandes écoles

Rares sont les bacheliers STG qui s'inscrivent dans ces classes. Pourtant, environ 25 prépas économiques et commerciales option technologique leur sont réservées. Grâce à l'option technologique présente aux concours, les bacheliers STG ont autant de chance que les bacheliers S et ES d'intégrer une école de commerce (85 % de réussite en 2004).
  • L'option technologique s'adresse aux bacheliers STG d'un très bon niveau qui ont de préférence suivi la spécialité comptabilité et finance des entreprises en terminale. L'enseignement prévoit en effet des maths (6 heures/semaine), de l'économie, du droit, de la gestion, de l'informatique, du français et des langues.
  • Pour être admis, il faut un bon dossier, équilibré entre les maths, l'économie et les matières littéraires. Deux langues (dont l'anglais) sont exigées, ainsi qu'une solide culture générale. Voie d'accès aux grandes écoles, ces classes exigent aussi de grandes capacités d'organisation et de travail, une bonne résistance physique et psychologique, pour supporter les deux années de préparation aux concours.
  • Ces classes prépas mènent aux concours des écoles de commerce. Si les élèves de l'option technologique ont des chances d'intégrer une ESC de province, ils accèdent moins souvent à l'ESCP, HEC, ou l'ESSEC… Débouchés en gestion, marketing, management…
À consulter : www.onisep.fr où vous trouverez tous les métiers et toutes les formations.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles