Acheter sa première voiture

-----------------------------------------------
Il est toujours permis de rêver…
Il est toujours permis de rêver...
L'achat d'une voiture n'est pas un banal investissement, surtout quand c'est la première. Avant de vous lancer, définissez bien vos besoins et votre budget. Certaines questions s'imposent afin d'orienter votre choix : usage (route, ville, mixte), passagers réguliers ou non, nombre de kilomètres mensuels, etc. Le prix est important mais il ne doit pas occulter le coût de l'utilisation, lié à la puissance et à l'énergie du véhicule qui jouent sur la consommation, la fréquence des vidanges, le prix des pneumatiques ou encore des pièces détachées.
Neuf ou occasion ?
Si votre budget est suffisant, vous pouvez opter pour un véhicule neuf. Vous bénéficierez ainsi des progrès technologiques, notamment pour votre sécurité. La garantie constructeur assure une certaine sérénité d'utilisation.
Les budgets plus restreints pourront néanmoins trouver satisfaction sur le marché de l'occasion. Dans ce cas, préférez les véhicules ayant entre deux et quatre ans, avec un kilométrage raisonnable. Cela permet d'allier les avantages du neuf pour la tranquillité et de l'occasion pour le prix.
Les deux premières années, un véhicule neuf perd en effet une grande partie de sa valeur initiale. Ensuite la décote est de moins en moins importante. En revanche, l'entretien de la voiture devient, au fil des ans, plus onéreux.
Qu'il soit professionnel ou particulier, un vendeur est dans l'obligation de vous remettre une voiture conforme à ce que vous pouvez légitimement attendre, compte tenu de son prix et de la description faite. L'achat via un professionnel, garagiste ou spécialiste, facilite un recours en cas de problème et vous permet de bénéficier généralement d'une garantie contractuelle. Demandez à signer ce type de contrat tout en faisant attention à ce que le document ne comporte pas une restriction de garanties ou de responsabilité du vendeur.
Préférez les enseignes reconnues localement pour éviter les mauvaises surprises. Fuyez les dépôts-ventes sauvages et les parkings de grandes surfaces où sont organisées des ventes de voitures d'occasion.
Quel que soit le choix de votre filière d'achat, vérifiez la cote Argus et faites le tour des petites annonces et des concessionnaires pour vous faire une idée du marché et du montant que peut demander le vendeur. Cela vous permettra d'être vigilant si, par exemple, le prix du véhicule est très en deçà de celui du marché.
Plus d'infos pour vous aider à bien choisir votre voiture d'occasion sur www.maif.fr
Véhicule d'occasion : côté administratif
Vous avez trouvé le véhicule de vos rêves ? Vous devez faire établir, auprès de votre préfecture ou sous-préfecture, une carte grise dans un délai de 15 jours à compter de la date d'achat du véhicule.
Pour cela, le vendeur doit vous remettre l'ancienne carte grise du véhicule portant la mention « vendu le… » suivie de sa signature, le certificat de situation administrative datant de moins d'un mois (ex-attestation de non-gage), le certificat de cession et le rapport du contrôle technique de moins de six mois s'il s'agit d'un véhicule de plus de quatre ans.
De votre côté, vous devez remplir une demande de certificat d'immatriculation, présenter un justificatif de domicile et votre pièce d'identité.
Le vendeur peut vous demander de régler grâce à un chèque de banque. Cela lui permet d'être sûr du paiement, votre banque garantissant alors que la somme est créditée. Ce service est facturé par votre établissement bancaire.
Si vous êtes déçu(e)
Malgré toutes vos précautions, votre nouvelle voiture tombe en panne. Manifestement le vendeur ne vous avait pas tout dit. Des recours existent.
Si le véhicule est sous garantie, votre vendeur devra remédier, selon les termes du contrat, aux défauts constatés. En cas de refus, une action en justice est possible. Il en sera de même en cas de discussion infructueuse avec un vendeur particulier.
Attention, ces actions sont longues, coûteuses, et le résultat reste aléatoire.
À la MAIF, si votre véhicule a moins de quatre ans et est assuré au titre du contrat « Vam », vous bénéficiez de la garantie protection juridique, qui organise et finance la procédure en votre nom. Elle est incluse dans toutes nos formules, même les plus économiques.
Plus d'informations sur : www.maif.fr
Equipement du véhicule
Pensez à toujours avoir dans votre voiture un gilet réfléchissant et un triangle de signalisation. C'est désormais obligatoire et passible d'une amende de 135 € en cas d'oubli.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles