Déclarer les petits accrochages

-----------------------------------------------
Au feu rouge, le conducteur qui vous suit a distraitement relâché sa pédale de frein, mais votre voiture n'a presque rien. Vous ne remplissez pas de constat et acceptez un dédommagement immédiat. Avez-vous bien mesuré toutes les conséquences de ce choix ?
Pourquoi remplir un constat ?
Pour être sûr d'être correctement indemnisé
Le montant des réparations peut s'avérer plus onéreux que prévu. Remplir un constat plutôt qu'accepter un dédommagement estimé dans la hâte et le stress, c'est s'assurer de ne pas être lésé lors de la réparation du préjudice.
Pour garantir sa sécurité et celle des passagers
Votre voiture peut avoir subi des dommages indécelables à l'œil nu. Ainsi, sur certains véhicules récents, les pare-chocs sont montés sur des absorbeurs afin qu'ils puissent reprendre rapidement leur position initiale. Après une collision, l'efficacité de ces pièces est quasiment réduite à néant. Sans l'intervention d'un garagiste, en cas d'accident ultérieur, le choc sera donc beaucoup plus violent.
Pour conserver son capital auto
Un véhicule entretenu, sans rayure ni trace de choc, sera plus facile à revendre à un meilleur prix.
Comment remplir un constat ?
Les règles d'or
Le moindre accrochage peut être lourd de conséquences© Viesturs Kalvans - Fotolia
Le moindre accrochage peut être lourd de conséquences
Ayez toujours un formulaire dans votre boîte à gants. Pour établir votre constat, munissez-vous de votre carte grise, permis de conduire et attestation d'assurance. Si vous le pouvez, vérifiez les coordonnées du conducteur et celles de son assureur. Remplissez toujours au stylo à bille un seul exemplaire pour les deux véhicules.
Gardez votre calme et ne cédez pas à l'intimidation. En cas de conflit, relevez les informations figurant sur le certificat d'assurance apposé sur le pare-brise du véhicule en cause ainsi que son immatriculation.
Remettez de préférence l'original du constat à la partie adverse et conservez le double, moins sujet à discussion.
Les mentions obligatoires
Les conducteurs doivent signer le constat, même en cas de désaccord sur le descriptif des circonstances de l'accident. N'oubliez pas d'indiquer la date de l'accident.
Lieu de l'accident
Il doit être indiqué avec un maximum de précision.
Circonstances de l'accident
Chaque conducteur a sa colonne. Cochez les cases correspondant aux manœuvres de chacun.
Le croquis
Indiquez le nom des rues, le sens de circulation des véhicules et leur position au moment du choc, la signalisation, etc. Mentionnez le point de collision sur la chaussée par une croix pour éviter tout litige.
Les point de choc
Indiquez par une flèche le point de choc initial sur votre véhicule.
Dégâts apparents
Énumérez les dégâts visibles sur votre véhicule et émettez des réserves dans l'attente de la visite chez un garagiste.
Mes observations
Complétez les informations sur le déroulement de l'accident, faites part d'un désaccord éventuel…
Tout accident doit être impérativement déclaré dans les 5 jours. Pour accélérer le traitement du dossier, communiquez les informations reportées sur votre constat par téléphone.
La MAIF vous accompagne
Plus d'infos pour bien compléter un constat amiable sur www.maif.fr
La MAIF a négocié des accords avec de nombreux constructeurs européens et des carrossiers indépendants. Près de 4 000 réparateurs partenaires MAIF vous délivreront le meilleur service dans le meilleur délai.
Plus d'informations sur : www.maif.fr
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles