Le contrôle technique

-----------------------------------------------
Ne pas oublier la date
Tout véhicule doit passer son premier contrôle technique dans les 6 mois précédant son 4e anniversaire. Les visites périodiques sont ensuite renouvelables tous les 2 ans, à partir de la date du contrôle précédent (ou de la contre-visite).
Préparez vous-même votre voiture en vue du contrôle
Pas besoin d'être un « as de la mécanique » pour éviter facilement quelques défauts. Vous pouvez ainsi économiser les frais d'une contre-visite et améliorer votre sécurité :
Eclairage et signalisation
Vérifiez que les clignotants, feux de position, feux stop, éclairage de la plaque minéralogique, feux de croisement, feux de route fonctionnent. Veillez à ce qu'ils n'éblouissent pas les autres usagers. Optiques et cabochons doivent être en parfait état (ni cassés, ni fendus).
Equipements
Vérifiez les fixations et l'état général des sièges, ceintures de sécurité, rétroviseurs extérieur(s) et intérieur, dispositif d'essuie-glace et avertisseur sonore.
Pare-brise
Trois impacts étoilés de plus d'1,5 cm ou un seul de plus de 3 cm situés dans la zone de balayage de l'essuie-glace, côté conducteur, sont éliminatoires. Une fêlure de 30 cm où qu'elle se trouve l'est également. Mais des spécialistes du pare-brise peuvent, dans bien des cas, effectuer une réparation à un coût abordable sans qu'il soit nécessaire de le remplacer.
Pneus
Les pneus d'un même essieu ne doivent pas présenter de déformations ou d'entailles. Ils doivent être d'une structure identique (même carcasse, dimensions et inscriptions) et conformes aux préconisations du constructeur (voir sur la notice du véhicule en cas de doute). Il existe actuellement une tolérance pour des dimensions légèrement supérieures. La profondeur des sculptures ne doit pas être inférieure à 1,6 mm. Elle ne doit pas non plus excéder 5 mm de différence entre 2 pneus d'un même essieu. Pensez-y si vous venez d'installer récemment votre roue de secours. Bien entendu, inutile de vous présenter au contrôle avec une roue de type « galette ».
Procès-verbal et vignette de contrôle
Aujourd'hui, 125 points du véhicule sont contrôlés dont 70 sont soumis à contre-visite. Le procès-verbal qui doit vous être remis détaille les anomalies constatées et indique les réparations à réaliser, qu'elles soient obligatoires ou facultatives. Ainsi, pièce en main, il vous sera plus facile de connaître ce qui est défectueux. De son côté, votre garagiste pourra être plus précis dans son devis de réparations.
Attention : n'oubliez pas que le contrôle est seulement visuel et s'effectue sans démontage.
En cas de réparations facultatives
Il vous est conseillé de faire réparer, mais vous pouvez continuer à circuler avec votre véhicule. Le tampon « A » (accepté) est apposé sur la carte grise, un récépissé vous est remis (à conserver avec les papiers du véhicule) et l'autocollant est apposé sur votre pare-brise.
En cas de réparations obligatoires
N'attendez pas le contrôle pour effectuer les réparations qui s'imposent !
N'attendez pas le contrôle pour effectuer les réparations qui s'imposent !
Vous disposez d'un délai de 2 mois pour les faire réaliser mais votre voiture n'est pas immobilisée pour autant. Le contrôleur appose la lettre « S » (soumis à contre-visite) sur votre carte grise, indique la date limite de la contre-visite et ne vous délivre pas le macaron. Cette contre-visite peut être réalisée dans le centre de votre choix.
Si les réparations ne sont pas effectuées et/ou si la contre-visite n'a pas eu lieu dans le délai de deux mois, vous serez en infraction et vous risquerez d'être verbalisé par les autorités de police (amende et confiscation de la carte grise).De plus, votre véhicule devra repasser un contrôle complet.
Points donnant lieu à réparation obligatoire et contre-visite
Les points donnant lieu à réparation obligatoire sont :
  • les systèmes de freinage et de fonctionnement des feux « stop »,
  • les organes d'éclairage et de signalisation (projecteurs, feux de position, catadioptres, feux de détresse ou triangle de présignalisation, éclairage de la plaque minéralogique),
  • les indicateurs de direction (clignotants),
  • les pneumatiques,
  • les émissions polluantes,
  • la direction et le volant,
  • les essieux, les roues et les suspensions et amortisseurs,
  • le réservoir de carburant, le carburateur ou le système d'injection, l'échappement,
  • la carrosserie (parties saillantes ou manquantes),
  • les portes et le capot (fixations), les pare-chocs,
  • le pare-brise et les essuie-glaces,
  • l'avertisseur sonore, les rétroviseurs,
  • les fixations des sièges, les ceintures de sécurité,
  • la plaque d'immatriculation,
  • la non conformité du véhicule avec ses documents d'identification,
  • le système de diagnostic embarqué pour les véhicules récents,
  • l'état des caches d'airbags,
  • l'étanchéité au niveau des amortisseurs.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles