Les aides au logement pour les étudiants

-----------------------------------------------

L'APL et l'ALS

Pour un étudiant, avoir un logement indépendant implique de nombreuses dépenses, et cela commence dès la signature du bail. Du mois de loyer d'avance aux charges et à la taxe d'habitation, en passant par le dépôt de garantie et les frais d'ouverture des compteurs d'eau, de gaz et d'électricité, il va falloir mettre la main à la poche. Voici quelques aides qui permettront de soulager un peu votre tirelire.
Les deux aides aux logements les plus courantes et les plus prisées par les étudiants sont l'Aide Personnalisée au Logement (APL) et l'Allocation de Logement à caractère Social (ALS).
L'Aide Personnalisée au Logement (APL)
Locataire d'un logement conventionné, vous pouvez bénéficier de l'APL : votre bailleur a signé une convention avec l'État, afin de pouvoir toucher une aide à la construction ou aux travaux. Pour savoir si votre futur logement est conventionné, posez la question directement à votre propriétaire. Sachez que la plupart des logements HLM ou des résidences CROUS sont conventionnées.
Notez bien que si vous louez un studio à l'un de vos ascendants (parents, grands-parents, arrière-grands-parents), vous ne pourrez pas prétendre à l'Aide Personnalisée au Logement.
Attention : si vous obtenez l'APL, vos parents ne recevront plus les prestations familiales.
Pour pouvoir obtenir l'Aide Personnalisée au Logement, vous devez remplir un formulaire sur le site de la CAF.
Avant de vous lancer dans ces démarches, munissez-vous de l'adresse complète du logement, du nom et de l'adresse de l'organisme qui vous verse une bourse si vous êtes boursier, de vos ressources 2006 et de vos coordonnées bancaires. Le montant de l'APL sera calculée par la CAF en fonction de vos ressources, situation familiale, de la nature du logement, du lieu de résidence, du loyer et du nombre d'enfant et de personne à charge.
L'APL sera ensuite versée chaque mois à votre propriétaire, qui la déduit du loyer. Elle est révisée une fois par an. Veillez à bien faire établir le contrat de bail à votre nom : s'il est au nom de vos parents, ce sont leurs revenus qui seront pris en compte…
L'Allocation de Logement à caractère Social (ALS)
L'ALS est l'aide au logement la plus souvent versée aux étudiants. Elle permet à ceux qui résident dans une chambre de Cité U, une chambre de foyer, ou un studio ou une maison non conventionnés, vide ou meublés, de bénéficier d'une aide.
L'ALS peut aller jusqu'à 150 € par mois en région parisienne, et 130 € par mois ailleurs. Elle est versée directement au locataire, ce qui est bien pratique, comme l'avoue Marc, 23 ans, étudiant en école de commerce :
« Entre le loyer, les frais de scolarité et les factures, il ne me reste pas grand chose pour manger ! Même si j'ai la chance d'avoir mes parents pour financer mes études, l'ALS est tous les mois la bienvenue. Je touche en moyenne 189 € par mois, ce qui n'est pas négligeable et ce depuis 4 ans ! Sans cette aide, j'aurais probablement dû caser des heures pour un petit boulot dans mon emploi du temps déjà très chargé. »
Pour pouvoir bénéficier de l'Allocation de Logement à caractère Social, vous devez préparer votre dossier, dans lequel figure une déclaration sur l'honneur de ressources et de charges, vos dernières quittances de loyer (les trois derniers mois), le bail à votre nom, et votre RIB. Attention, certaines CAF demandent d'autres documents, renseignez-vous avant de constituer son dossier. Le montant de votre aide sera calculé en fonction de vos ressources et du montant du loyer sans les charges (il doit être compris entre 380 €et 2 000 € par mois).
Les conditions pour toucher l'ALS s'établissement également sur les normes du logement. Vous devez être locataire d'un espace répondant à des normes minimales de superficie, soit 9m2 si vous vivez seul et 16m2 à deux, et de confort : une arrivée d'eau potable, un radiateur ou convecteur électrique, un évier et des toilettes.
Attention : l'ALS est suspendue pour tous les étudiants au 1er juillet de chaque année, sauf si vous adressez un courrier à votre CAF attestant que vous conservez votre logement durant les mois d'été. Cette mesure vise à éviter les paiements aux étudiants qui déménagent dès la fin juin pour ne reprendre un appartement qu'en septembre.
Sachez enfin que l'ALS et L'APL ne sont pas cumulables…

AL et ALF

Il existe d'autres aides auxquelles on ne pense pas toujours : l'AL (Allocation Logement) et l'ALF (Allocation de Logement Familiale). Zoom sur ces coups pouces méconnus…
L'allocation logement (AL)
Versée par la CAF ou par la Caisse de la mutualité sociale agricole (CMSA), cette aide va vous permettre de réduire vos dépenses logements. Elle est révisée le 1er juillet de chaque année, et ne peut pas se cumuler avec l'APL. De plus, si vous louez votre logement à un ascendant, un descendant, votre mari, votre partenaire pacsé ou votre concubin, passez votre chemin, vous ne pourrez pas recevoir l'AL.
La demande d'Allocation Logement se fait auprès de la CAF. Vous pouvez aussi vous tourner vers l'association départementale d'information sur le logement (ADIL). Le montant sera calculé en fonction de vos ressources, de la composition familiale et du montant du loyer. Comme d'habitude, tout changement de votre situation peut entraîner une hausse ou une baisse de votre aide.
Le versement de l'AL se fait à compter du premier jour du mois suivant celui de la première échéance du loyer.
L'allocation de logement familiale (ALF)
Cette aide ne concerne que le logement principal, pour ceux qui sont mariés depuis moins de cinq ans (pour les conjoints de moins de 40 ans), ou ceux qui perçoivent des allocations familiales, le complément familial, l'allocation pour jeune enfant, l'allocation de soutien familial ou l'allocation d'éducation spécialisée. L'ALF concerne aussi ceux qui ont au moins une personne à charge. Dernière condition pour pouvoir la toucher, vous devez payer un minimum du loyer (31 € par mois).
La CAF détermine son montant selon les ressources, le nombre de personnes à charges, montant du loyer ou encore la zone géographique.
Ceux qui louent à leur ascendant, descendant, concubin, mari (ou femme), ou conjoint pacsé ne sont pas concernés. Elle ne peut pas non plus être cumulée avec l'APL.
Le petit plus non négligeable : Les étudiants titulaires pour la première fois de l'ALF et d'une bourse sur critère social ou de mérite ou encore d'une allocation d'études vont pouvoir percevoir une allocation d'installation étudiante de 300 €.
Aucune démarche n'est nécessaire pour pouvoir en bénéficier.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles