La balance des paiements

-----------------------------------------------

En bref

La balance des paiements est un document comptable qui présente les transactions économiques et financières entre les résidents (intermédiaires financiers, entreprises, ménages et administrations publiques…) d'une économie et les non-résidents (le reste du monde).
Au crédit, on inscrit les diminutions d'avoirs (par exemple les sorties de devises pour régler une importation) et les augmentations d'engagements (par exemple une dette contractée auprès du reste du monde).
Au débit, on inscrit les augmentations d'avoirs (par exemple les rentrées de devises payées par le reste du monde pour les exportations du pays) et les diminutions d'engagements (par exemple le remboursement de la dette auprès du reste du monde).
• La position extérieure nette représente le patrimoine ou l'endettement net d'une économie vis-à-vis de l'extérieur.
La balance des paiements et la position extérieure de la France sont élaborées par la Banque de France. La balance des paiements est publiée mensuellement, puis révisée trimestriellement sur la base d'informations plus complètes. Un rapport annuel en présente les résultats détaillés une fois par an.

Le rapport 2012 de la balance des paiements

En 2012, le solde des transactions courantes de la France enregistre un déficit de 44,4 milliards d'euros, soit 2,2 % du PIB, contre 35 milliards (1,8 %) en 2011.
Principale composante des transactions courantes, les échanges de biens et services affichent une dégradation moins marquée qu'en 2011 (− 38 milliards en 2012 après − 45 milliards en 2011), mais restent négatifs. Exprimée en pourcentage du PIB, cette amélioration est ténue (0,4 % de point de PIB), d'autant qu'elle est observée dans un contexte de stabilisation du prix de l'énergie.
Seconde composante des transactions courantes par ordre d'importance, le solde des revenus est affecté par la baisse du rendement des investissements en actions et en obligations étrangères.
• Du fait du déficit des transactions courantes, le patrimoine net national, ou « position extérieure », se réduit. La position extérieure est débitrice de 430 milliards en valeur de marché à fin 2012 (soit 21,1 % du PIB). Elle est financée majoritairement par des émissions obligataires à long terme.

Ce que prend en compte la balance des paiements

• La balance des paiements prend en compte la balance des biens, la balance des services et la balance des revenus et des transferts courants.
La balance des biens, ou balance commerciale, enregistre les flux de marchandises entre la nation et le reste du monde. En général, les exportations sont calculées FAB (« franco à bord »), car les CAF (« coûts d'assurance et de fret ») ne sont pas inclus dans la valeur des exportations à partir de la frontière. Inversement, les importations sont calculées CAF. Ainsi, la valeur des exportations est sous-estimée par rapport à celle des importations; un taux de couverture (rapport des exportations sur les importations multiplié par 100) de 95 % si les données sont FAB/CAF, et de 100 % si les données sont FAB/FAB exprime donc un équilibre de la balance commerciale.
La balance des services comptabilise les opérations commerciales qui procurent des devises ou qui amènent à en verser, sans qu'il y ait nécessairement passage de biens matériels aux frontières. Y sont inclus les activités de transport, d'assurances, de services de communication et d'information, les services financiers, les opérations portant sur les achats-ventes de brevets et de licences, les services des administrations publiques et les services aux entreprises. On y trouve également les recettes et les dépenses d'ingénierie et de coopération technique, celles liées aux voyages, aux services culturels et récréatifs. Cette balance est traditionnellement excédentaire en France, deuxième pays exportateur mondial de services derrière les États-Unis.
La balance des revenus recense les transactions effectuées entre résidents et non-résidents concernant la rémunération des facteurs de production (travail, capital…). On distingue notamment : les revenus du travail (rémunérations versées aux travailleurs non résidents et rémunérations reçues par les travailleurs résidents hors du territoire national) et les revenus du capital, qui comprennent les rémunérations reçues ou versées des investissements directs à l'étranger (IDE) et des investissements de portefeuille.
La balance des transactions courantes regroupe les échanges de marchandises, les échanges de services, les flux de revenus et les transferts courants entre la France et le reste du monde. C'est une partie de la balance des paiements qui regroupe l'ensemble des opérations réalisées entre un résident et un non-résident dans une période donnée (le mois, le trimestre ou l'année). La balance des transactions courantes regroupe donc la balance commerciale (les marchandises) et la balance des services (services, revenus et transferts courants).

L'équilibre de la balance des paiements

Comme pour tout document comptable, le solde de la balance des paiements est nul. Ainsi le solde du compte des transactions courantes ajouté à celui du compte de capital correspond au solde du compte financier.
• La balance des paiements est équilibrée : elle fait apparaître les capacités ou les besoins de financement des pays, comment ces capacités sont utilisées ou comment les besoins sont financés. Le débit des uns est le crédit des autres, et vice versa. Ceci est essentiel pour comprendre, au niveau mondial, les mouvements de biens et services, de devises et de capitaux. Néanmoins, les différences de comptabilité et de prise en compte de certains éléments conduisent à ce qu'il y ait des différences entre les comptes de chaque pays et les comptes mondiaux…

Pour en savoir plus

• Marc Raffinot et Baptiste Venet, La Balance des paiements, Paris, La Découverte, collection « Repères », 2003.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles