Extrait de The New Confessions, William Boyd (1987)

-----------------------------------------------

Énoncé

Traduisez l'extrait suivant en français.
Le narrateur Johnny est à la recherche d'informations sur sa mère, qu'il n'a pas connue. Il rend visite à Donald, photographe et ancien ami de ses parents.
« Donald explained that my father had asked him to take my mother's portrait. They had had several sessions, which explained the number of studio shots (he used an empty upstairs bedroom as a makeshift studio, he said). "You mean she came here, was in this house?" "Many times." I felt an odd tautening of my spine1. I looked over my shoulder. I tried to see my mother in this room. I felt strange. I turned back to the album. The other pictures came from excursions and jaunts they all three had taken as friends. There must have been fifty or sixty photographs in all. (Donald gave the album to me. It became one of my most treasured possessions and I kept it with me through all my travels and ordeals over the years until a thief stole the suitcase in which it was contained from my hotel room in Washington DC in 1954.)  »
William Boyd, The New Confessions, 1987

Corrigé

Donald expliqua que mon père lui avait demandé de faire le portrait de ma mère. Il y avait eu [ou ils avaient organisé] plusieurs séances, ce qui expliquait [ou justifiait] le nombre de prises en studio (il utilisait [ou se servait d'] une chambre vide [ou inoccupée] à l'étage comme studio de fortune, dit-il. « Vous voulez dire qu'elle est venue ici, dans cette maison ? »
« De nombreuses fois. »
Je sentis un étrange frisson me parcourir [ou me courir le long du dos ou de l'échine]. Je regardai par-dessus mon épaule. J'essayai d'imaginer ma mère dans cette pièce. Je me sentis tout chose [ou bizarre ou cela me fit une drôle d'impression]. Mon attention se porta à nouveau sur l'album. Les autres photos avaient été prises au cours [ou lors] d'excursions et de balades [ou virées] auxquelles les trois amis avaient participé. Il devait y avoir cinquante ou soixante photos en tout [ou au total]. (Donald me donna l'album. Il devint l'un de mes biens les plus précieux [ou l'une de mes possessions les plus précieuses] et il m'accompagna pendant des années dans tous mes voyages et dans toutes les épreuves [ou péripéties/ou tous mes moments difficiles], jusqu'à ce qu'en 1954, un voleur ne dérobe la valise dans laquelle il se trouvait dans une chambre d'hôtel de Washington DC.)
Commentaire
1. a makeshift studio : notez aussi l'expression a makeshift shelter = un abri de fortune.
2. was in this house : l'emploi de was en anglais souligne la surprise du narrateur.
On peut insister également en français en traduisant par « qu'elle était dans cette maison ».
3. excursions and jaunts they all three had taken as friends : ne pas oublier le pronom relatif en français (« auxquelles » ici).
D'une manière générale, le français utilise beaucoup plus de pronoms relatifs que l'anglais.
4. here must have been : must + have + participe passé exprime une quasi-certitude à propos d'un fait passé.
Ex. : she must have gone away = elle a dû partir.
5. over the years = throughout the years.
6. it was contained : tournure active à employer en français.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles