Les accidents du primaire au lycée

-----------------------------------------------

Introduction

Ouverte depuis 1995, une base de données nationale(1) permet d'analyser les différents types d'accidents survenus dans les écoles et ayant eu pour conséquence un acte médical.
Dans le primaire, la fréquence d'accidents est en moyenne d'un accident pour 228 élèves et d'un accident pour 207 élèves dans les collèges. Au lycée, les accidents sont beaucoup plus fréquents dans l'enseignement professionnel, surtout en atelier avec 1 accident pour 73 élèves en CAP.
En deux ans, le nombre total d'accidents a légèrement diminué, passant de 60 352 cas en 2004/2005 à 58 952 cas en 2006/2007.
(1)Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements scolaires

22 666 accidents à l'école primaire

La fréquence des accidents est plus élevée à l'école élémentaire qu'en maternelle : 30 % des accidents de primaire surviennent en maternelle et 70 % dans l'élémentaire. Les garçons sont surreprésentés : alors que la répartition des élèves inscrits est de 49 % de filles et de 51 % de garçons, ces derniers représentent près de 59 % des accidentés.
Les circonstances :
15 % des accidents ont lieu au cours d'activité d'EPS (sports collectifs, gymnastique et natation). Concernant les disciplines pratiquées :
  • les accidents en gymnastique restent majoritaires en maternelle
  • les accidents survenus en course sont les plus fréquents en élémentaire
  • les accidents de natation (2/3 en bassin) sont majoritaires en CP et CE1
Quant aux accidents survenus hors EPS, 72 % d'entre eux ont lieu au cours de la récréation. À noter que la petite section de maternelle et le CP sont les niveaux pour lesquels le pourcentage d'accidents dans les sanitaires est le plus élevé.
Les conséquences
La localisation des dommages corporels reste la même depuis plusieurs années : la face, les dents et le crâne sont les points de lésion majoritaires de la maternelle au CP ; les dents le sont du CE1 au CM1 ; En élémentaire, les dommages aux chevilles augmentent progressivement pour devenir majoritaires en CM2.
Près de 4 % des accidents nécessitent une hospitalisation d'au moins une nuit.

16 322 accidents au collège

Dans les collèges, près d'un accident sur 3 concerne un enfant de 6e. La forte accidentologie lors de l'entrée au collège s'explique pour partie par le changement radical d'univers et d'encadrement par rapport au primaire.
Les garçons, qui représentent 56 % des accidentés, sont là encore surreprésentés.
Les circonstances
C'est au cours des activités EPS (sports collectifs comme hand-ball, basket ; gymnastique ; athlétisme) que surviennent la majorité des accidents (56,5 %). La plupart ont lieu au sein même du gymnase. Ces accidents sont majoritaires chez les filles.
Concernant les accidents hors EPS, les moments de détente (récréation, déjeuner) restent les plus représentés, mais leur pourcentage diminue avec l'âge. 46 % des accidents ont lieu dans la cour ou le terrain de récréation, 20 % se produisent dans les escaliers et les couloirs, lors des mouvements d'entrée et sortie de classes, et seulement 7 % en salle de classe.
Une fois sur quatre, l'accident implique une autre personne que la victime concernée, le plus souvent un autre élève… ce qui implique que dans la plupart des cas, l'enfant se blesse seul.
© Myr MURATET / MAIF
Les conséquences
Près de 30 % des accidents impactent les membres supérieurs (doigts et poignets notamment). Les enfants de collège sont deux fois moins victimes d'accidents à la tête que dans le primaire. Par contre, les lésions aux membres inférieurs, aux chevilles en particulier, sont plus fréquentes que dans le primaire.
Gravité : 3 % des accidents nécessitent une hospitalisation d'au moins une nuit.

12 070 accidents au lycée (Éducation nationale)

35 % des accidents qui surviennent au lycée concernent les élèves de BEP, 13 % pour les lycéens de seconde, de première et de terminale et 10 % pour les CAP.
Lycées d'enseignement général et technologique (LGT)
L'EPS demeure l'activité au cours de laquelle survient le plus d'accidents pour tous les niveaux (75 %). La proportion d'accidents en sport augmente avec les niveaux. Les activités les plus représentées restent le volley, le basket et le hand-ball. Ces accidents sont majoritaires chez les filles.
© PHOVOIR
La proportion des accidents hors EPS diminue avec l'âge. Le plus grand nombre d'accidents survient après 17h30, avec une forte majorité relevée dans les couloirs et les escaliers. Les atteintes majoritaires sont la cheville, les doigts et la face. Seulement 10 % des accidents se produisent dans la cour.
Près de 2 % des accidents nécessitent une hospitalisation supérieure à 48h.
Lycées d'enseignement professionnel (LEP)
Contrairement aux LGT, le pourcentage d'accidents survenus en EPS est moins important - 50 % en BEP, 44 % en CAP - à l'exception des Bac Pro (70 %).
Les localisations majoritaires sont : la cheville (football), les doigts et les genoux (basket et hand-ball).
En ce qui concerne les accidents hors EPS, le plus grand nombre d'accidents survient après 17h. Le lieu de survenance majeur est l'atelier avec un pic de 58 % en CAP. Les lésions majoritaires sont les plaies et les brûlures mais les écrasements et sections représentent encore 4 % des accidents.
Le pourcentage des accidents en stage est d'autant plus important que les périodes prévues pour la formation envisagée sont plus longues et que le niveau de professionnalisation est important.
La proportion d'accidents graves a augmenté en 2006/2007 en EPS et en internat. Elle a par contre diminuée pour les accidents en atelier.
En stage, le pourcentage d'accidents graves a augmenté pour tous les niveaux.
Source : rapport annuel 2007 de l'observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements scolaires
Dossier réalisé par la MAIF, décembre 2008.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles