Les gestes qui sauvent

-----------------------------------------------

Introduction

Aujourd'hui, 27 % des Français sont en possession d'un diplôme de secourisme. C'est mieux qu'il y a dix ans, mais ce n'est pas suffisant.
L'école joue un rôle essentiel dans l'apprentissage des gestes de premiers secours. Leur enseignement fait en effet partie intégrante des programmes scolaires obligatoires, conformément à la circulaire n° 2006-085 du 24 mai 2006.
Dès le cycle 1 et tout au long de leur scolarité, les élèves sont sensibilisés aux règles générales de sécurité. Ils apprennent à développer des comportements citoyens qui les aideront à réagir correctement face à une situation d'urgence.
Les enseignants doivent-ils être formés et comment s'organise cet enseignement ?
© DR

La formation des enseignants aux gestes de premiers secours

Mise en place d'un défibrillateur automatisé externe
© L. CARLSSON / MAIF
Les enseignants doivent être en mesure de porter secours aux élèves placés sous leur responsabilité. Depuis deux ans, tous les candidats au concours de recrutement de professeur des écoles (CRPE) doivent donc justifier, lors de leur inscription, d'une qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal au PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). Cette qualification a remplacé en 2007 l'Attestation de formation aux premiers secours (AFPS). Les compétences requises lors de l'initiation restent sensiblement identiques. Seules quelques modifications ont été apportées aux gestes enseignés. La formation à l'utilisation du défibrillateur automatisé externe (DAE) chez la victime qui ne respire pas constitue l'évolution majeure de cette nouvelle formation.
L'utilisation précoce de cet appareil permet d'augmenter considérablement les chances de survie d'une victime en arrêt cardiaque. Petit à petit, les défibrillateurs automatisés font leur apparition dans les lieux publics en France. Il est donc impératif que la population soit formée à son utilisation.

La formation des élèves

Au primaire
La mission de l'enseignant est de mettre en œuvre une sensibilisation et une éducation aux gestes à adopter en cas d'urgence. Ancré dans la transversalité, cet enseignement prend appui sur les programmes scolaires et doit s'inscrire dans le cadre d'un projet d'école. Il doit amener l'enfant à développer progressivement des connaissances et des capacités en terme d'alerte, de protection et d'intervention.
Pour élaborer leur projet, les enseignants bénéficient de 3 h de formation sur les modalités pédagogiques. Ce dispositif de formation est mis en œuvre en lien avec des équipes ressources formées au niveau académique et départemental. Chargées de démultiplier la formation qu'ils ont reçue, ces équipes associent les compétences de pédagogues, d'infirmières, de médecins, de professionnels des soins d'urgence (Samu…).
La brochure Apprendre à porter secours, publiée dans la collection Repères, constitue un document de référence. Il détaille les compétences à acquérir par cycle ; elles sont récapitulées dans une grille de suivi qui permet progressivement d'évaluer les acquis des élèves.
Une attestation de premier secours est intégrée au livret scolaire et transmise au collège conformément au BO n° 45 du 28 novembre 2008.
Au collège
L'élève doit bénéficier d'une formation aux gestes de premiers secours donnant lieu à la délivrance de l'attestation « Prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1). Il s'agit d'une formation d'une durée de 10 h, pouvant être réduite si les pré-requis ont été effectués au primaire, dispensée et validée par des moniteurs de secourisme qui ont reçu une formation spécifique.
© DR
Au lycée
L'élève a la possibilité de suivre une formation continue et de bénéficier de la formation PSC1 si elle n'a pu être mise en œuvre au collège.
Les élèves des lycées professionnels doivent pouvoir suivre la formation de sauveteur secouriste du travail dans le cadre de l'enseignement de la santé et de la sécurité au travail.

La MAIF vous accompagne

Les bénévoles de l'association Prévention MAIF peuvent vous conseiller dans la mise en œuvre de vos projets. Les antennes départementales mettent à votre disposition différentes ressources pédagogiques complémentaires prêtes à l'emploi.
Accidents : les bons réflexes
Le livret Accidents : les bons réflexes, édité par Prévention MAIF, fournit de bons repères en présentant les notions élémentaires pour protéger, alerter et secourir et d'autres informations pratiques (règles administratives, trousse à pharmacie, numéros d'urgence, etc.) sont utiles à l'enseignant.
Pour plus d'informations sur la brochure, contactez votre antenne départementale MAIF.
Apprendre à porter secours
En partenariat avec rue des écoles, vous pouvez également télécharger des fiches synthétiques, Apprendre à porter secours, tirées de l'expérience quotidienne des élèves. Ce sont 40 fiches au total, classées par cycle (1, 2 et 3) et réalisées pour chaque thème en deux versions, l'une pour l'élève, l'une pour l'enseignant.
Dossier réalisé par la MAIF, février 2009.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles