Sécurité routière : priorité à l'action éducative

-----------------------------------------------

Introduction

L'éducation à la sécurité routière fait partie des missions de l'enseignant. Elle s'inscrit dans un parcours éducatif progressif et continu de la maternelle jusqu'à l'entrée au lycée. Il est essentiel que les usagers de la route acquièrent très tôt des attitudes responsables, la plupart des accidents résultant de comportements inadaptés. Cette action éducative s'intègre aux disciplines enseignées et aux divers projets d'école. Elle commence par l'Aper, attestation de première éducation à la route que les élèves reçoivent avant l'entrée en 6e.

Les risques routiers chez les enfants

Jusqu'à 6 ans, c'est surtout en tant que passager de véhicule que l'enfant peut être victime d'un accident de la route.
Entre 7 et 11 ans, il acquiert une certaine autonomie et est également exposé en tant que piéton ou cycliste. Dans cette tranche d'âge, la majorité des accidents surviennent près du domicile et touchent des enfants à pied qui traversent la rue.
Chaque jour, huit enfants passagers, huit enfants piétons et deux enfants cyclistes sont blessés ou tués sur la route.
© Éric CHAUVET / MAIF
L'enfant passager
L'absence d'usage de la ceinture de sécurité est le troisième facteur de mortalité sur les routes après l'alcool et la vitesse. Les jeunes enfants sont particulièrement exposés et vulnérables. Un choc sans ceinture, dès 30 km/h, peut leur être fatal. Or, d'après une récente enquête nationale, huit enfants sur dix seraient mal ou pas attachés en voiture (absence de rehausseur, ceinture mal positionnée, etc.).
Un nouveau décret applicable depuis le 1er janvier dernier vise à renforcer la sécurité des plus jeunes. Il impose que chaque enfant d'un véhicule léger (maximum neuf places) soit bien attaché et dispose d'une place pour lui seul, contrairement à ce qui était toléré jusqu'alors.

La préparation à l'Aper

L'enfant usager de la route est vulnérable par manque de maturité physiologique et par inexpérience. L'action éducative doit permettre à l'enfant, dans la circulation, d'agir, de réagir, de s'adapter, qu'il soit piéton, passager ou « rouleur ».
L'attestation de première éducation à la route (Aper) définit les compétences attendues des élèves tout au long de la scolarité, depuis l'école maternelle jusqu'à la fin du primaire.
Dans le cadre d'exercices alliant pratique et théorie, les élèves apprennent à se déplacer seul ou à plusieurs, à comprendre les règles du Code de la route (signalisation, règles de priorité, respect des autres usagers…), à maîtriser la conduite d'un vélo etc.
Une grille d'évaluation, validée à la fois par l'élève et l'enseignant, permet de faire la synthèse des savoirs et des savoir-faire acquis à l'issue de chaque cycle.
L'attestation est délivrée par le conseil d'école à la fin du cycle 3 et est ensuite transmise au collège avec le dossier de l'élève.
© MAIF

Des moyens pour accompagner les enseignants

Afin de soutenir les enseignants dans leurs démarches de prévention, la MAIF mène de nombreuses actions sur le terrain. Son réseau associatif de bénévoles, actif depuis plus de 25 ans, dispose de moyens importants pour dispenser une éducation vivante dans les écoles.
Les rencontres Prévention en IUFM
© MAIF
La MAIF organise chaque année au sein des IUFM des rencontres avec les étudiants et stagiaires pour les aider à appréhender leurs futures missions en matière d'éducation préventive des risques routiers.
Sur le terrain…
Prévention MAIF, reconnue « association éducative complémentaire à l'enseignement public » par le ministère de l'Éducation nationale, aide les enseignants à construire un projet pédagogique vivant autour de la prévention des risques routiers. Quelque 2 000 bénévoles sont sollicités sur toute la France pour intervenir en milieu scolaire.
Des ressources pédagogiques
Avec le soutien de l'association Prévention MAIF, la mutuelle met gratuitement à disposition de nombreuses ressources pédagogiques sous forme de brochures ou de supports multimédias. Le cédérom Les inséparables, préparant à l'Aper a été reconnu d'intérêt pédagogique (label RIP) par le ministère de l'Éducation nationale.
Pour en commander : www.espace-enseignants.maif.fr (rubrique « Ressources pédagogiques »).

Le Futuroscope, un cadre ludique pour l'apprentissage à la bonne conduite…

Pour prolonger leur action d'éducation dans un cadre ludique, la mutuelle invite les enseignants et leur classe à découvrir la toute nouvelle attraction du Futuroscope : Graines de pilotes, dédiée aux 5-12 ans. La MAIF en est le partenaire exclusif.
Les conducteurs en herbe prennent place à bord de voitures électriques et parcourent un circuit pendant une dizaine de minutes. Sans se laisser distraire, ils doivent à la fois contrôler leur trajectoire, être attentifs aux panneaux et respecter les autres usagers ! Accueillant régulièrement des groupes scolaires, le Futuroscope s'est rapproché de Prévention MAIF pour renforcer la sécurité et la dimension éducative de la visite.
Avant de prendre le volant, les jeunes pilotes découvrent un film présentant les règles de base de la conduite. Les enfants sur la piste peuvent se faire évaluer par les accompagnants (enseignants, parents, enfants…) qui disposent pour cela de fiches d'évaluation du parcours. Un bon moyen de savoir où en est l'élève dans son apprentissage de la route !
Le mois prochain, découvrez le 2e volet de ce dossier sur l'éducation à la sécurité routière, du collège au lycée.
Dossier réalisé par la MAIF, avril 2008.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles