Programme du concours de CPE

-----------------------------------------------

Programme du concours externe de CPE

Arrêté du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation
Version consolidée au 24 juillet 2013.
Épreuves du concours externe
L'ensemble des épreuves du concours vise à évaluer les capacités des candidats au regard des dimensions scientifiques, techniques et professionnelles des situations éducatives.
Une bibliographie indicative destinée à approfondir les thèmes abordés par le concours, périodiquement mise à jour, est publiée sur le site internet du ministère chargé de l'Éducation nationale.
A. Épreuves écrites d'admissibilité
1. Épreuve de maîtrise des savoirs académiques
L'épreuve consiste en une dissertation faisant appel aux connaissances acquises en sciences humaines, en histoire et sociologie de l'éducation, en psychologie de l'enfant et de l'adolescent, en philosophie de l'éducation ou en sociologie. Elle fait également appel aux connaissances des grands enjeux de l'éducation et des évolutions du système éducatif ainsi que leurs conséquences sur le fonctionnement de l'établissement scolaire et sur les rapports des élèves aux apprentissages. Elle mesure la maîtrise de savoirs académiques et l'aptitude à les mobiliser dans un contexte professionnel ainsi que la capacité de construction, d'argumentation et d'organisation du propos.
Durée : quatre heures ; coefficient 2.
2. Étude de dossier portant sur les politiques éducatives
À partir de l'analyse de documents d'origine et de statuts variés, le candidat élabore une note de synthèse répondant à un questionnement précis.
Cette épreuve vise à mesurer la pertinence de l'approche qu'ont les candidats de la fonction de conseiller principal d'éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l'établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire, de la conduite de projets et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l'établissement. Elle vise aussi à s'assurer de la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances du rôle du conseiller principal d'éducation au sein de l'institution scolaire, à manifester un recul critique vis-à-vis de ces savoirs et à les mettre en perspective.
Elle évalue également les capacités d'analyse, de synthèse, de problématisation, de construction et d'organisation du propos, dans un contexte professionnel.
Durée : cinq heures ; coefficient 2.
B. Épreuves orales d'admission
Les deux épreuves orales d'admission sont composées d'une présentation suivie d'un entretien avec le jury qui permet de mesurer la capacité du candidat à s'exprimer avec clarté et précision ainsi que sa maîtrise scientifique et sa réflexion relativement aux champs cognitifs concernés.
Les entretiens permettent aussi d'évaluer, notamment à partir des réponses aux questions et aux situations proposées par le jury, la capacité du candidat à tenir compte du contexte des acquis, des besoins et des attentes des élèves.
1. Épreuve de mise en situation professionnelle
L'épreuve prend appui sur un dossier dactylographié de dix pages au plus, annexes incluses, élaboré par le candidat, par exemple à partir de ses travaux de recherche. Le dossier porte sur une situation professionnelle pouvant être rencontrée par un conseiller principal d'éducation. Il est transmis au jury par voie électronique au moins quinze jours avant le début des épreuves d'admission.
L'épreuve comporte un exposé du candidat, élaboré à partir d'une question, posée par le jury, portant sur le dossier. Elle est suivie d'un entretien.
Cette épreuve est destinée à évaluer la capacité du candidat à construire une situation mettant en jeu, notamment, l'éducation d'un ou plusieurs élèves, d'une classe, d'un niveau, etc., et à en dégager une ou plusieurs problématiques. L'exposé, élaboré à partir de la question posée par le jury, amène le candidat à formuler une ou plusieurs analyses, des hypothèses et à proposer des modalités d'action pertinentes, en lien avec des éléments issus de la recherche.
Elle permet d'évaluer son aptitude à conseiller le chef d'établissement et la communauté scolaire dans la mise en place de la politique éducative de l'établissement. Elle permet d'évaluer également sa capacité à se situer dans un collectif professionnel et sa connaissance des liens entre la vie scolaire et la réussite des élèves.
Elle vise en outre à apprécier, au travers notamment de ses réponses, la connaissance que le candidat possède des missions des acteurs de l'établissement en général et de la vie scolaire en particulier.
Le jury appréciera l'aptitude du candidat à argumenter et à soutenir les propositions qu'il formule, et son aptitude à mobiliser à des fins professionnelles des aspects relevant de la recherche.
Durée de la préparation : trente minutes ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : dix minutes ; entretien : cinquante minutes) ; coefficient 4.
2. Épreuve d'entretien sur dossier
L'épreuve prend appui sur un dossier de cinq pages maximum, composé d'un ou plusieurs documents remis par le jury et traitant d'une problématique éducative que le candidat devra approfondir par une recherche personnelle pour laquelle il dispose d'un ordinateur connecté à l'internet.
Le candidat développe les éléments constitutifs de la problématique. Cette partie de l'épreuve est suivie d'un entretien avec le jury qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat et s'élargit pour aborder des situations professionnelles et éducatives diversifiées.
L'épreuve permet au candidat d'exposer les éléments de sa réflexion personnelle et d'évaluer son aptitude au dialogue et au recul critique. Elle évalue en outre la capacité du candidat à se mettre en situation dans la diversité des conditions d'exercice du métier, à connaître de façon réfléchie son contexte institutionnel, dans ses différentes dimensions (classe, vie scolaire, équipe éducative, établissement, institution scolaire, société) et les valeurs qui le portent, dont celles de la République.
Durée de la préparation : une heure trente ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : vingt minutes ; entretien : quarante minutes) ; coefficient 4.
Source : JORF n° 0099 du 27 avril 2013.

Bibliographie indicative

Cette bibliographie indicative pour la session 2019 des concours externe et interne de recrutement de CPE a été publiée le 7 mai 2018.
  • Arendt Hannah, « La crise de l'éducation » in La Crise de la culture, 1961, 1968.
  • Bauby Sébastien, Heschung Valérie, Vergès Pierre-Jean, Devenir conseiller principal d'éducation, CRDP de Lorraine, 2012.
  • Bautier Élisabeth, Rayou Patrick, Les Inégalités d'apprentissage : Programmes, pratiques et malentendus scolaires, Paris, PUF, « Éducation et Société », 2009.
  • Bernard Pierre-Yves, Le Décrochage scolaire, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2013.
  • Blais Marie-Claude, Gauchet Marcel, Ottavi Dominique, Transmettre, apprendre, Paris, Stock, « Les Essais », 2014.
  • Blanchard Marianne, Cayouette-Remblière Joanie, Sociologie de l'école, Paris, La Découverte, « Repères », 2016
  • Catheline Nicole, Souffrances à l'école, Paris, Albin Michel, 2016.
  • Champollion Pierre, Des inégalités d'éducation et d'orientation d'origine territoriale, Paris, l'Harmattan, 2013.
  • Condette Sylvie, Hue Corinne, La Médiation par les élèves, enjeux et perspectives pour la vie scolaire, CANOPÉ, 2014.
  • Debarbieux Éric, Les Dix Commandements contre la violence à l'école, Odile Jacob, 2008.
  • Delahaye Jean-Paul (coordonné par), Le Conseiller principal d'éducation ; de la vie scolaire à la politique éducative, Berger-Levrault, « Les Indispensables », 2009.
  • Dubet François, Les Places et les chances. Repenser la justice sociale, Paris, Seuil, « La République des idées », 2010.
  • Dubet François, Duru-Bellat Marie, Vérétout Antoine, Les Sociétés et leur école, Paris, Seuil, 2010.
  • Duru-Bellat Marie, Meuret Denis (sous la direction de), Les Sentiments de justice à et sur l'école, Bruxelles, De Boeck, 2009.
  • Duru-Bellat Marie, Van Zanten Agnès, Sociologie de l'école, Paris, Armand Colin, 2012.
  • Gardou Charles, Fragments sur le handicap et la vulnérabilité. Pour une révolution de la pensée et de l'action, Érès, 2006.
  • Giordan André, Souchon Christian, Une éducation pour l'environnement, Vers un développement durable, Delagrave, 2008.
  • Gueguen Catherine, Pour une enfance heureuse, Paris, Pocket, 2015.
  • Héritier Françoise, Hommes, femmes, la construction de la différence, Éditions le Pommier, 2005.
  • Heurdier Lydie, Prost Antoine, Les Politiques de l'éducation en France, Paris, La Documentation française, 2e éd., 2017.
  • Hil Olivier, Le Mérite et la République, Essai sur la société des émules, Paris, Gallimard, « Essais », 2007.
  • Jellab Aziz, Sociologie du lycée professionnel. L'expérience des élèves et des enseignants dans une institution en mutation, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2009.
  • Le Breton (sous la direction de), Cultures adolescentes, Paris, Autrement, 2008.
  • Lieury Alain, Fenouillet Fabien, Motivation et réussite scolaire, Dunod, 2006.
  • Obin Jean-Pierre, Les Établissements scolaires entre l'éthique et la loi, Paris, Hachette Éducation, 2005.
  • Perrenoud Philippe, Métier d'élève et sens du travail scolaire, Paris, ESF, 2004.
  • Picquenot Alain et Vitali Christian (coordonné par), De la vie scolaire à la vie de l'élève, CRDP de Bourgogne, 2007.
  • Prairat Eirick, La Sanction en éducation, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2011.
  • Prairat Eirick, Éduquer avec tact, Paris, ESF, 2017.
  • Rayou Patrick et Van Zanten Agnès (dir.), Les Cent Mots de l'éducation, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2011.
  • Rey Bernard, Carette Vincent, Defrance Anne, Kahn Sabine, Les compétences à l'école : Apprentissage et évaluation, Bruxelles, De Boeck, 2012.
  • Tardif Maurice, Levasseur Louis, La Division du travail éducatif, Paris, PUF, 2010.
  • Thibert Rémi, Le Décrochage scolaire : diversité des approches, dossier d'actualité Veille et Analyses IFÉ, n° 84, ENS Lyon, 2013.
  • Toulemonde Bernard (coordonné par), Le Système éducatif en France, Paris, La Documentation française, 3e éd., 2009.
  • Revue de l'association nationale des conseillers principaux d'éducation (ANCPE)
Site de l'IFÉ, dossiers thématiques, notamment :
  • « L'accompagnement à l'école : dispositifs et réussite des élèves » (n° 119, juin 2017) ;
  • « Coéducation : quelle place pour les parents ? » (n° 98, janvier 2015).
Cette bibliographie attire l'attention sur des questions essentielles posées par l'éducation dans le monde contemporain.
Elle n'est en rien exhaustive. La plupart des ouvrages répertoriés comportent eux-mêmes des bibliographies qui étendent le champ ouvert à la réflexion des candidats, ou précisent certains des thèmes abordés.
Les candidats pourront, en outre, utilement consulter les revues ou publications telles que Cahiers pédagogiques, Administration et Éducation, la revue de l'Association française des administrateurs de l'éducation (AFAE), Éducation & Devenir, Éducation & Management, Conseiller d'éducation ainsi que les rapports annuels de l'Inspection générale de l'Éducation nationale publiés par la Documentation française et consultables à partir du site www.education.gouv.fr.
Les candidats pourront également se reporter aux diverses publications (textes officiels, rapports, dossiers documentaires, données statistiques, etc.) qui sont en ligne sur le site du ministère de l'Éducation (http://www.education.gouv.fr).
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles