L'Europe sous la domination nazie

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
La stratégie de la « guerre éclair » a permis à l'Allemagne de remporter des victoires rapides en Europe. Quel est le sort des pays vaincus ? Comment organiser le pillage de leurs économies ? Quel sort réserver aux populations ? La domination nazie s'est souvent transformée en cauchemar pour les Européens.
1. L'organisation de l'Europe
a) La mainmise sur l'Europe
En 1942, l'Allemagne est à son apogée et domine l'Europe, de la Bretagne au Caucase, de la Norvège à la Méditerranée.
Seuls quelques pays échappent à ce pouvoir : l'Angleterre et quelques pays neutres comme, par exemple, la Suisse ou l'Espagne. D'autres, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie ou encore l'Italie se sont alliés à l'Allemagne. Dans les faits, ces pays lui sont soumis.
b) Le Grand Reich
• Les territoires dominés par l'Allemagne ne le sont pas tous de la même façon. Certains lui sont annexés et constituent le Grand Reich : c'est le cas de l'Autriche, de la Bohême Moravie, d'une partie de la Pologne, de l'Alsace et de la Lorraine, du Luxembourg et de la Slovénie. Les Allemands justifient ces annexions par le fait que leurs populations sont germanophones.
• Les nazis mettent en place trois autres catégories de territoires. Certains pays, comme la France ou le Danemark, gardent un pouvoir politique plus ou moins autonome et collaborent avec l'Allemagne, en espérant l'indulgence de Hitler.
• D'autres régions, jugées stratégiques, sont placées sous administration militaire directe. C'est le cas de la Belgique ou du Nord-Pas-de-Calais.
• Enfin, les régions de l'Europe orientale subissent une occupation très dure sous une administration civile allemande.
2. L'exploitation de l'Europe
a) Contribuer à l'effort de guerre allemand
Les vaincus doivent verser de lourdes sommes (400 millions de francs par jour pour la France) pour financer l'occupation de leur propre pays : en fait, le paiement de cette indemnité, comme la réquisition des matières premières et des produits industriels, sert à renforcer l'économie allemande. La France livre ainsi 20 % de sa production agricole. Les habitations des Juifs ainsi que tous leurs biens sont confisqués. Les populations manquent de nourriture. Quand elles le peuvent, elles s'approvisionnent au marché noir.
b) Fournir de la main-d'œuvre
• Pour remplacer les jeunes Allemands, partis au front, la main-d'œuvre européenne est exploitée. Les Allemands ont recours, en 1943, au service du travail obligatoire (STO) : des millions d'Européens partent travailler dans les usines allemandes, surtout pour fabriquer des armes. De nombreux prisonniers de guerre travaillaient déjà dans les fermes.
• En Pologne et en Russie occupées, les Slaves, considérés comme des sous-hommes, travaillent jusqu'à l'épuisement. Himmler, le chef des SS, déclare en 1943 : « Que 10 000 femmes russes tombent d'épuisement en creusant un fossé antichar, cela m'est complètement indifférent pourvu que le fossé soit creusé. » De même, 6 millions de civils polonais paient de leur vie l'occupation allemande.
3. La répression nazie en Europe
a) Vaincre toute résistance
• La Gestapo, la police secrète d'État, et les SS terrorisent les populations. Ils exécutent les élites polonaises et soviétiques. Partout, ils assassinent des otages et brûlent parfois des villages entiers, comme à Lidice, près de Prague (Tchécoslovaquie), ou à Oradour-sur-Glane, aux environs de Tulle (France).
• Le décret Nacht und Nebel de 1941 ordonne la déportation en camp de concentration de tous les résistants. Pourtant, au fil de la guerre et des défaites allemandes, les réseaux de résistance s'organisent dans toute l'Europe.
b) Éliminer les Juifs d'Europe
• Pour Hitler, l'un des objectifs de la Seconde Guerre mondiale est de faire triompher la race aryenne et d'éliminer les Juifs d'Europe.
• En URSS, beaucoup de Juifs et de Tziganes sont massacrés au fur et à mesure de l'avancement de la Wehrmacht. En Pologne, les Juifs sont d'abord enfermés dans des ghettos surveillés par l'armée nazie. Les 435 000 Juifs du ghetto de Varsovie sont affamés et maltraités par la police nazie : beaucoup meurent peu à peu.
• La « solution finale », c'est-à-dire la décision de supprimer physiquement tous les Juifs d'Europe, est adoptée officiellement le 20 janvier 1942, lors de la conférence de Wannsee. L'État nazi organise leur déportation massive vers des camps d'extermination, comme Treblinka ou Auschwitz-Birkenau.
• La politique d'extermination nazie a fait plus de 5 millions de victimes juives. C'est le plus important génocide de l'Histoire. On l'appelle la Shoah (la « catastrophe » en hébreu).
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles