La crise du roman au xxe siècle

-----------------------------------------------
Fiche
Tests
En quoi l'extrait suivant illustre-t-il les réflexions des romanciers de la seconde moitié du xxe siècle ?
« Même les plus grands […] n'ont pu que s'approcher, sans l'étreindre vraiment, de ce tissu vivant où s'entrecroisent des milliers de fils, qu'est une destinée humaine. […] Je ne crois pas qu'aucun artiste réussisse jamais à surmonter la contradiction qui est inhérente à l'art du roman. D'une part, il a la prétention d'être la science de l'homme – de l'homme, monde fourmillant qui dure et qui s'écoule – et il ne sait qu'isoler de ce fourmillement et que fixer sous la lentille une passion, une vertu, un vice qu'il amplifie démesurément […]. Ainsi, nous devons donner raison à ceux qui prétendent que le roman est le premier des arts. Il l'est, en effet, par son objet, qui est l'homme. Mais nous ne devons pas donner tort à ceux qui en parlent avec dédain, puisque, dans presque tous les cas, il détruit son objet en décomposant l'homme et en falsifiant la vie. »
François Mauriac, Le Romancier et ses personnages, 1933

Cochez la bonne réponse.
Il attaque l'intrusion de la science dans le genre romanesque.
Il reproche au genre romanesque de réduire le personnage à un défaut ou une qualité.
Il souligne que le genre romanesque est trop éloigné de la réalité.
Score : .. /20
Commentaire
Avant la naissance du courant du Nouveau Roman, dans les années 1930, des romanciers s'interrogèrent sur le genre romanesque afin de répondre à de nouvelles attentes du public qui réclamait que le roman apporte des réponses à ses interrogations morales et philosophiques. Certains écrivains catholiques, comme François Mauriac, Georges Bernanos ou Julien Green, se sont particulièrement attachés à redéfinir le héros romanesque sous un angle éthique en analysant les problèmes de conscience d'individus confrontés aux exigences de la chair ou aux contraintes morales et politiques. Il semble ici à François Mauriac qu'il faille, sous l'influence de romanciers américains comme Faulkner, remettre en cause les bases mêmes du réalisme romanesque tel qu'il était encore en vigueur au début du siècle, sous peine de ne jamais pouvoir atteindre « ce tissu vivant […] qu'est une destinée humaine ».
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2020, rue des écoles