La phrase complexe

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
Nous employons continuellement, dans nos discours écrits ou oraux, des phrases complexes.
1. Qu'appelle-t-on une phrase complexe ?
• Une phrase peut contenir une ou plusieurs propositions. Une proposition est un groupe de mots ayant pour noyau un verbe dont le sujet est exprimé ou sous-entendu. Une phrase contient donc autant de propositions que de verbes dont le sujet est exprimé ou sous-entendu.
• Si elle n'en contient qu'une seule, on dit qu'elle est simple.
Ex. : [Au début du xxe siècle, les relations entre la France et l'Allemagne restent difficiles.]
• Au contraire, une phrase complexe est formée de plusieurs propositions.
Ex. : [En 1917, les États-Unis entrent dans le conflit] [qui oppose les pays de l'Entente (France, Royaume-Uni et Russie) aux empires centraux] : [ la guerre est devenue mondiale.]
2. Les trois sortes de propositions
a) La proposition indépendante
Elle se suffit à elle-même en ce sens qu'elle ne dépend d'aucune autre proposition et qu'aucune autre proposition ne dépend d'elle (ainsi, une phrase simple est formée d'une seule proposition qui est indépendante).
Ex. : [Le 28 avril 1919, une Société des nations (SDN) est créée à Genève pour favoriser les échanges entre les États et éviter une nouvelle guerre.]
b) La proposition principale
Elle régit une ou plusieurs propositions subordonnées.
Ex. : [Après la mort de Lénine, Staline s'installe progressivement comme maître absolu du pouvoir] tandis que Trotsky est expulsé d'URSS.
c) La proposition subordonnée
Elle dépend d'une proposition principale et elle est le plus souvent introduite par un mot subordonnant.
Ex. : Après la mort de Lénine, Staline s'installe progressivement comme maître absolu du pouvoir [tandis que Trotsky est expulsé d'URSS].
d) Les liens entre les propositions
Les propositions contenues dans une phrase complexe peuvent être :
juxtaposées, c'est-à-dire simplement séparées par une virgule, un point-virgule ou un deux-points ; ex. : [En France, les difficultés dues à la crise favorisent l'instabilité politique] : [dix-neuf gouvernements se succèdent de 1929 à 1936.] ; cette phrase contient deux propositions indépendantes juxtaposées ;
coordonnées, c'est-à-dire reliées par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou un adverbe de liaison (d'abord, puis, alors, enfin, en effet, cependant, etc.) ; ex. : [À l'approche des élections de 1936, les partis de gauche se groupent en une vaste coalition, le Front Populaire,] et [remportent une écrasante victoire.] ; cette phrase contient deux propositions indépendantes coordonnées ;
subordonnées, c'est-à-dire reliées par un mot subordonnant (pronom relatif, conjonction de subordination, mot interrogatif) ; ex. : Les accords Matignon signés en juin 1936 établissent des conventions collectives [qui définissent les conditions de travail.]
e) Les différentes propositions subordonnées
• La nature d'une proposition subordonnée est déterminée par la nature du mot subordonnant qui l'introduit. On distingue ainsi :
– la subordonnée relative, introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, etc.) ; ex. : Le haut commandement allemand, [qui attendait une opération dans le Pas-de-Calais], est tout à fait surpris par le débarquement des Alliés sur les plages de Normandie, à l'aube du 6 juin 1944 ;
– la subordonnée conjonctive, introduite par une conjonction de subordination (que, quand, lorsque, puisque, comme) ou une locution conjonctive (dès que, parce que, si bien que, etc.) ; ex. : [Afin que le Japon accepte de capituler,] les Américains se résolvent à lancer une bombe atomique sur Hiroshima, le 6 août 1945 ;
– la subordonnée interrogative indirecte, introduite par un mot interrogatif (si, quand, où, pourquoi, comment, quel, etc.).
• Deux sortes de subordonnées ne sont pas introduites par un mot subordonnant :
– la subordonnée participiale, qui contient un verbe au participe (présent ou passé) ayant un sujet propre ; ex. : Pendant les trente années qui ont suivi la guerre, [la recherche étant stimulée par la compétition économique et les commandes militaires,] de nombreux nouveaux produits apparaissent ;
– la subordonnée infinitive, qui contient un verbe à l'infinitif ayant un sujet propre ; ex. : En 1969, des téléspectateurs du monde entier voient [l'homme faire ses premiers pas sur la Lune.].
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles