La vie de l'embryon et la naissance

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
Un œuf est à l'origine d'un embryon. Comment cet embryon évolue-t-il et comment vit-il dans l'utérus maternel ? Comment la naissance d'un enfant se déroule-t-elle ?
1. La vie de l'embryon
L'embryon va évoluer dans l'utérus maternel ; son développement est étudié par échographie : cette technique va pouvoir permettre de suivre son évolution et de détecter d'éventuelles anomalies.
a) L'évolution de l'embryon
• Pendant le premier trimestre de sa vie, l'embryon augmente légèrement de taille, de masse, tandis que ses divers organes se forment selon un calendrier bien établi :
  • au cours du premier mois, on observe les ébauches de la tête, de la colonne vertébrale, du système nerveux. Le cœur bat même dès le 21e jour. Les ébauches des bras et des jambes apparaissent également dès ce moment ;
  • au deuxième mois, tous les organes sont en place et le sexe est formé. L'embryon effectue déjà des mouvements des bras et des jambes ;
  • au troisième mois, tous les organes se développent, tandis que la croissance s'accélère : on parle alors non plus d'embryon mais de fœtus.
Dès ce stade, les bruits du cœur fœtal sont perceptibles par le médecin. Ce fœtus, âgé de 3 mois, mesure environ 8 cm et pèse dans les 300 g.
• Au cours des deux trimestres suivants, le fœtus va connaître une croissance importante de taille et de masse. Il va mesurer 30 cm de long à 6 mois pour atteindre environ 50 cm à la naissance. Sa masse va également considérablement varier, il pèse 800 g à 6 mois et entre 3 000 et 3 500 g à terme.
b) La vie intra-utérine de l'embryon, puis du fœtus
• Dès le début de la vie intra-utérine, l'embryon, puis le fœtus se trouve relié au placenta maternel par le cordon ombilical. Par ailleurs, l'embryon, comme plus tard le fœtus, vit dans une cavité remplie de liquide amniotique et protégé par une membrane transparente ou amnios : il mène une vie intra-utérine aquatique.
Dans cet environnement, le fœtus effectue des mouvements que sa mère peut ressentir dès le 4e mois. Il peut réagir : il dort, il s'éveille, il suce son pouce et peut se retourner dès le 6e mois. À partir du 7e mois, il serait susceptible de vivre hors de l'utérus, mais il n'aurait pas alors atteint sa taille normale. Il arrive que des enfants naissent avant terme, ils sont plus fragiles : on parle d'enfants prématurés. Au 8e mois, l'enfant se retourne et se présente tête en bas, puis il bouge moins car il manque de place. La naissance se produit à la fin du 9e mois.
• La nutrition fœtale se réalise, à partir du placenta maternel, par le cordon ombilical qui contient plusieurs vaisseaux sanguins. Des échanges se déroulent en effet à travers une fine membrane entre le sang maternel et le sang fœtal, sans qu'il y ait, pour autant, de mélange entre les deux sangs. L'artère maternelle apporte au fœtus, par exemple, le glucose et l'oxygène indispensables à sa croissance. Le fœtus rejette par une veine, dans le sang maternel, du dioxyde de carbone et des déchets. Si le placenta est impénétrable à de nombreux microbes et à certaines substances chimiques, il laisse cependant passer des virus et des substances toxiques. Ainsi, si la mère boit beaucoup et fume en quantité, le fœtus trinque et fume aussi !
2. La naissance de l'enfant
Après 9 mois de vie intra-utérine, l'enfant vient au monde : quels sont les signes et les étapes de l'accouchement ?
a) Les signes de l'accouchement
Le déclenchement de l'accouchement est signalé par des contractions du muscle utérin, dont la fréquence et la force augmentent progressivement : le travail commence. Le muscle utérin, ou muscle involontaire permet, par ses contractions, la progression de l'enfant dans les voies génitales maternelles. Préalablement, le col de l'utérus s'est dilaté. Ce phénomène provoque la rupture de la « poche des eaux », c'est-à-dire de l'amnios, le liquide amniotique peut donc s'écouler.
b) La naissance
• De fortes contractions utérines poussent le bébé vers le vagin et la vulve maternelle où apparaît d'abord la tête, puis le reste du corps : c'est l'expulsion. Celle-ci est rendue possible, non seulement à cause des contractions utérines, mais aussi de la relative élasticité du bassin et des voies génitales de la femme. Quand l'enfant est complètement sorti, le cordon ombilical est coupé à quelques centimètres de son ventre. Il en restera une trace : le nombril.
• Un moment après la naissance, se réalise le décollement du placenta depuis l'utérus. En tirant légèrement sur le cordon ombilical, on élimine le placenta de l'organisme maternel : c'est ce que l'on nomme la délivrance.
• Au cours de l'accouchement, les douleurs de la mère peuvent être atténuées, voire supprimées par une anesthésie locale : la péridurale. Par ailleurs, la mère peut être aidée, dans les efforts qu'elle doit fournir, par un apport d'oxygène.
• L'enfant, lui, passe brutalement, au moment de sa naissance, d'une vie intra-utérine aquatique et chaude à une vie aérienne plus froide. En poussant son premier cri, il utilise pour la première fois ses poumons et devient autonome pour toutes ses fonctions vitales : respiration, nutrition et excrétion. Comme tout le développement de l'enfant s'est réalisé dans l'utérus maternel, l'espèce humaine est dite vivipare.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles