Le royaume des Francs

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
Au ve siècle, alors que l'Empire romain d'Orient tente de garder son unité, l'Occident est envahi par des peuples germaniques et se fractionne en royaumes : les Vandales s'établissent en Afrique du Nord, les Ostrogoths en Italie, les Wisigoths en Espagne… Comment les Francs parviennent-ils à conquérir la Gaule et à établir un royaume durable ?
1. La conquête de la Gaule
• Au ve siècle, la Gaule est occupée par plusieurs peuples germaniques : les Wisigoths au sud de la Loire, les Alamans à l'est du Rhin, les Burgondes entre Saône et Rhin… Les Francs, moins nombreux, se composent de deux groupes de tribus : les Saliens, établis entre la Meuse et l'Escaut, et les Ripuaires, sur le Rhin (entre Cologne et Mayence).
• Jusqu'en 476, les tribus franques se contentent de défendre l'Empire romain. Mais en 481, sous la conduite de Clovis, les Saliens décident de conquérir le Nord de la Gaule. Après avoir détruit le dernier îlot de résistance romaine autour de Soissons, ils battent les Alamans à Tolbiac, en 496.
• En éliminant le chef des Ripuaires, Clovis parvient à se faire reconnaître par tous les Francs. Sous l'influence de sa femme Clotilde, il se convertit à la religion chrétienne en 496 (baptême à Reims), avec toute sa tribu. Il bénéficie alors du soutien des évêques et de l'aristocratie gallo-romaine et conquiert la plus grande partie de la Gaule.
2. La Gaule mérovingienne
• À partir de 511, les successeurs de Clovis, qu'on appelle les Mérovingiens (du nom de Mérovée, le grand-père de Clovis), poursuivent sa politique d'expansion. Ils conquièrent la Bourgogne et la Provence, et étendent leur influence sur les peuples germaniques qui demeurent à l'est du Rhin.
• Cependant, à la mort de chaque souverain, le royaume franc est partagé entre ses descendants, ce qui engendre des luttes féroces. En 567, par exemple, il est divisé en quatre : l'Austrasie, qui s'étend entre la Meuse et le Rhin, la Neustrie, à l'ouest, la Bourgogne et l'Aquitaine. Deux belles-sœurs, les reines Brunehaut et Frédégonde, épouses de Sigebert et de Chilpéric, se livrent ainsi à une lutte sans merci qui ensanglante la Gaule du Nord.
Les rois manquent d'autorité et doivent discuter avec l'assemblée des guerriers. Si certains, comme Dagobert (629-639), rétablissent pour un temps l'unité du royaume, les comtes, qui administrent les cités, ou les grands propriétaires obéissent de moins en moins aux Mérovingiens.
• Après 639, le pouvoir passe aux mains des compagnons du roi. Les plus importants essaient de devenir maire du palais (c'est-à-dire chef de la Cour). Les derniers Mérovingiens perdent toute autorité. Ils sont chassés en 751.
3. Une nouvelle civilisation
• Lorsque les Francs s'installent en Gaule, ils sont peu nombreux et côtoient des populations romanisées. Deux modes de vie se rencontrent.
• L'influence romaine est particulièrement importante dans le Sud (Aquitaine, Provence et Bourgogne). Elle s'exprime dans les costumes, l'emploi du latin ou le goût pour les spectacles du cirque. Au contraire, l'influence germanique, surtout sensible dans le Nord de la Gaule, se distingue par le respect des coutumes franques (l'usage des ordalies, par exemple, qui servent à prouver la culpabilité : épreuve par le feu ou l'eau bouillante, etc.) et la pratique de l'orfèvrerie.
L'Église joue aussi un rôle dans la naissance de cette nouvelle civilisation. Les évêques, d'abord adversaires des Francs, deviennent les chefs des cités. Depuis la conversion de Clovis, les Francs prennent leur avis pour gouverner. En l'absence d'un empereur d'Occident, le pape tente de contrôler l'Église : le royaume franc sert de base au développement du christianisme en Occident. Les églises et les monastères se multiplient. L'appui de l'Église au royaume franc est l'une des raisons de sa pérennité.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles