Les philosophes des Lumières

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
L'Europe connaît au xviiie siècle un renouveau intellectuel majeur. Pour les contemporains, la pensée des philosophes permet de sortir enfin des « ténèbres » de l'ignorance, d'où le nom de « philosophie des Lumières ». Qui sont ces penseurs ? Quelle a été leur influence politique ?
1. La pensée des Lumières
• Les philosophes des Lumières veulent étudier le monde concret et tout examiner à la lumière de la raison. Le maître mot de ces philosophes est « l'entendement », qui désigne la faculté de connaissance de l'homme.
• Ce rationalisme les conduit à développer une pensée laïque. La plupart d'entre eux sont déistes, c'est-à-dire qu'ils croient en l'existence d'un dieu en dehors de toute religion et critiquent la superstition et l'intolérance religieuse.
• La philosophie des Lumières s'intéresse à tous les domaines de la connaissance : elle est encyclopédiste. Ses deux principaux objets d'étude sont le monde et l'homme. Pour saisir le premier, il n'est plus question d'élaborer de grands « systèmes » censés expliquer le visible et l'invisible. Il faut, de manière plus modeste, observer, mesurer, décrire et classer. Cela marque le triomphe des sciences expérimentales.
2. Les grands philosophes
• C'est en Angleterre que l'on trouve les précurseurs du mouvement des Lumières : le philosophe John Locke et le physicien anglais Isaac Newton. Le premier pense que l'homme progresse par l'expérience. Le second, contrairement à ses prédécesseurs, ne fonde pas ses études sur des intuitions ou des abstractions mais sur l'observation et la mesure. C'est ainsi qu'il met en évidence la loi de l'attraction universelle.
• C'est en France, cependant, que les idées des Lumières s'épanouissent dès le début du xviiie siècle. Montesquieu critique l'absolutisme, assurant que seule la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire permet de garantir la liberté dans un État. Voltaire condamne le fanatisme et les pratiques judiciaires abusives.
• Dans la seconde partie du siècle, Jean-Jacques Rousseau renouvelle la pensée des Lumières. Il imagine une cité idéale, développe l'idée de démocratie et d'un contrat passé entre un souverain et son peuple : le contrat social.
Diderot, enfin, prend ici sa place pour son rôle majeur dans l'organisation et la conception de l'Encyclopédie.
Zoom
Denis DiderotGravure d'après une peinture de L. M. Vanloo, xviiie siècle. © J.-L. Charmet
Denis Diderot
3. La diffusion des Lumières
• Les philosophes ne sont pas toujours unanimes, mais ont malgré tout une sensibilité commune. Ils se font les défenseurs des libertés : liberté individuelle, liberté de penser et de s'exprimer, mais aussi liberté économique. Ils s'opposent également à l'arbitraire du pouvoir. Ces grandes idées se répandent dans l'Europe du xviiie siècle.
• La philosophie des Lumières ne se contente pas de renouveler les idées, elle innove également dans la forme des écrits. Les écrits philosophiques prennent encore la forme de lettres et de dialogues mais investissent aussi d'autres formes littéraires comme les poèmes, les romans, les contes philosophiques, le théâtre ou encore l'opéra.
• Les idées des Lumières se propagent essentiellement dans l'élite de la bourgeoisie et de la noblesse, dans les académies, les salons mondains ou les loges maçonniques.
• Si les philosophes des Lumières ne sont pas à proprement parler les initiateurs de la Révolution française, leurs idées sont omniprésentes dans les discours, les débats et les textes de loi de la Révolution (par ce biais, elles sont aujourd'hui répandues sur une grande partie de la planète).
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles