Les pôles dynamiques

-----------------------------------------------
icone Fiche
Tests
L'Union européenne est composée de 27 États membres qui possèdent des régions d'un inégal dynamisme. Ainsi, la mégalopole européenne se présente comme le centre majeur de l'Union.
Malgré une intégration croissante, l'espace économique de l'UE est très contrasté. Les espaces centraux, fortement urbanisés, correspondent aux régions les plus riches. À la suite de l'élargissement à 25 en 2004 puis à 27 en 2007, l'Union européenne doit faire face aux problèmes de l'inégal dynamisme des États membres.
Comment se présentent les dynamiques territoriales de l'Union ? Comment peut-on les hiérarchiser ?
1. Des métropoles mondiales, des régions capitales : Londres et Paris
Londres et Paris sont les deux grandes métropoles de l'Union européenne. Ce sont des centres politiques, économiques, financiers et culturels de première importance. Ces deux grandes capitales accueillent aussi de nombreux sièges sociaux de grandes entreprises européennes et mondiales. Avec plus de 10 millions d'habitants chacune, Londres et Paris dominent la hiérarchie urbaine, loin devant les autres grandes villes de l'Union.
• Paris est une des capitales les plus visitées du monde grâce à la richesse de son patrimoine culturel. Londres, avec la City, joue un rôle majeur à l'échelle européenne et mondiale comme grand centre financier. On a beaucoup remis en cause l'hypertrophie parisienne à l'échelle du territoire français. Aujourd'hui, il est admis que Paris doit rester attractive pour les entreprises européennes et mondiales afin de continuer à jouer un rôle majeur dans l'UE. Londres et Paris sont bien reliées au reste de l'Europe et du monde par un réseau dense de transports modernes (autoroutes, aéroports internationaux de Londres Heathrow, Roissy, Orly).
2. L'Europe rhénane : cœur de l'Union européenne
• L'Europe rhénane constitue l'épine dorsale de l'Union européenne. De Rotterdam à Bâle, la vallée du Rhin est une voie majeure de pénétration vers l'intérieur du continent. L'Europe rhénane constitue l'espace économique le plus dynamique de l'Union, regroupant le nord de la Suisse, l'Alsace, la Ruhr et le sud de l'Allemagne, la Flandre néerlandaise et belge.
• C'est incontestablement le cœur de la mégalopole européenne en liaison directe avec le bassin de Londres et l'Italie du Nord. Cet espace est bien irrigué par un réseau dense de voies de communication qui permet des déplacements faciles vers les marges occidentales et orientales de l'UE. L'Europe rhénane est à la fois une grande région économique et un centre financier structuré par un réseau de puissantes cités financières comme Francfort. Les villes de l'espace rhénan regroupent les sièges sociaux de grandes entreprises multinationales.
3. Les autres foyers dynamiques de l'UE et les périphéries intégrées
• L'Italie du Nord, la Bavière allemande, la région de Madrid et la Catalogne sont étroitement insérées dans le système économique de l'Union européenne.
Ce sont des régions polarisées par de grands centres industriels comme Barcelone, Turin, Madrid, Munich et Milan. Ces grands centres urbains sont aussi des espaces dynamiques pour toute une gamme de services de haut niveau. Les capitales politiques des pays européens (Dublin, Rome, Athènes) et de grandes capitales régionales comme Lyon ou Hambourg contribuent à l'affirmation de la puissance économique européenne. Les périphéries intégrées sont aussi des espaces dynamiques, parfois spécialisés. Les régions méditerranéennes sont, par exemple, surtout dominées par l'économie touristique. Elles peuvent accueillir parfois des investissements internationaux grâce à une fiscalité attractive et un environnement de qualité.
• En revanche, les anciennes régions industrielles (Écosse, Wallonie, Nord-Est français et nord de l'Espagne) ont connu des difficultés importantes et ont reconverti leurs activités. Elles bénéficient d'une population nombreuse et habile et reçoivent des aides européennes. Des métropoles comme Edimbourg, Lille, Dublin favorisent une politique attractive de développement des nouvelles technologies.
• Enfin, les régions d'agriculture d'exportation intensive et productiviste (bassin parisien et bassin de Londres, Bretagne, Danemark) se tournent vers les industries agroalimentaires et exportent dans le monde entier.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles