Lexique paramédical

-----------------------------------------------
fièvre
• Élévation de la température corporelle au-dessus de 37,5°C. Habituellement causée, lors d'une infection, par la sécrétion par des cellules immunitaires de substances dites pyrogènes, la fièvre est le fait d'une portion du cerveau appelée hypothalamus. Véritable thermostat de l'organisme, normalement réglé à 37°C environ, l'hypothalamus, sous l'effet des molécules pyrogènes, va augmenter la température de référence qui devient supérieure à celle du corps. Le malade va donc ressentir les mêmes symptômes que dans un environnement froid : frissons, soif, besoin de rajouter un vêtement ou une couverture.
• La fièvre modérée est bénéfique pour l'organisme, car elle limite la prolifération des agents infectieux et accélère la réparation des tissus qu'ils ont lésés. En revanche, une trop forte élévation de la température peut être nocive, voire létale pour le malade, car elle altère le fonctionnement des enzymes du corps et des tissus les plus sensibles, comme le tissu nerveux.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2019, rue des écoles