Exercices rédactionnels (école EFOM, Paris)

-----------------------------------------------

Énoncé

Exercice 1 (durée conseillée 30 minutes)
1. Définir les notions de système réglé et système réglant.
Présentez uniquement sous forme de grands schémas fonctionnels, sans phrases justificatives et suivant le mode de présentation proposé, les systèmes « réglé-réglant » suivant :
2. Éléments constituant un système réglé-réglant.
3. Régulation de la glycémie.
4. Réflexe myotatique et innervation réciproque.
5. Régulation des hormones sexuelles mâles.
Modèle de présentation : vous utiliserez des cases pour un paramètre, un organe ou un tissu, et des flèches pour une relation de stimulation ou d'inhibition, notés + ou - (tout commentaire sera considéré comme hors sujet).
Exercice 2 (durée conseillée 30 minutes)
La grippe aviaire, due au virus H5H1, touche principalement les oiseaux, mais aussi de nombreux mammifères dont l'homme. C'est un virus à ARN dont le cycle viral ne comporte pas de synthèse d'ADN.
Le virus H5N1 est un Influenzavirus de type A. H5N1 correspond à des antigènes de surface, l'hémagglutinine (HA) de type 5 et la neuraminidase (NA) de type 1. Le contact direct avec des volatiles infectés ou les surfaces et objets contaminés par leurs excréments sont les principales voies de contamination humaine. Le virus H4N1 est un virus relativement résistant : à 4 °C, il peut survivre plus d'un mois dans les déjections.
Chez l'homme, il infecte particulièrement les pneumocytes (cellules pulmonaires) des alvéoles. Comme tous les virus à ARN, il existe de nombreux variants suite à des mutations. En cas de mutations entraînant la contamination d'homme à homme, il y aurait alors un risque de pandémie. Une équipe de chercheurs belges a annoncé avoir expérimenté avec succès, sur le rat, un prototype de vaccin universel contre toutes formes de grippe (y compris la grippe aviaire et la grippe saisonnière) visant l'antigène M2 présent sur toutes les formes de grippe et non les antigènes H ou N spécifiques et trop facilement mutants de chaque variante grippale.
1. Donnez les caractéristiques générales d'un virus.
2. Donnez la signification de HIV et SIDA.
3. À partir des informations apportées par l'énoncé, comparez, sous forme de tableau, les caractéristiques du VIH et du H5N1.
4. Quelles sont les grandes catégories de leucocytes et leur rôle ?
5. On peut réaliser un sérodiagnostic afin de confirmer le diagnostic clinique. Que cherche-t-on ?
6. Illustrez à l'aide de grands schémas légendés le principe du test ELISA qui permet de réaliser un sérodiagnostic.
7. Qu'est-ce qu'une pandémie ?
8. Qu'est-ce qu'un antigène ?
9. Quel est le principe de la vaccination ?
10. Quelles sont les difficultés rencontrées pour la mise au point d'un vaccin anti-VIH ?
Questions courtes à réponses ouvertes (durée conseillée 30 minutes)
Vous répondrez aux questions impérativement dans l'ordre suivant lequel elles sont posées, sans omettre de reporter sur votre copie le numéro de la question à laquelle vous répondez.
Définir les termes suivants :
1. Interphase.
2. Codon.
3. Pression de turgescence.
4. Morphogenèse.
5. Hormone.
6. Puberté.
7. Somesthésie.
8. Répertoire immunitaire.
9. Provirus.
10. Phénotype.
Donnez le mot ou l'expression correspondant à la définition donnée :
11. Molécule support de nombreux gènes.
12. Synthèse cellulaire dont le produit est l'ARN.
13. Les deux principales hormones contrôlant la morphogenèse végétale.
14. Ensemble de cellules végétales indifférenciées, siège de nombreuses mitoses.
15. Phase d'une division durant laquelle peut se produire un brassage intrachromosomique.
16. Cellules endocrines situées dans les tubes séminifères.
17. Messager moléculaire caractéristique de la transmission synaptique.
18. Nombre de lots de chromosomes dans une cellule.
19. Produit insoluble formé par la liaison entre un antigène et l'anticorps correspondant.
20. Gènes dont certaines formes alléliques augmentent le risque d'apparition d'apparition d'une maladie.

Corrigé

Exercice 1
1. Un système de régulation comprend un système réglé et un système réglant.
Le système réglé correspond à un compartiment de l'organisme dans lequel la valeur d'un paramètre doit rester stable.
Le système réglant est celui qui agit par rétroaction sur le système réglé. Il comporte :
  • des capteurs d'information renseignant l'organisme sur les valeurs de la grandeur à régler ;
  • un système de communication permettant aux messages émis par les capteurs de parvenir aux effecteurs ;
  • des organes effecteurs qui répondent aux messages reçus en modifiant leur activité de manière à s'opposer aux variations subies par la grandeur à régler.
2. Éléments constituant un système réglé-réglant :
3. Régulation de la glycémie après un repas :
4. Réflexe myotatique et innervation réciproque :
5. Régulation des hormones sexuelles mâles :
Exercice 2
1. Un virus est une particule de petite taille, constituée d'une enveloppe protéique et d'un acide nucléique (ADN ou ARN). Il ne peut se reproduire seul et doit s'introduire dans une cellule dont il détourne la machinerie cellulaire à son profit : c'est un parasite intracellulaire obligatoire.
2. HIV : virus de l'immunodéficience humaine.
SIDA : syndrome d'immuno-déficience acquise
3. 
 
VIH
H5N1
Points communs
 
 
Matériel génétique
ARN
ARN
Variants
nombreux
nombreux
Différences
 
 
Type de virus
rétrovirus
influenzavirus
Organisme cible
homme
oiseaux
mammifères
hommes
Mode de transmission
sang
rapports sexuels
transmission materno-fœtale
allaitement
contact direct
excréments
Maladie provoquée
SIDA
grippe aviaire
Cellules infectées
lymphocytes T4
macrophages
monocytes
pneumocytes
Antigènes de surface
GP120
Ha5 et NA1
Rétrotranscription
oui
non
Résistance hors de l'organisme
fragile
résistant
Vaccin
pas de vaccin actuellement
vaccin universel récent

4. Parmi les leucocytes, on distingue :
  • les polynucléaires ou granulocytes : ce sont des cellules phagocytaires pour les éléments de petite taille ;
  • les lymphocytes, en particulier LB, LT4, LT8 : les LB se transforment en plasmocytes sécréteurs d'anticorps ; les LT4 sont les lymphocytes « pivot » dans la réponse immunitaire car par leur sécrétion d'interleukines, ils stimulent les clones de LB et LT8 sélectionnés pour lutter spécifiquement contre l'antigène ;
  • les monocytes dans le sang (ou les macrophages dans les tissus) : ce sont des cellules phagocytaires pour les particules de grande taille.
5. Un sérodiagnostic consiste à rechercher dans le sang du patient des anticorps spécifiques du microorganisme étudié. Dans le cas du VIH, on recherche la présence d'anticorps anti-VIH.
6. Principes du test ELISA :
7. Une pandémie est une épidémie qui affecte l'ensemble de la planète.
8. Un antigène est tout ou partie d'une molécule étrangère à l'organisme et provoquant chez celui-ci une réponse immunitaire.
9. La vaccination induit une immunité acquise contre un élément étranger (virus ou bactérie) par introduction dans l'organisme d'un agent vaccinant ayant perdu son caractère pathogène, mais ayant conservé son pouvoir immunogène.
10. Les difficultés dans la mise au point d'un vaccin sont multiples :
  • variabilité des souches virales (d'une cellule virale à l'autre, on constate une modification des déterminants antigéniques susceptibles d'être utilisés) ;
  • impossibilité d'accéder au site d'ancrage des virus sur les cellules-cibles ;
  • absence de modèle animal ;
  • anticorps obtenus par vaccination avec des souches virales de laboratoires, souvent inefficaces.
Questions courtes (à réponses ouvertes)
1. L'interphase est la phase du cycle cellulaire pendant laquelle une cellule n'est pas en division.
2. Le codon correspond à l'ensemble de 3 nucléotides de l'ARNm auxquels correspond 1 acide aminé.
3. La pression de turgescence est une pression exercée par l'eau du hyaloplasme sur la paroi de la cellule.
4. La morphogénèse désigne la mise en place de la forme d'un végétal au cours de son développement.
5. Une hormone est une molécule produite par des cellules, véhiculée par les liquides de l'organisme (sang chez les animaux, sève chez les végétaux), et agissant sur des cellules cibles dont elle modifie le comportement.
6. La puberté est une période marquée par un ensemble de transformations morphologiques, physiologiques et psychologiques, et au cours de laquelle un individu acquiert un appareil génital fonctionnel.
7. La somesthésie correspond à l'ensemble des perceptions sensorielles fournies par des récepteurs superficiels ou profonds.
8. Le répertoire immunitaire est l'ensemble des clones de cellules immunocompétentes de l'organisme (LB et LT).
9. Un provirus est un rétrovirus (virus à ARN) qui s'est introduit dans le patrimoine génétique d'une cellule après transcription inverse de son ARN en ADN.
10. Le phénotype correspond aux caractéristiques observables chez un individu.
11. L'ADN ou acide désoxyribonucléïque : molécule support de nombreux gènes.
12. La transcription : synthèse cellulaire dont le produit est l'ARN.
13. L'auxine et les cytokinines : les deux principales hormones contrôlant la morphogénèse végétale.
14. Le méristème : ensemble de cellules végétales indifférenciées, siège de nombreuses mitoses.
15. La prophase 1 de méiose : phase d'une division durant laquelle peut se produire un brassage intrachromosomique.
16. Les cellules de Sertoli : cellules endocrines situées dans les tubes séminifères.
17. Le neurotransmetteur : messager moléculaire caractéristique de la transmission synaptique.
18. La ploïdie : nombre de lots de chromosomes dans une cellule.
19. Le complexe immun : produit insoluble formé par la liaison entre un antigène et l'anticorps correspondant.
20. Les gènes de prédisposition : gènes dont certaines formes alléliques augmentent le risque d'apparition d'une maladie.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2017, rue des écoles