L'alternance

-----------------------------------------------
Les formations des métiers du social sont avant tout des formations professionnelles. C'est-à-dire que l'alternance y joue un rôle central et fondateur.
L'alternance : une praxis de formation
Elle instaure une répartition équilibrée entre le centre de formation et les terrains de stage, entre deux rapports au savoir dans un projet pédagogique. Théorie et pratique sont deux entités à la fois opposées et complémentaires, la pratique permettant d'ancrer la théorie et de « lui donner forme ». La formation en alternance peut être perçue comme un maillage permanent entre l'expérience et les savoirs.
La rencontre entre le terrain et le savoir crée un espace qui conjugue l'action pratique et sa compréhension conceptuelle. Ce dispositif articule tous les domaines de formation en leur donnant une cohérence et une signification. Dans cet espace se décline trois temps :
  • le temps des stages ;
  • le temps théorique ;
  • le temps d'analyse de la pratique professionnelle.
Ce dernier temps permet au sujet apprenant de se questionner au sein d'un petit groupe de pairs. L'analyse des situations présentées peut produire ou confirmer certains savoirs et en questionner d'autres. Chaque temps de formation a une logique et des objectifs propres.Le principal intérêt de l'alternance réside cependant dans le fait que la pratique ne se réduit pas à être le lieu d'ancrage des acquis théoriques, mais est porteuse de situations expérientielles susceptibles de générer de la compétence. L'apprenant construit ses connaissances à partir des confrontations qu'il est amené à opérer entre son savoir théorique et son savoir expérientiel.
Parce que l'étudiant peut-être amené à construire lui-même les passerelles entre le contenu de ces différents types d'espace, est abordée la question de la rupture et de la déconstruction. Afin d'éviter le risque de morcellement des savoirs, voire d'incohérence, l'efficience de la formation repose sur un « dialogue » permanent entre le terrain et la théorie. La réflexion autour des passerelles entre ces deux mondes amène l'étudiant-stagiaire à transformer l'expérience en connaissance. Animés par un principe de réalité, les formateurs permanents tentent de construire avec les étudiants stagiaires des situations de formation à partir d'une logique d'utilisation en contexte professionnel, de repérer les situations de terrain les plus riches et les plus complexes, afin d'en extraire des concepts et des outils méthodologiques adaptés à toutes les situations.
L'alternance peut être définie comme la pédagogie de la confrontation. Elle nécessite une mise en cohérence forte et affirmée des périodes d'alternance, ainsi qu'une démarche pédagogique particulière. Dans la plupart des cas, il s'agit de penser un apprentissage partant de l'expérience et non de concepts théoriques, afin d'exploiter les situations de travail comme autant de problèmes à résoudre.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles