Conseiller en économie sociale familiale

-----------------------------------------------

En bref

  • Formation accessible avec le BTS ESF
  • Diplôme d'État de conseiller en économie sociale familiale (DEASS) de niveau II (bac +3) - grade de licence
  • Modes d'accès : après un BTS ESF, suite à une VAE, suite à la validation du DC3 et DC4 pour les titulaires du DEASS, DEETS, DEEJE ou DEES ou de la validation du DC3 et du DC4A pour les titulaires du DUT carrières sociales
  • Durée de la formation : 1 an
À voir : portraits d'étudiants en travail social
Témoignage de Ludovic Ricco, 3e année CESF, Institut régional du travail social, Paris.
→ Voir la vidéo

Réforme des diplômes

La réforme de cinq diplômes du travail social - DEASS, DEES, DEETS, DEEJE, DECESF — est entrée en vigueur à la rentrée de septembre 2018.
Parution au Journal Officiel du 23 août 2018
Les nouveaux diplômés obtiendront un diplôme de niveau II (bac + 3) et le grade de licence en 2021.
À noter
Pour le DECESF, la réforme sera appliquée pour les étudiants de la session d'examen 2021.

La profession

Le conseiller en économie sociale familiale est un professionnel du travail social. Il exerce, dans le cadre d'un mandat ou de missions institutionnels. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles dans les domaines de la vie quotidienne.
Les missions
Le conseiller en économie sociale familiale favorise la promotion des personnes dans leur environnement. Il contribue au développement du lien social et familial, à la lutte contre l'isolement, à l'inclusion sociale, à l'insertion professionnelle, à l'autonomie des personnes accompagnées et à l'exercice de la citoyenneté. Il crée les conditions de participation et de mobilisation des personnes à toutes les étapes de l'accompagnement social dans une dynamique de co-construction.
Le cœur de métier du conseiller en économie sociale familiale est l'expertise dans les domaines de la vie quotidienne. Il s'appuie sur ses connaissances dans le champ des sciences appliquées et des sciences humaines et sociales pour transmettre des savoirs et des savoir-faire relatifs à la vie quotidienne. Il vise la valorisation et/ou l'appropriation de compétences par les personnes, les familles et les groupes. Il élabore des préconisations et met en œuvre des actions de conseil, d'information, d'animation, de formation avec les personnes pour améliorer leur vie au quotidien, favoriser leur autonomie et leur socialisation. Il peut être aussi amené à être personne ressource auprès de différents acteurs institutionnels et à mettre en place des actions de prévention à destination de publics cibles.
Son intervention vise à permettre aux publics concernés d'accéder à leurs droits, de prévenir et/ou de gérer les domaines de leur vie quotidienne, tels que : consommation, logement, habitat, emploi, formation, alimentation, santé, gestion budgétaire, loisirs et culture. Il peut notamment intervenir à des moments clés de la vie des personnes (naissance, décès, chômage, séparation, retraite, maladie).
Pour ce faire, il privilégie la participation active et permanente des personnes, l'expression de leurs besoins, l'émergence de leurs potentialités et la maîtrise de leur environnement domestique. Il mène un accompagnement social dans les domaines de la vie quotidienne, dans une dimension socio-économique et éducative. Il identifie ou recueille l'expression des besoins des personnes ou des groupes. Pour mener l'accompagnement social, le conseiller en économie sociale familiale fait reposer ses actions sur des interventions individuelles et collectives.
Dans le cadre de l'accompagnement social individuel, il évalue la situation, conseille et négocie les actions à mettre en place avec la personne. Dans le cadre de l'accompagnement social individuel et collectif, il met en œuvre différentes méthodologies d'intervention, notamment des interventions sociales collectives, d'accompagnement éducatif budgétaire, d'intervention sociale d'aide à la personne.
Pour faire remonter l'expression des besoins sur les territoires, il réalise des diagnostics sociaux et territoriaux partagés avec les personnes, les habitants, les acteurs institutionnels et associatifs. Il conçoit et conduit des projets de développement social territorial. Il peut être amené à développer des projets d'innovation sociale.
Il inscrit sa pratique dans une approche pluridisciplinaire et partenariale. En lien avec son contexte institutionnel, il peut être amené à concevoir, coordonner et animer l'intervention d'autres professionnels.
Dans un but de transmission de connaissances et de savoir-faire professionnels, et après l'acquisition d'une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation.

L'exercice professionnel

En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, il peut animer des groupes ou coordonner des actions. Il collabore également avec des équipes pluridisciplinaires et pluri-institutionnelles du territoire.
Son intervention s'inscrit de façon complémentaire et spécifique dans un large réseau de partenaires et dans des dynamiques de développement social local lorsqu'il participe à l'élaboration de diagnostics partagés et de projets sociaux et de territoires, à partir du champ qui les concerne.
Il est force de proposition auprès des décideurs et contribue à faire évoluer les offres de services des institutions dans son champ d'intervention en fonction de l'expression des besoins des populations.
Le conseiller en économie sociale familiale est en veille et développe une expertise sur les évolutions du secteur ou de l'environnement dans lequel il agit et intervient. Il intègre les évolutions dans son activité et dans ses modes d'intervention.

Les conditions d'admission

Peuvent être admis en formation les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :
1. Être titulaire du brevet de technicien supérieur économie sociale familialeLe BTS ESF se prépare en deux ans. Pour entrer en formation de technicien supérieur en ESF, il est nécessaire d'être titulaire d'un baccalauréat ou de son équivalence, ou d'un diplôme homologué de niveau IV. L'admission dans les écoles se fait sur examen du dossier avec épreuves de sélections écrites et/ou orales.  ;
2. Bénéficier d'une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l'article L. 613-5 du code de l'éducation.
L'accès à la 3e année pour obtenir le diplôme d'État se fait auprès des établissements de formation après examen du dossier puis passage d'épreuves de sélections écrites et/ou orales.
À noter
À l'entrée en formation, les candidats font l'objet d'un positionnement des acquis de leur formation et de leur expérience professionnelle. A l'issue de ce positionnement, ils peuvent bénéficier d'un allègement de formation dans la limite d'un tiers de la durée de la formation. Cet allègement peut porter sur la période de formation en établissement ou sur la période de formation pratique. Toutefois la durée de la formation pratique ne peut être réduite de plus d'un tiers.

La formation

Le diplôme d'État de conseiller en économie sociale familiale est articulé avec le brevet de technicien supérieur spécialité économie sociale familiale.
Pour les titulaires du brevet de technicien supérieur économie sociale familiale, la formation comporte 540 heures d'enseignement théorique et 560 heures (16 semaines) de formation pratique.
Elle comprend des enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués et pratiques, un enseignement de langue vivante étrangère et un enseignement relatif aux pratiques informatiques et numériques.
La formation est organisée autour de :
quatre Domaines de Formation (DF) :
  • DF1 : Conseil et expertise à visée socio-éducative dans les domaines de la vie quotidienne (140 h)
  • DF2 : Intervention sociale (250 h)
  • DF3 : Communication professionnelle (40 h + 20 h de langue vivante étrangère)
  • DF4 : Dynamique interinstitutionnelle, partenariats et réseaux (90 h)
• un socle commun de compétences et de connaissances composé de compétences communes et de compétences partagées ;
Les quatre domaines de formation sont traversés par l'unité de formation « initiation à la méthode de recherche »
Références
Arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme D'État de conseiller en économie sociale familiale
  • Annexes I et II - Référentiel professionnel et référentiel de formation
  • Annexe III - Objectifs des périodes de formation pratique
  • Annexe IV - Livret de formation
  • Annexe V - Référentiel de certification
  • Annexes VI et VII - Attestation descriptive du parcours suivi et supplément au diplôme
  • Annexe VIII - Modèle de dossier de demande d'ouverture de la formation
  • Annexe IX - Tableau des correspondances des domaines de certification du brevet de technicien supérieur économie sociale familiale et du diplôme d'Etat conseiller en économie sociale familiale
Arrêté du 22 août 2018 relatif au socle commun de compétences et de connaissances des formations du travail social de niveau II
Établissements proposant cette formation : unaforis.eu/article/trouver-une-formation
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles