Pourquoi devenir travailleur social ?

-----------------------------------------------
Pour être un acteur essentiel des politiques sociales
Selon le gouvernement, les travailleurs sociaux occupent aujourd'hui une place stratégique. Leurs compétences et leur formation en font des professionnels de l'intervention sociale. Toutes les politiques sociales, nationales ou locales les placent en première ligne :
  • pour lutter contre la précarité et les exclusions ;
  • pour favoriser l'accès de tous aux droits fondamentaux ;
  • pour soutenir l'insertion des jeunes en difficulté et prévenir la délinquance ;
  • pour restaurer le lien social et participer au développement social ;
  • pour favoriser l'insertion des personnes handicapées ;
  • pour accompagner les personnes âgées dépendantes dans leur quotidien.
Pour agir sur le terrain
Les travailleurs sociaux accompagnent et soutiennent les personnes pour leur permettre de préserver ou de recouvrer leur autonomie. Ils apportent une aide ponctuelle ou durable pour les aider à surmonter leurs difficultés. Ils travaillent sur le terrain avec les élus, les acteurs économiques et les bénévoles.
Pour évoluer dans un secteur en pleine mutation
Les métiers sociaux ont connu ces dernières années d'importants bouleversements. La décentralisation de l'action sociale, la politique de la ville, la diversification des intervenants et des politiques sociales, mais aussi de nouvelles problématiques liées à la persistance du chômage, à l'exclusion sociale, au vieillissement de la population, nécessitent une adaptation constante à ces réalités. Les problématiques sociales sont de plus en plus complexes, les métiers sociaux requièrent de plus en plus de compétences. Pour être efficaces, il leur faut aussi agir en réseau avec des professionnels de la santé, du logement, de l'éducation, etc.
Aujourd'hui, les métiers du social offrent un accès rapide à l'emploi : 80 % des travailleurs sociaux trouvent un emploi en moins de trois mois. Deux ans et demi après leur sortie de formation, c'est 95 % des diplômés qui décrochent un contrat d'embauche. Et pour 49 % d'entre eux, la durée du premier contrat est supérieure à deux ans. Ce chiffre est de 32 % pour les diplômés qui appartiennent aux autres secteurs d'activité de niveau équivalent. Et, contrairement à leurs homologues, pour les diplômés en travail social :
  • le recours à l'intérim et aux contrats aidés est moins fréquent ;
  • la proportion du temps « chômage ou inactivité » sur trois ans est moins forte.
Enfin, 90 % des sortants de formations sociales exercent un emploi correspondant à leur diplôme.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles