La question liminaire

-----------------------------------------------
Selon les instructions officielles, les questions « font appel à [vos] compétences de lecture et [vous] invitent à établir des relations entre les différents documents et à en proposer des interprétations. Ces questions peuvent être conçues de façon à élaborer l'autre partie de l'épreuve écrite consacrée à un travail d'écriture. »
Lire le corpus de textes
Quel que soit le sujet que vous décidez de traiter, vous disposez d'un corpus de textes qui ont nécessairement un lien entre eux : vous devez donc vous demander ce qui les rapproche (problématique, thèmes évoqués, genre, registre, etc.) et ce qui les distingue. Lisez-les très attentivement et n'oubliez pas d'étudier soigneusement le paratexte (nom de l'auteur, titre, date, introduction éventuelle, etc.).
Comprendre la question
• La (ou les) question(s) liminaire(s) s'appuie(nt) directement sur le corpus de textes, en vous invitant selon le cas :
  • à situer les documents dans leur contexte (mise en relation avec un mouvement littéraire) ;
  • à dégager un thème commun à plusieurs documents ;
  • à comparer les différents genres et registres ;
  • à confronter les textes pour montrer à la fois leurs points communs et leurs spécificités.
• Ces textes ont toujours un rapport avec les genres littéraires et les objets d'étude au programme : vous devez donc mobiliser les connaissances acquises au cours de l'année, afin de bien comprendre l'enjeu de la question.
Rédiger et organiser la réponse
• Votre réponse doit se présenter sous la forme d'un texte construit et correctement rédigé : les notes et les abréviations sont à proscrire. Par ailleurs, veillez à employer un vocabulaire riche et varié, traquez les répétitions maladroites et relisez-vous attentivement.
• Bien que la question posée nécessite de vous appuyer sur les textes, prenez garde à ne pas transformer votre réponse en un catalogue de citations qui n'apporte aucun élément d'analyse. Toute citation doit en effet venir à l'appui d'une interprétation.
N'oubliez pas d'attribuer son auteur à chaque citation, de la mettre entre guillemets, de la retranscrire à la lettre et de signaler par des crochets ([…]) tout passage supprimé.
• Enfin, votre réponse doit être organisée : quel que soit le type de rapprochement que vous avez à faire, il ne s'agit pas de « raconter » un texte, puis l'autre, mais de dégager des points communs ou des différences, en ne perdant pas de vue la spécificité de chaque document.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles