Le commentaire de texte

-----------------------------------------------
Selon les instructions officielles, « le commentaire porte sur un texte littéraire. Il peut être également proposé aux candidats de comparer deux textes. En séries générales, le candidat compose un devoir qui présente de manière organisée ce qu'il a retenu de sa lecture, et justifie son interprétation et ses jugements personnels. En séries technologiques, le sujet est formulé de manière à guider le candidat dans son travail. »
Lire le corpus de textes
• Quel que soit le sujet que vous décidez de traiter, vous disposez d'un corpus de textes qui ont nécessairement un lien entre eux : vous devez donc vous demander ce qui les rapproche (problématique, thèmes évoqués, genre, registre, etc.) et ce qui les distingue. Lisez-les très attentivement et n'oubliez pas d'étudier soigneusement le paratexte (nom de l'auteur, titre, date, introduction éventuelle, etc.).
• Bien que le commentaire ne porte généralement pas sur la totalité des textes du corpus, vous pourrez vous appuyer sur ces documents pour comprendre le sens du texte à commenter, sa place dans l'histoire littéraire, ses enjeux, etc.
Dégager des axes de lecture
• Lisez d'abord le texte plusieurs fois, sans vous laisser décourager si vous avez du mal à le cerner : appuyez-vous sur les connaissances que vous avez de l'auteur, du genre, de l'époque à laquelle il a été écrit. N'hésitez pas à souligner, surligner, annoter le texte au cours de la lecture. Notez au brouillon vos premières impressions, quitte à les retravailler ensuite et à en éliminer certaines.
• Puis, analysez le texte plus en détail. Vous pouvez commencer par faire une étude linéaire qui aboutira à une série de remarques que vous regrouperez ensuite selon les axes de lecture choisis. Attention cependant : cette méthode est assez longue et ne doit pas prendre le pas sur la construction du plan et la rédaction du devoir. Les axes de lecture doivent rendre compte des caractéristiques du texte : selon le cas, vous pourrez en exprimer l'originalité (par rapport aux conventions d'une époque, par exemple), dégager une conjugaison ou une opposition de thèmes, montrer en quoi un premier niveau de lecture est supplanté par un second, moins évident mais plus profond, etc.
• Les axes de lecture doivent constituer les différentes parties de votre plan. Deux écueils principaux sont à éviter :
  • le plan ne doit pas tomber dans la paraphrase du texte (« d'abord l'auteur parle de… ensuite il parle de… ») ;
  • il ne doit pas non plus séparer le fond de la forme.
Rédiger l'introduction
L'introduction d'un commentaire procède en trois étapes :
  • présenter le texte et son auteur (titre de l'ouvrage, situation dans l'histoire littéraire, situation de l'extrait au sein de l'ouvrage, forme, etc.) ;
  • exposer votre approche du texte (en quoi est-il singulier ? sous quel angle allez-vous l'aborder ?) ;
  • annoncer votre plan (deux ou trois axes de lecture, articulés entre eux).
Citer le texte
• Chacune de vos remarques doit s'appuyer sur le texte. Lorsque vous faites une citation, veillez à la retranscrire à la lettre et à signaler par des crochets ([…]) tout passage supprimé.
• Attention, une citation ne remplace pas une remarque sur le texte, mais vient soutenir votre interprétation. En d'autres termes, citer ne vous dispense pas d'analyser.
• Enfin, utilisez des expressions variées pour introduire vos citations : l'auteur « souligne », « évoque », « dépeint », « tourne en dérision », « met en évidence », « met en valeur », etc.
Rédiger la conclusion
La conclusion a une double fonction : d'une part dresser le bilan de votre lecture ; d'autre part, faire une ouverture, par exemple en effectuant un rapprochement avec un autre texte du même auteur, ou avec un autre auteur de la même période. C'est l'occasion de montrer que vous savez puiser dans vos connaissances personnelles pour éclairer le texte sous un nouveau jour.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles