ATSEM – Épreuve de QCMCDG Calvados et Eure – 2012

-----------------------------------------------

Énoncé

Sujet
Durée : 45 minutes – Coefficient : 1
L'épreuve comporte 20 questions. Chaque question comporte une ou plusieurs réponses exactes.
Barème de notation (sur 40 points)
Réponse juste : de 1 à 5 points (le nombre de points est indiqué à chaque question ; la totalité des points de la question n'est attribuée que si la ou les réponses exactes sont cochées et uniquement celle(s)-ci)
Réponse incomplète : − 3 points (par exemple, une proposition exacte cochée et une autre proposition exacte non cochée)
Réponse fausse : − 3 points (dès qu'une proposition fausse est cochée)
Absence de réponse : 0 point
Questions
Question 1 (1 point)
C'est l'accueil du matin, Nathan, 3 ans, pleure depuis plusieurs semaines le matin. Quelle conduite adoptez-vous ?
a) Vous lui demandez de s'arrêter d'un ton ferme.
b) Vous lui expliquez que s'il continue ainsi, il va faire pleurer les autres enfants.
c) Vous le laissez pleurer un peu car il est nécessaire qu'il s'habitue.
d) Vous essayez de savoir ce qui ne va pas, en lui faisant des propositions.
Question 2 (1 point)
Un plat trop recuit, vraisemblablement oublié dans le four de remise en température, est servi à table.
a) Vous obligez les enfants à manger pour qu'ils aient quelque chose dans le ventre.
b) Vous proposez aux enfants de manger du pain et le reste du repas.
c) Vous expliquez aux enfants qu'il y a eu un problème à la cantine.
d) Vous le signalez au responsable de service.
Question 3 (5 points)
Vous devez diluer un produit d'entretien concentré. Comment faites-vous ?
a) Vous mettez l'eau et ensuite le produit.
b) Vous mettez le produit et ensuite l'eau.
Question 4 (1 point)
Vous constatez qu'un enfant a des poux. Que faites-vous ?
a) Vous l'écartez du groupe.
b) Vous avertissez les parents le soir.
c) Vous regardez les cheveux de tous les enfants.
d) Vous prévenez l'enseignant.
Question 5 (5 points)
Que veut dire PAI ?
a) projet d'accueil individualisé
b) plan d'aide à l'intégration
c) plan d'aide individualisé
Question 6 (1 point)
Lors de la récréation, l'ATSEM :
a) peut surveiller les enfants en l'absence des enseignants.
b) peut surveiller les enfants s'ils ne sont pas trop nombreux (une à deux classes).
c) peut surveiller les enfants en présence de l'enseignant.
d) ne doit jamais surveiller les enfants.
Question 7 (3 points)
Quelle(s) phase(s) comportent les cycles du sommeil ?
a) endormissement rapide
b) sommeil parafiscal
c) sommeil léger
d) sommeil lent profond
Question 8 (1 point)
Dans la classe des tout-petits, 2-3 ans, plusieurs enfants présentent des signes de gastro-entérite. Que faites-vous ?
a) Vous incitez les enfants à se laver les mains plus souvent.
b) Vous isolez les enfants qui présentent des troubles.
c) Vous demandez aux parents de garder les enfants chez eux.
d) Vous nettoyez avec un produit désinfectant les endroits où les enfants posent leurs mains et vous nettoyez plus fréquemment les toilettes.
Question 9 (1 point)
Le jour de la rentrée, la maman de Colin vous informe que son enfant est allergique au gluten. Elle vous remet le repas de Colin, en vous précisant qu'elle rencontre la responsable de la cantine le lendemain, pour formaliser le PAI. Que faites-vous ?
a) Vous prenez le repas de Colin sans oublier de le mettre immédiatement au réfrigérateur.
b) Vous prévenez la responsable de restauration que le repas de Colin est dans le réfrigérateur.
c) Vous expliquez à la maman de Colin qu'il n'est pas possible qu'il reste à la cantine tant que le PAI n'est pas signé.
Question 10 (2 points)
Avec la technique de nettoyage dite « des deux seaux », il faut :
a) remplir les deux seaux avec un produit nettoyant et un produit détergent.
b) remplir le seau rouge avec de l'eau et essorer la serpillière dans le seau bleu.
c) tremper la serpillière dans le seau rouge, nettoyer le sol, puis rincer à l'eau claire du seau bleu.
Question 11 (2 points)
Le projet d'école est un document qui :
a) présente les travaux qui sont à faire dans l'école.
b) indique le budget alloué par la commune pour l'école.
c) développe les objectifs mis en place pour enseigner dans une école selon les consignes nationales.
d) ne concerne que les écoles à zone d'éducation prioritaire (ZEP).
Question 12 (1 point)
Au moment de la sieste, vous constatez qu'un enfant présente des hématomes.
a) Vous le prenez à part et lui posez des questions sur l'origine de ses hématomes.
b) Vous considérez qu'il est de votre devoir de poser des questions aux parents le soir.
c) Vous le couchez et en parlez à l'enseignant.
d) Vous connaissez les parents et jugez bon de ne pas en parler.
Question 13 (3 points)
Si un enfant est porteur d'un handicap sensoriel, il peut être atteint d'une :
a) cécité.
b) myopathie.
c) allergie alimentaire lourde.
Question 14 (1 point)
Quel est le numéro d'appel « Enfance en danger » ?
a) 112
b) 115
c) 119
d) 122
Question 15 (3 points)
Quel est le supérieur hiérarchique du directeur de l'école ?
a) le maire de la commune
b) l'inspecteur de l'Éducation nationale
c) le préfet
d) le directeur de l'institut universitaire de formation des maîtres (IUFM)
Question 16 (1 point)
Un enfant a acquis la propreté diurne, cela signifie :
a) qu'il est propre le jour et la nuit.
b) qu'il est propre la nuit.
c) qu'il est propre le jour.
Question 17 (3 points)
En matière scolaire, la commune est chargée :
a) de la rémunération des enseignants.
b) de la construction et de l'entretien des différents établissements, sans distinction (collège, lycée, écoles primaire et maternelle).
c) de la construction et de l'entretien des écoles maternelle et primaire.
Question 18 (1 point)
Une de vos collègues ne peut pas assurer son service et le nettoyage ne sera pas fait. Que faites-vous pour accueillir les enfants le lendemain ?
a) Vous laissez les locaux en état, le nettoyage sera fait demain.
b) Vous aérez les locaux.
c) Vous vous partagez les tâches avec votre collègue (donner un coup de balai, vider les poubelles et nettoyer les sanitaires).
Question 19 (3 points)
Un inspecteur de l'Éducation nationale fait sa visite dans la classe dont vous avez la charge. Son rôle est de :
a) contrôler la relation que vous avez avec l'enseignant(e) auprès des enfants.
b) faire remonter auprès de votre supérieur hiérarchique vos éventuelles difficultés de déroulement de carrière.
c) contrôler l'activité de l'enseignant(e).
Question 20 (1 point)
Les ATSEM sont nommés par :
a) le directeur de l'école.
b) le directeur de l'école, après avis de l'autorité territoriale.
c) l'autorité territoriale après consultation du directeur d'école.
Variantes
Il existe des variantes à ce questionnaire, selon les CDG.
Question 2bis (1 point)
À quel(s) signe(s) peut-on repérer un déficit auditif chez un enfant de classe maternelle ?
a) L'enfant ne communique pas ou très peu.
b) L'enfant parle fort.
c) L'enfant présente des troubles du langage (mauvaise prononciation).
d) L'enfant pleure fréquemment.
Question 13bis (3 points)
Le DTP est un vaccin obligatoire pour l'entrée à l'école. Contre quelle(s) maladie(s) protège-t-il ?
a) la poliomyélite et la tuberculose
b) la poliomyélite, le tétanos et la diphtérie
c) la poliomyélite et la coqueluche
Question 15bis (3 points)
Qu'est-ce que les jeux symboliques ?
a) une méthode pour apprendre les signes des panneaux de circulation
b) tous les jeux qui permettent de remettre en scène des situations
c) une méthode qui permet d'apprendre les symboles de l'alphabet
Question 18bis (1 point)
Qu'est-ce que la préhension ?
a) l'action de savoir prendre des objets avec la main
b) la peur de ce qui va arriver
c) le fait de comprendre ce que dit votre interlocuteur
Question 19bis (3 points)
Que signifie le sigle CRIP ?
a) comité régional d'informations professionnelles
b) cellule de recueil des informations préoccupantes
c) centre de recherche et d'initiative populaire

Corrigé

Réponses aux questions
Question 1
Réponse : d) vous essayez de savoir ce qui ne va pas, en lui faisant des propositions.
Vous essayez de savoir ce qui ne va pas, pour pouvoir le rassurer, vous lui proposez des activités pour lui donner envie d'y participer.
Question 2
Réponses : b) vous proposez aux enfants de manger du pain et le reste du repas, c) vous expliquez aux enfants qu'il y a eu un problème à la cantine et d) vous le signalez au responsable de service.
Il ne faut jamais manger le contenu d'un plat trop recuit, oublié dans le four de remise en température : cela peut être dangereux.
Question 3
Réponse : a) vous mettez l'eau et ensuite le produit.
On dilue toujours un produit concentré dans de l'eau, et jamais l'inverse : le seau doit contenir de l'eau avant d'y verser le volume mesuré de produit concentré. Il faut mesurer la quantité exacte de produit à utiliser : par exemple, on ne doit pas mettre 500 ml de produit dans le verre mesureur si on a besoin de 120 ml, parce qu'on ne reverse jamais du produit dans son récipient d'origine. Une fois dilué, le produit se conserve peu de temps (le temps du travail, généralement) : il ne peut pas être remis en bidon pour être utilisé plus tard.
Question 4
Réponse : d) vous prévenez l'enseignant.
Vous prévenez l'enseignant, qui se chargera de prévenir tous les parents, sans jamais citer le nom de l'enfant qui a des poux.
Question 5
Réponse : a) projet d'accueil individualisé.
Le projet d'accueil individualisé est un document médical accessible uniquement aux médecins (traitant, scolaire, de PMI) et aux infirmiers/infirmières (aux puéricultrices en crèche), car son contenu est couvert par le secret dit « médical ». Les professionnels de l'enfance (ATSEM, enseignant, animateur, etc.) et de la petite enfance (éducateur de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, etc.) n'ont accès qu'au protocole d'urgence, rédigé par le médecin scolaire ou le médecin de PMI qui a pris connaissance du PAI établi par le médecin traitant.
Question 6
Réponse : c) peut surveiller les enfants en présence de l'enseignant.
L'ATSEM peut surveiller les enfants en présence de l'enseignant, mais rien ne lui interdit (aucune loi, aucun texte officiel) de surveiller seul les enfants (ce qu'il fait parfois lors des activités périscolaires, accueils du matin et du soir, centre de loisirs, etc.). En revanche, si l'ATSEM est seul, il assume la responsabilité des enfants, et peut être éventuellement poursuivi, en cas d'accident, pour défaut de surveillance.
Question 7
Réponses : c) sommeil léger et d) sommeil lent profond.
Le sommeil comporte plusieurs cycles : chacun dure en moyenne 90 minutes. Il est composé de trois phases et précédé d'une période d'éveil calme (et non d'endormissement rapide !) qui prépare l'endormissement :
  • la phase de sommeil lent (l'activité cérébrale lente permet d'abord la récupération physique, ensuite la récupération psychique et nerveuse) est composée de quatre stades différents (elle dure entre 60 et 75 minutes) : l'endormissement (d'abord la somnolence puis l'assoupissement), le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil très profond ;
  • la phase de sommeil paradoxal (activité cérébrale plus intense : elle est peuplée de rêves, ou de cauchemars) dure entre 15 et 20 minutes et s'accompagne de mouvements rapides des yeux (paradoxal, et non parafiscal !) ;
  • la phase de sommeil intermédiaire (microréveils avant un nouveau cycle ou à la fin de la nuit).
Question 8
Réponse : d) vous nettoyez avec un produit désinfectant les endroits où les enfants posent leurs mains et vous nettoyez plus fréquemment les toilettes.
La réponse d) est la réponse officielle, attendue par le centre de gestion du Calvados, mais la réponse a) est elle aussi acceptable : vous incitez les enfants à se laver les mains plus souvent.
Question 9
Réponse : c) vous expliquez à la maman de Colin qu'il n'est pas possible qu'il reste à la cantine tant que le PAI n'est pas signé.
Il faut expliquer à la mère de Colin que son fils ne peut pas rester à la cantine — par prudence — tant que le PAI n'est pas signé : en aucun cas la loi ne l'interdit, les PAI n'existent que depuis une douzaine d'années, et les allergies, au gluten ou à l'arachide, depuis bien plus longtemps ! Toutefois, il ne faut pas que la prudence tourne à la paranoïa : le « responsable » de la restauration scolaire ou du service peut autoriser l'ATSEM à prendre le repas de Colin et à le mettre immédiatement au réfrigérateur (il faut surtout former le personnel à bien réagir en cas de réaction allergique : savoir repérer, intervenir, appeler les secours, etc.).
Question 10
Réponse : impossible de répondre.
Le centre de gestion a dû s'emmêler les balais : le seau rouge sert au rinçage des franges sales (moyen mnémotechnique : rouge et rinçage commencent par r) et le seau bleu (eau tiède et détergent dilué) sert au nettoyage (on trempe dans le seau bleu des franges propres).
Précédée par un balayage humide, la technique de nettoyage « des deux seaux » se décompose en plusieurs phases :
  • 1) tremper la frange propre dans la solution détergente du seau bleu ;
  • 2) essorer à moitié (pour la nettoyer) la frange à l'aide de la presse disposée au-dessus du seau rouge ;
  • 3) laver le sol par bandes régulières en décrivant des 8 et en se plaçant toujours sur la partie sèche ;
  • 4) rincer la frange dans le seau rouge ;
  • 5) essorer au-dessus du seau rouge avant de replonger la frange dans la solution de lavage (seau bleu, étape 1).
Que faire dans ce cas-là ? Ne pas répondre et adresser sitôt l'épreuve terminée un courrier recommandé au centre de gestion pour lui signaler le problème : joindre au courrier des éléments de preuve (la copie de cette page, par exemple, ou d'un livre, d'un site Internet). Si le centre de gestion reconnaît son erreur, il donnera aux correcteurs la consigne de ne pas corriger cette question, qui deviendra une question neutre (le maximum de points ne sera plus 40, mais 38, puisque cette question vaut 2 points).
Question 11
Réponse : c) développe les objectifs mis en place pour enseigner dans une école selon les consignes nationales.
Question 12
Réponse : c) vous le couchez et en parlez à l'enseignant.
Parmi les réponses proposées, seule la c) est acceptable.
Il ne faut jamais discuter de cela avec l'enfant (si c'est lui qui en parle, il faut l'écouter sans intervenir, et lui dire : je t'écoute) ni surtout avec ses parents, et il n'est pas acceptable de ne rien faire. Dans un premier temps, vous devez en informer l'enseignant, mais, si ce dernier ne fait rien et que la situation perdure, vous pouvez anonymement appeler le 119, pour vous informer et décider d'alerter ou non la cellule départementale de recueil des informations préoccupantes (CRIP), ou d'écrire au procureur de la République.
Si l'ATSEM ne fait rien, sa responsabilité pénale peut être engagée, non pour « non-assistance à personne en péril » (article 223-6 du code pénal) mais pour « non-signalement de personne vulnérable en danger » (article 434-3 du code pénal).
Question 13
Réponse : a) cécité.
La cécité est un handicap sensoriel très fréquent : près d'un million et demi de personnes sont malvoyantes (dont 77 000 aveugles). Les déficiences auditives sont aussi des handicaps sensoriels : trois millions et demi de personnes sont malentendantes.
La myopathie est une maladie qui touche les muscles : c'est donc un handicap physique, ou moteur.
L'allergie alimentaire quant à elle, même lourde, n'est pas un handicap.
Question 14
Réponse : c) 119.
Pour en savoir plus
Le 119, service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger – www.allo119.gouv.fr
Question 15
Réponse : b) l'inspecteur de l'Éducation nationale.
Le directeur de l'école est un fonctionnaire d'État ; l'Éducation nationale, comme tout ministère déconcentré (et non décentralisé), a sa propre organisation hiérarchique.
Il est à noter que les IUFM ont été récemment remplacés par les ESPE (écoles supérieures du professorat et de l'éducation) qui forment désormais les enseignants.
Question 16
Réponse : c) qu'il est propre le jour.
L'adjectif diurne (jour) a pour contraire l'adjectif nocturne (nuit).
Question 17
Réponse : c) de la construction et de l'entretien des écoles maternelle et primaire.
En matière de construction et d'entretien des établissements scolaires, seules les écoles maternelle et primaire sont de la compétence de la commune. Les collèges relèvent de la compétence du département (conseil général), et les lycées de la région (conseil régional). La rémunération des enseignants est quant à elle de la compétence de l'État.
Question 18
Réponse : c) vous vous partagez les tâches avec votre collègue (donner un coup de balai, vider les poubelles et nettoyer les sanitaires).
Il va falloir pallier les urgences, et vous partager les tâches les plus importantes avec votre collègue : donner un coup de balai, vider les poubelles et nettoyer les sanitaires.
Question 19
Réponse : c) contrôler l'activité de l'enseignant(e).
Le rôle de l'inspecteur de l'Éducation nationale est de contrôler l'activité de l'enseignant(e), qui sera peut-être ce jour-là un peu tendu(e) et qui aura bien besoin que vous soyez encore plus efficace que d'habitude (le binôme que l'enseignant(e) forme avec l'ATSEM donne de bonnes indications sur la manière dont il ou elle gère sa classe).
Question 20
Réponse : c) l'autorité territoriale après consultation du directeur d'école.
Les ATSEM sont des fonctionnaires territoriaux, ils sont nommés par l'autorité territoriale (le maire) après consultation (facultative et indicative) du directeur d'école.
Variantes
Question 2bis
Réponses : a) l'enfant ne communique pas ou très peu et c) l'enfant présente des troubles du langage (mauvaise prononciation).
Pour en savoir plus
Dépistage des troubles de l'audition chez l'enfant – www.sante.gouv.fr
Question 13bis
Réponse : b) la poliomyélite, le tétanos et la diphtérie.
Pour l'entrée à l'école, deux vaccinations sont obligatoires, sauf, bien sûr, contre-indication médicale (certaines maladies rendent impossible toute vaccination) : « les vaccinations antidiphtérique et antitétanique » (article L 3111-2 du code de la santé publique), ainsi que « la vaccination antipoliomyélitique » (article L 3111-3 du code de la santé publique).
Question 15bis
Réponse : b) tous les jeux qui permettent de remettre en scène des situations.
Les jeux symboliques sont les jeux par lesquels, souvent au travers d'accessoires, l'enfant va reproduire les pratiques du monde adulte qui l'entoure, pour les assimiler (dînettes, voitures, tableau pour jouer à la maîtresse, etc.).
Question 18bis
Réponse : a) l'action de savoir prendre des objets avec la main.
Attention, il ne faut pas confondre la préhension avec l'appréhension, qui signifie ou bien « la peur de ce qui va arriver » (réponse b)) ou bien « le fait de comprendre ce que dit votre interlocuteur » (réponse c)).
Question 19bis
Réponse : b) cellule de recueil des informations préoccupantes.
On signale à la cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP) qui dépend de l'Aide sociale à l'enfance (conseil général) les informations préoccupantes concernant « un enfant en danger ou en risque de l'être ». La CRIP évalue la situation et transmet si nécessaire un rapport au procureur de la République (pour que soient mises en place des mesures de protection judiciaire) ; lorsque les enfants signalés ne sont pas maltraités, mais subissent des carences éducatives, l'ASE peut proposer aux parents des mesures de protection administrative.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles