ATSEM – Épreuve de QCMCDG Dordogne – 2014

-----------------------------------------------

Énoncé

Sujet
Durée : 45 minutes – Coefficient : 1
L'épreuve comporte 20 questions. Chaque question comporte une ou plusieurs réponses exactes.
L'utilisation d'une calculatrice non programmable est autorisée.
Barème de notation
Réponse juste : 2 points (si toutes les réponses attendues cochées)
Absence de réponse : − 2 points
Réponse fausse : − 1 point (dans le cadre de plusieurs réponses cochées mais une seule attendue)
Réponse partiellement juste : 0 point (dans le cadre de plusieurs réponses attendues)
Questions
Question 1
Cochez la ou les réponses qui correspondent aux TMS :
a) troubles musculaires spécifiques
b) techniques de mise en sécurité
c) vous pliez les genoux pour ramasser un objet
d) vous mettez en PLS un enfant inconscient
e) formation gestes et postures
f) formation aux premiers secours
Question 2
À la cantine, vous êtes en présence d'un enfant en hyperthermie. Que faites-vous ?
a) Vous le couvrez.
b) Vous le découvrez.
c) Vous lui donnez du sucre.
d) Vous lui donnez à boire.
Question 3
Dans l'école où vous travaillez, vous êtes en présence d'un enfant souffrant d'une cysticercose. Il s'agit :
a) d'une intoxication d'origine bactérienne.
b) d'une intoxication d'origine virale.
c) d'une intoxication d'origine parasitaire.
d) d'une intoxication d'origine chimique.
Question 4
Dans l'école où vous travaillez, vous êtes confronté(e) à une épistaxis. Que faites-vous ?
a) Vous faites vomir l'enfant.
b) Vous appelez le centre antipoison.
c) Vous comprimez la narine de l'enfant.
d) Vous donnez de l'arnica à l'enfant.
e) Vous appelez les parents.
Question 5
Dans l'école où vous travaillez, vous êtes en présence d'un enfant ayant un surhandicap. Cela correspond à :
a) l'association d'au moins deux déficiences physiques.
b) l'association d'au moins deux déficiences mentales.
c) l'association d'une déficience mentale et d'un handicap physique.
d) des troubles relationnels de la personnalité chez un enfant déjà handicapé.
Question 6
Un PPMS a pour but :
a) de lutter contre l'obésité infantile.
b) de proposer, à un enfant allergique, des repas adaptés à la cantine.
c) d'éviter qu'un enfant ne vomisse.
d) de proposer une position de sécurité à un enfant qui vient de faire un malaise.
e) de prévoir le confinement afin de limiter des risques liés à des accidents extérieurs à l'école (tempête, inondation, explosion…).
Question 7
Dans le cadre de vos fonctions, on vous demande d'utiliser la méthode Faubert. Selon vous, il s'agit :
a) d'une méthode pour apprendre à dessiner.
b) d'une méthode pour apprendre à lire.
c) d'une méthode pour apprendre l'anglais.
d) d'une méthode pour apprendre à vous relaxer.
e) d'une méthode pour laver le sol.
Question 8
L'enseignant avec lequel vous travaillez vous demande de faire une sélection de livres adaptés aux élèves de cycle 1. Lequel(s) de ces auteurs n'est pas un auteur spécialisé jeunesse ?
a) Claude Ponti
b) Grégoire Solotareff
c) Amélie Nothomb
d) Jeanne Ashbé
e) Tomi Ungerer
Question 9
Dans vos fonctions d'ATSEM, vous rencontrez des difficultés relationnelles avec un enfant. À qui en parlez-vous ?
a) aux copains de l'enfant
b) aux parents de l'enfant
c) à l'enseignant
d) au directeur de l'école
e) à votre supérieur hiérarchique
f) au centre de gestion
Question 10
Le berlingot d'eau de Javel est un concentré à diluer systématiquement dans de l'eau froide. Pour obtenir 1,5 litre d'eau de Javel à partir d'un berlingot de 250 ml, quelle quantité d'eau devez-vous ajouter ?
a) 125 ml
b) 150 ml
c) 750 ml
d) 800 ml
e) 125 cl
f) 150 cl
Question 11
Pour nettoyez le sol de la classe, vous utilisez un seau contenant 10 litres d'eau et un détergent qui se dilue à 0,5 %. Cela correspond à une dose de produit de :
a) 5 ml.
b) 5 cl.
c) 5 dl.
d) 50 ml.
e) 50 cl.
f) 50 dl.
g) 0,5 ml.
h) 0,5 cl.
i) 0,5 dl.
Question 12
La maîtresse de grande section décide de faire des crêpes avec les 24 élèves de sa classe. Elle vous charge d'une partie des ingrédients. Sachant que pour 12 crêpes il faut un demi-litre de lait, trois œufs et 250 grammes de farine, quelle quantité de lait, œufs et farine faudra-t-il pour que chaque enfant puisse manger 2 crêpes ?
a) 2 l de lait, 6 œufs et 1,5 kg de farine
b) 2 l de lait, 12 œufs et 1 kg de farine
c) 3 l de lait, 18 œufs et 1,5 kg de farine
d) 4 l de lait, 12 œufs et 2 kg de farine
e) 4 l de lait, 24 œufs et 2 kg de farine
Question 13
Dans le cadre de vos fonctions d'ATSEM, vous êtes soumis(e) au secret professionnel. Dans quel cas pouvez-vous trahir le secret professionnel ?
a) dans aucun cas
b) si un parent vous supplie de lui donner une information
c) si un enfant vous supplie de lui donner une information
d) si la justice vous le demande
e) si le centre de gestion vous le demande
f) si vous estimez que garder le silence met en danger la vie d'autrui
Question 14
Il est 8 h 50. Les enfants de la garderie sont partis pour rejoindre leur classe où le professeur des écoles assure l'accueil. Vous êtes chargé(e) de remettre en état la salle qui sert aussi aux activités de psychomotricité avant de regagner la classe à 9 heures. Comment procédez-vous ?
a) Vous aérez la salle.
b) Vous nettoyez le plateau des tables.
c) Vous procédez au nettoyage des sanitaires.
d) Vous procédez au balayage humide du sol.
e) Vous rangez le matériel.
f) Vous vérifiez l'état des sanitaires et agissez en conséquence.
Question 15
Le repas des écoles est en liaison froide. Il y a un certain nombre de contraintes réglementaires à respecter.
Parmi les propositions suivantes, cochez les affirmations qui correspondent spécifiquement à cette situation :
a) Les aliments doivent être remis à la température de 40 °C en moins d'une heure.
b) Les aliments doivent être remis à la température de 63 °C en moins d'une heure.
c) Les aliments ne peuvent être transvasés.
d) Les récipients doivent être préchauffés à 90 °C.
e) Vous devez porter une blouse, un masque et des gants à usage unique.
Question 16
Vous êtes invité(e) à une réunion de concertation pour la mise en place d'un PAI pour un enfant qui est dans la classe dans laquelle vous intervenez en tant qu'ATSEM.
Parmi les propositions suivantes, cochez les affirmations qui correspondent spécifiquement à cette situation :
a) Vous déclinez l'invitation car vous n'est pas signataire du PAI.
b) Vous déclinez l'invitation car seuls les enseignants sont concernés.
c) Vous assistez à cette réunion car les informations que vous allez recevoir vous permettront de faciliter la vie de l'enfant dans la collectivité.
d) PAI signifie « protocole d'accord individualisé ».
Question 17
En rentrant dans la classe après la récréation, vous traversez le couloir de l'école et vous constatez qu'une petite fille sanglote de colère. Vous la connaissez bien et vous savez qu'elle est difficile et capricieuse. Comment allez-vous réagir ?
a) Connaissant l'enfant, vous poursuivez votre chemin pour ne pas intervenir dans la situation.
b) Vous saisissez l'enfant par la main et la reconduisez en classe auprès de son enseignant.
c) Vous consolez l'enfant et l'invitez à vous accompagner dans le local qui vous est dédié pour qu'elle se calme.
d) Vous la grondez car ce n'est pas la première fois qu'elle fait une colère, puis la ramenez dans la classe auprès de l'enseignant.
e) Vous amenez l'enfant dans la classe du directeur en dénonçant cette situation préjudiciable à l'enfant.
Question 18
Vous assurez la surveillance de la cour de récréation. Un conflit éclate entre 3 enfants dans le bac à sable.
Parmi les propositions suivantes, cochez les affirmations qui correspondent à cette situation :
a) Vous ne tardez pas à intervenir car ils pourraient se mettre du sable dans les yeux.
b) Vous les laissez gérer la situation tout en veillant à ce qu'ils ne se blessent pas.
c) Vous les séparez afin qu'ils réfléchissent chacun de leur côté.
d) De retour dans la classe, vous informez l'enseignant.
e) De retour dans la classe, vous mettez en place une médiation entre les enfants en concertation avec l'enseignant.
f) De retour dans la classe, vous punissez les enfants.
Question 19
Vous êtes en charge de l'accueil périscolaire du matin, un enfant de 4 ans arrive tous les jours avec des vêtements sales et malodorants, le visage et les mains sales. Vous pensez que cet enfant souffre d'une carence du point de vue de l'hygiène. Comment réagissez-vous ?
a) Vous faites part de vos observations au responsable périscolaire.
b) Vous faites part de vos observations à la maman.
c) Vous prenez contact avec le 119.
d) Vous déposez plainte auprès de la gendarmerie pour signaler une maltraitance.
e) Vous ne réagissez pas car cette situation ne vous concerne pas.
Question 20
Au moment de la sieste, un petit garçon ne veut pas s'allonger. Que faites-vous ?
a) Vous l'obligez à s'allonger car c'est le moment de la sieste.
b) Vous acceptez qu'il reste assis à condition qu'il ne fasse aucun bruit.
c) Vous l'incitez à s'allonger en essayant de comprendre pourquoi il ne veut pas s'allonger.
d) Vous le gardez assis à côté de vous.

Corrigé

Réponses aux questions
Question 1
Réponses : a) troubles musculaires spécifiques et e) formation gestes et postures.
Il fallait cocher la case a), bien que le sigle TMS désigne les troubles musculo-squelettiques, qui regroupent des affections qui touchent les muscles, les tendons, les nerfs, les articulations (cartilages, ménisque, etc.) et les os. Les parties du corps les plus fréquemment touchées sont la colonne vertébrale, les membres supérieurs (épaule, coude, poignet) et les genoux. Les affections les plus fréquentes sont les lombalgies, les cervicalgies, les douleurs articulaires, les tendinites et le syndrome du canal carpien.
Les formations « Gestes et Postures » ont pour objectif de diminuer la fréquence des accidents du travail et des maladies professionnelles telles que les TMS.
Question 2
Réponses : b) vous le découvrez et d) vous lui donnez à boire.
L'hyperthermie est une élévation de la température du corps au-delà de 37 °C. Cela peut se produire à la suite d'une baisse du mécanisme de transpiration, d'un exercice musculaire ou physique intense, d'une température trop élevée ou d'une hydratation insuffisante (« hyper- » veut dire « au-dessus », « hypo- », « en dessous » : cf. l'hypothermie, l'hypoglycémie, etc.).
Question 3
Réponse : c) d'une intoxication d'origine parasitaire.
La cysticercose est une affection causée par un parasite appelé « taenia solium » : ce ver s'introduit dans l'organisme par ingestion de viande de porc insuffisamment cuite ou de matières fécales présentes dans les produits d'épandage. Il pond ses œufs dans l'estomac.
Question 4
Réponse : c) vous comprimez la narine de l'enfant.
Une épistaxis est une hémorragie extériorisée par les fosses nasales appelée communément « saignement de nez » : il ne faut jamais pencher en arrière la tête de l'enfant, et l'ATSEM a l'interdiction formelle d'administrer tout médicament (dont fait partie l'arnica).
Question 5
Réponse : d) des troubles relationnels de la personnalité chez un enfant déjà handicapé.
Question 6
Réponse : e) de prévoir le confinement afin de limiter des risques liés à des accidents extérieurs à l'école (tempête, inondation, explosion…).
PPMS signifie « plan particulier de mise en sûreté ».
Question 7
Réponse : e) d'une méthode pour laver le sol.
La méthode Faubert est une méthode de lavage manuel du sol après un balayage humide, avec un balai Faubert à franges, et deux seaux, un bleu (10 litres d'eau chaude avec 50 ml de détergent) et un rouge (5 litres d'eau chaude).
Question 8
Réponse : c) Amélie Nothomb.
Question 9
Réponse : c) à l'enseignant.
L'interlocuteur privilégié de l'ATSEM pour toutes les difficultés qu'elle rencontre dans la classe est l'enseignant.
Question 10
Réponse : e) 125 cl.
Le berlingot contient 250 ml (¼ de litre) d'eau de Javel concentrée. Pour obtenir 1,5 litre d'eau de Javel diluée, il faudra ajouter 1,5 − 0,25 = 1,25 litre d'eau, soit 125 cl.
Question 11
Réponses : b) 5 cl, d) 50 ml et i) 0,5 dl.
Pour en savoir plus
Guide gratuit sur le nettoyage des locaux, proposé par le centre de gestion de l'Isère (38) – www.cdg38.fr
Question 12
Réponse : b) 2 l de lait, 12 œufs et 1 kg de farine.
Pour que chacun des 24 élèves mange deux crêpes, il faudra en faire 48 : il faut donc multiplier par quatre les quantités nécessaires pour 12 crêpes (12 × 4 = 48).
½ litre de lait × 4 = 2 litres de lait.
3 œufs × 4 = 12 œufs.
250 g de farine × 4 = 1 kg de farine.
Question 13
Réponses : d) si la justice vous le demande et f) si vous estimez que garder le silence met en danger la vie d'autrui.
Gros souci dans cette question : dans le cadre de vos fonctions, vous n'êtes pas soumis(e) au secret professionnel, mais à l'obligation de discrétion prévue par l'article 26 de la loi du 13 juillet 1983.
Ceux qui sont soumis au secret professionnel ne peuvent jamais trahir le secret, mais ils ont l'obligation de répondre aux questions que leur posent la police et la justice, et de signaler aux autorités compétentes (justice ou aide sociale à l'enfance) les personnes vulnérables en danger (les enfants, par exemple). Un ATSEM a l'obligation légale de signaler aux autorités compétentes (justice ou aide sociale à l'enfance) les enfants en danger. Il a même le droit et le devoir de s'adresser directement au procureur de la République (article 40 du Code de procédure pénale).
Question 14
Réponses : a) vous aérez la salle, b) vous nettoyez le plateau des tables et e) vous rangez le matériel.
Question 15
Réponse : b) les aliments doivent être remis à la température de 63 °C en moins d'une heure.
Une seule bonne réponse : la dernière proposition est tentante, mais il manque la toque, ou la charlotte !
Question 16
Réponse : c) vous assistez à cette réunion car les informations que vous allez recevoir vous permettront de faciliter la vie de l'enfant dans la collectivité.
Personne ne doit signer le PAI, à part le médecin : ce n'est pas un contrat. L'ATSEM peut assister à la réunion pour recevoir les informations strictement nécessaires à la mise en place du PAI et du protocole d'urgence qui l'accompagne, mais elle ne peut en aucun cas avoir accès aux informations à caractère médical, qui sont protégées par le secret professionnel dit « médical ».
Question 17
Réponse : b) vous saisissez l'enfant par la main et la reconduisez en classe auprès de son enseignant.
Même si l'enfant est difficile et capricieuse, il n'est pas question de la laisser pleurer, seule, dans le couloir ! Vous n'avez aucune raison de la gronder, puisque vous ignorez ce qui s'est passé, et ce qu'elle fait là. Il n'est pas non plus nécessaire d'alerter le directeur : les solutions les plus simples sont souvent celles qui causent le moins de problèmes.
Question 18
Réponse : b) vous les laissez gérer la situation tout en veillant à ce qu'ils ne se blessent pas.
Vous laissez tout d'abord les enfants gérer la situation tout en veillant à ce qu'ils ne se blessent pas. Il est important pour le développement de leur personnalité et de leur caractère de leur laisser un peu d'autonomie. Vous les séparerez si cela devient nécessaire et mettrez éventuellement en place par la suite une médiation entre les enfants en concertation avec l'enseignant.
Question 19
Réponse : a) vous faites part de vos observations au responsable périscolaire.
Évidemment, la situation vous concerne ! Vous ne pouvez pas porter plainte : seule une victime peut porter plainte, d'éventuelles carences éducatives ne sont pas des maltraitances, et la gendarmerie n'a rien à voir là-dedans : il faudrait adresser une information préoccupante à l'ASE. Vous pouvez aussi, en cas de doute, appeler le 119 pour vous renseigner, et discuter de la situation avec un professionnel, sous couvert de l'anonymat.
Question 20
Réponse : c) vous l'incitez à s'allonger en essayant de comprendre pourquoi il ne veut pas s'allonger.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles