Le développement de l'enfant et les apprentissages

-----------------------------------------------
Le développement de l'enfant est le processus qui lui permet de passer de la dépendance du nourrisson à l'indépendance de l'adulte : chaque enfant progresse à son rythme (tous n'acquièrent pas en même temps, au même âge, la propreté, le langage, l'autonomie, etc.) et ses apprentissages conditionnent son comportement. Ils sont favorisés (ou au contraire contrariés) par son environnement (social, familial, scolaire) : les adultes qui l'entourent et qui l'encadrent ont beaucoup d'influence, directe et indirecte, sur la qualité de son développement. Ils sont des exemples pour lui, ils doivent s'adapter à ses besoins et lui renvoyer une image positive, pour qu'il se construise sereinement, et harmonieusement.
Le développement de l'enfant correspond à :
  • son développement psychomoteur (il apprend à marcher, à courir, à sauter, à se repérer dans l'espace, à coordonner ses gestes) ;
  • son développement affectif et social (il apprend à contrôler ses émotions, à pleurer ou à sourire pour s'exprimer, à communiquer avec les autres, il construit sa personnalité autour de ce qu'il aime, de ce qu'il n'aime pas) ;
  • son développement cognitif et intellectuel (il pense, il réfléchit, il raisonne).
Un besoin n'est pas un caprice ! Un besoin est quelque chose de nécessaire, parfois conscient, parfois inconscient (j'ai besoin de dormir et envie de rester éveillé). Un besoin peut être primaire (il est vital de respirer, boire, manger, dormir, ne pas avoir mal), secondaire (matériel, comme porter des vêtements de marque, avoir un téléphone mobile ou le vélo du copain) ou fondamental (être aimé, se sentir en sécurité, s'amuser, rire). Le rôle de l'ATSEM-ASEM est de permettre à l'enfant de satisfaire ses besoins primaires (manger, dormir, aller aux toilettes) et ses besoins fondamentaux, par la mise en place d'activités adaptées et enrichissantes dans un cadre de vie rassurant et stable. Elle apporte aux besoins de l'enfant les réponses indispensables à son développement.
On définit généralement cinq stades de développement de l'enfant :
  • la première enfance (de la naissance à 1 an) ;
  • la seconde enfance (de 1 à 3 ans) ;
  • la période préscolaire (de 3 à 6 ans) ;
  • la période scolaire (de 6 ans à la puberté, vers 12-13 ans chez le garçon, 10-11 ans chez la fille) ;
  • l'adolescence (de la puberté à l'âge adulte).
De 24 mois à 3 ans, l'enfant découvre
Au fur et à mesure qu'il découvre et apprend de nouvelles choses, l'enfant veut les expérimenter : il parle beaucoup et essaie les nouvelles fonctionnalités de son corps.
L'adulte doit le stimuler, l'accompagner dans ses apprentissages et dans ses découvertes, et nourrir sa curiosité naturelle ainsi que sa créativité. Ces démarches vont favoriser sa socialisation : c'est l'âge des aires de jeux, des parcs, des activités culturelles collectives, par exemple à la bibliothèque (contes, spectacles, chansons, etc.).
Développement psychomoteur
L'enfant saute à pieds joints, il fait du tricycle, monte et descend les escaliers (ce qui peut pour lui représenter un jeu, au travers duquel il va se prouver qu'il en est capable), il enlève seul ses chaussures, il acquiert peu à peu la propreté (d'abord le jour, puis la nuit), il dessine, essaie de recopier et a besoin d'être encouragé pour persévérer.
Il a besoin de bricoler, de coller, de manipuler (pâte à modeler, terre, peinture), il a besoin de créer, de construire, d'empiler, et de le montrer aux autres.
Il recrée des scènes de son quotidien (réelles ou imaginaires) dans lesquelles il s'attribue et joue un rôle d'adulte (dînette, garage, magasin, poupées, déguisements, etc.), il a besoin d'imiter et commence à « écrire ». On peut l'initier aux jeux de société, à certaines activités sportives : ils lui apprennent à comprendre et à respecter des règles.
Développement affectif et social
L'enfant enrichit son vocabulaire, il commence à faire des phrases et à l'utiliser le « je ». Il prend du plaisir à dire « non » : ça lui permet de s'affirmer. Il est attentif à l'autre mais il a encore du mal à tenir compte du point de vue d'autrui. Les conflits autour de la possession des objets sont fréquents et faciles à éviter en proposant tout simplement plusieurs exemplaires d'un même objet. L'imitation est le principal mode de communication à cet âge, il faut donc autant d'objets identiques qu'il y a d'enfants, sachant que les échanges se font généralement à deux ou à trois.
De 3 à 6 ans : l'enfant apprécie son autonomie
L'adulte doit nourrir l'imaginaire de l'enfant par des histoires, des lectures auxquelles l'enfant va s'identifier. Il doit stimuler son imagination et l'accompagner vers l'autonomie, en le laissant petit à petit gérer de nouvelles choses (couper sa viande, se lever de table pour aller chercher de l'eau ou du pain, ranger les jeux dans le placard, s'habiller et se déshabiller, refermer un à un les pots de peinture, même si ça prend moins de temps quand l'ATSEM-ASEM le fait lui-même, etc.).
L'enfant a besoin de livres et d'images, de jeux d'esprit. Il faut privilégier les reportages (à la télévision), les jeux d'extérieur (escalade, vélo, pour que l'enfant apprenne à utiliser son corps, ses muscles, sa souplesse) et les jeux d'imitation (marchande, cuisine, école), les collages et les petits personnages, articulés ou non (chevaliers, personnages en plastique, dinosaures et petites voitures permettent à l'enfant de se créer un univers sur lequel il a de l'influence). Il faut permettre à l'enfant de faire ses choix et d'en assumer progressivement les conséquences.
Développement psychomoteur
L'enfant pédale sur une bicyclette sans roues latérales et saute à cloche-pied (il acquiert l'équilibre et le développe : les activités physiques doivent l'encourager dans cette voie). Il apprend à lacer ses chaussures et à boutonner ses vêtements.
Il tape une balle dans un but. Il imite un carré, puis un triangle et un losange.
Le dessin du « bonhomme » s'affine : il ressemble de plus en plus à un bonhomme.
Développement affectif et social
L'enfant a un langage correct, riche, il connaît et reconnaît les couleurs. Il distingue les notions haut/bas, matin/soir, hier/demain : il a des repères spatio-temporels (il se repère de mieux en mieux dans le temps et l'espace) qui lui permettent de reconnaître sa droite de sa gauche et de conjuguer correctement les verbes (passé, présent, futur). Il entre dans l'âge de la curiosité (« pourquoi ? »).
Il développe son imaginaire et sa pudeur, il revendique de plus en plus de liberté et d'intimité.
Le développement du langage et notamment du vocabulaire est essentiel à cette période car il est une des conditions majeures de la réussite scolaire. On observe des échanges plus complexes entre enfants où les jeux de faire semblant se déroulent sur de longues séquences ; le respect du « chacun son tour » est moins difficile. Les grandes questions (la naissance, la vie, la mort) le préoccupent. L'enfant a bien conscience du fait d'être un garçon ou une fille et l'exprime parfois par des comportements un peu caricaturaux, mais qui ne constituent qu'une phase de transition.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles