Les technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE)

-----------------------------------------------

Introduction

© ISTOCK
Le ministère de l'Éducation nationale mène depuis plusieurs années une politique en faveur de l'usage des technologies de l'information et de la communication. Au sein de l'Éducation nationale, la sous-direction des TICE (SDTICE)(1) a pour mission de traduire cette politique et de généraliser l'usage d'Internet et des technologies de l'information et de la communication (TIC ou TICE) :
  • en fixant les grandes orientations en matière de développement de ces technologies dans l'enseignement scolaire,
  • en mettant en place des plans académiques de diffusion de dispositifs de formation multimédia,
  • en soutenant la production de ressources multimédias,
  • en favorisant la constitution de partenariats avec les entreprises et les grands organismes publics et privés.
Pratiques du numérique des enseignants : enquête Profetic
L'enquête nationale Profetic(2) vise à mieux connaître les pratiques numériques des enseignants du second degré et à disposer d'informations concrètes favorisant le dialogue avec les collectivités territoriales.
Plus d'informations : eduscol.education.fr
(1)Plus d'informations : eduscol.education.fr.
(2)Menée via un questionnaire web auprès d'un échantillon de 5 000 enseignants, répartis dans toutes les académies, représentatifs des disciplines, âge et sexe de cette population.

Un cadre général : les lois

Le cadre législatif est riche. Il s'articule autour de deux textes majeurs :
Le Code de l'éducation
La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances, de compétences et de références culturelles(3). Ce socle comprend notamment la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication.
La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République (8 juillet 2013)
La loi du 8 juillet 2013 précise dans son article 16 :
« Dans le cadre du service public de l'enseignement et afin de contribuer à ses missions, un service public du numérique éducatif et de l'enseignement à distance est organisé pour, notamment : 1° Mettre à disposition des écoles et des établissements scolaires une offre diversifiée de services numériques permettant de prolonger l'offre des enseignements qui y sont dispensés, d'enrichir les modalités d'enseignement et de faciliter la mise en œuvre d'une aide personnalisée à tous les élèves ; 2° Proposer aux enseignants une offre diversifiée de ressources pédagogiques, des contenus et des services contribuant à leur formation ainsi que des outils de suivi de leurs élèves et de communication avec les familles ; 3° Assurer l'instruction des enfants qui ne peuvent être scolarisés dans une école ou dans un établissement scolaire, notamment ceux à besoins éducatifs particuliers. Des supports numériques adaptés peuvent être fournis en fonction des besoins spécifiques de l'élève ; 4° Contribuer au développement de projets innovants et à des expérimentations pédagogiques favorisant les usages du numérique à l'école et la coopération. Dans le cadre de ce service public, la détermination du choix des ressources utilisées tient compte de l'offre de logiciels libres et de documents au format ouvert, si elle existe(4). »
Afin de mettre en adéquation le monde dans lequel nous vivons avec la formation délivrée aux élèves par l'école, dans le cadre de la scolarité obligatoire, il est décidé de développer « une grande ambition pour le numérique(5) ».
Dans cette perspective, une coopération entre l'État et les collectivités territoriales compétentes sera déployée pour mettre en place les matériels nécessaires – les réseaux filaires devant être privilégiés – et prévoir la question de leur maintenance.
« Une option "informatique et sciences du numérique" sera ouverte en terminale de chacune des séries du baccalauréat général et technologique(6). »
Au travers de ce renforcement des apprentissages du numérique, on vise aussi l'engagement à doter chaque futur citoyen des connaissances indispensables pour qu'il puisse faire preuve de jugement vis-à-vis de l'usage des nouvelles technologies et qu'il agisse en utilisateur averti des dangers et des risques.
(3)Article L. 122-1-1 du Code de l'éducation, www.education.gouv.fr.
(4)Loi du 8 juillet 2013, article 16, www.legifrance.gouv.fr.
(5)Loi du 8 juillet 2013, annexe.
(6)Loi du 8 juillet 2013, annexe.

La circulaire de rentrée 2015

Il est rappelé que l'usage du numérique doit prioritairement lutter :
  • pour le renforcement des apprentissages fondamentaux,
  • contre le décrochage scolaire,
  • pour une meilleure différenciation des démarches et l'individualisation des parcours afin de mieux s'adapter aux besoins recensés chez les élèves,
  • pour permettre le développement d'une véritable culture numérique et forger l'esprit critique.
Le déploiement des matériels sera d'abord effectif dans 200 collèges et 300 écoles des réseaux d'éducation prioritaire avant d'être progressivement généralisé sur tout le territoire.
Cette nouvelle installation doit aussi rendre possible une évolution des pratiques pédagogiques au sein des disciplines et favoriser les travaux interdisciplinaires.
Enfin, elle devrait représenter un encouragement à plus d'autonomie, de créativité et de responsabilité chez les élèves, et dynamiser les valeurs d'entraide et de coopération attachées aux démarches mettant en œuvre les outils numériques.

Le numérique à l'école

Les TICE doivent permettre aux élèves d'accéder à des ressources éducatives, et aux professeurs de disposer de nouveaux moyens susceptibles d'améliorer les apprentissages. Elles permettent également de renforcer les liens entre l'institution scolaire et les parents(7). Plusieurs dispositifs ont été mis en place :
  • les cahiers de textes numériques ;
  • le portail « PrimTICE », une plate-forme qui facilite l'évolution des pratiques pédagogiques pour le premier degré par l'intégration d'activités utilisant les TICE ;
Site internet : primtice.education.fr
  • les visioconférences et le « e-Twinning ».
Les TICE offrent de multiples possibilités en matière d'enseignement des langues vivantes. Dans cette perspective, le programme européen « e-Twinning » permet à tout établissement français d'entretenir des échanges avec un autre établissement européen via un site internet. L'opération de jumelage électronique « e-Twinning » a été mise en place afin d'offrir aux élèves des premier et second degrés l'occasion d'apprendre ensemble, de partager des connaissances, d'échanger leurs points de vue et de prendre conscience d'un modèle de société européen multilingue et multiculturel.
C'est une action transversale du programme de la Commission européenne « Éducation et formation tout au long de la vie(8) » qui encourage la coopération pédagogique en Europe via l'utilisation des TICE. Pour cela, cette plate-forme propose assistance, outils et ressources pour faciliter la mise en œuvre de partenariats, quels que soient le thème du projet et sa durée.
Site internet : www.etwinning.fr
Les TICE et les enfants porteurs d'un handicap
Les technologies de l'information et de la communication offrent de nouveaux outils susceptibles d'aider les élèves porteurs d'un handicap. Le site www.ecolepourtous.education.fr, dédié à leur scolarisation, présente des ressources numériques adaptées aux différents types d'activités scolaires.
« Pour certains élèves, les aides seront d'abord techniques, ce sera le cas pour l'accueil en classe d'un élève mal ou non-voyant ou d'un jeune paralysé au niveau des membres supérieurs, l'incapacité de voir ou d'écrire seront suppléées par des outils techniques qui s'inscriront ensuite dans les démarches de l'enseignant. Pour d'autres élèves, comme ceux présentant un retard mental plus ou moins homogène, l'approche pédagogique sera déterminante car le déficit ne pourra pas être suppléé par une aide technique mais celle-ci pourra abaisser tout de même le seuil des difficultés de l'activité et le faire progresser dans ses apprentissages. On notera enfin que des aides conçues pour les uns sont souvent très utiles pour les autres(9). »
Le document électronique a l'avantage par rapport aux autres formats de documents de s'adapter aux handicaps des utilisateurs (cécité complète, partielle, daltonisme, handicap moteur ou cognitif), en étant compatible avec les aides techniques, plage Braille, lecteur vocal, navigation sans souris, etc.
Des exemples
Selon son déficit moteur, l'élève peut avoir besoin(10) :
  • d'un substitut à la souris adapté à ses difficultés motrices : joystick(11), souris à la tête, souris-clavier, etc. ;
  • d'un clavier adapté : guide-doigts(12), claviers modulaires grands ou petits, clavier spécialisé(13) ;
  • d'un dispositif supplétif logiciel : pointage par balayage automatique de l'écran, claviers virtuels, systèmes de glossaires par abréviations, systèmes prédictifs d'aide à la saisie ;
  • d'une commande vocale : c'est la possibilité d'entrer sur l'ordinateur des commandes par la voix, c'est aussi la dictée vocale.
(7)Circulaire n° 2009-068 du 20 mai 2009.
(8)Lifelong learning programme.
(9)Jack Sagot, INS HEA : l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés agit pour la prévention des difficultés scolaires et l'enseignement des enfants, adolescents et adultes qui présentent des besoins éducatifs particuliers.
(10)Source : eduscol.education.fr : glossaire termes spécifiques handicap.
(11)Manette qui permet de piloter dans toutes les directions du plan le curseur de l'écran de l'ordinateur.
(12)Plaque perforée que l'on dispose au-dessus d'un clavier d'ordinateur pour guider les doigts d'un enfant présentant des troubles dans la précision du geste ou des tremblements.
(13)Clavier composé de 8 touches que l'on enfonce par combinaisons de une à plusieurs touches et d'une touche de remise à zéro. Il est adapté aux possibilités motrices de la personne handicapée. Il peut être mono-manuel pour une personne hémiplégique ou bi-manuel quand la personne a l'usage de ses deux mains.

Pour aller plus loin

  • Lettres TIC'Édu : ressources et usages dans les disciplines, les lettres disciplinaires TIC'Édu sont diffusées nationalement et parfois enrichies par les académies — eduscol.education.fr/cdi/ticedu
  • L'Agence nationale des usages des TICE : service du ministère de l'Éducation nationale mis en œuvre par le Centre national de documentation pédagogique — www.cndp.fr
  • Un serious game sur les réseaux sociaux et les traces réalisé en partenariat avec « Internet sans crainte » — www.2025exmachina.net
  • Les jeunes et les réseaux sociaux — www.jeunes.cnil.fr
Dossier réalisé par Frédérique Thomas, professeur agrégée, docteur en STAPS, Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand II, mise à jour 2015.
------------------------------------------------------------
copyright © 2006-2018, rue des écoles